Skip to content

suite : comment ne pas s’ennuyer au lit, partie 2

Ces jours-ci on te donne un TAS de ressources sur le thème de l’amour et de la sexualité, si ce n’est pas génial ça ! N’hésite pas à m’écrire sur Instagram pour me dire si tous ces conseils t »aident 🙂

Ce matin je te parlais de plusieurs techniques pour ne pas t’ennuyer au lit. Et je te disais : tout est permis dans le cadre du consentement.

Reprenons l’histoire de Albert et Cécile, veux-tu (et si jamais tu ne l’as pas lue, je t’invite à consulter ton email de ce matin !)

3. En parlant de consentement…

L’une des raisons pour lesquelles Cécile s’ennuie, et pour laquelle Albert est frustré / inquiet / confus c’est qu’ils n’échangent pas quand ils jouent.

Ils croient encore que le consentement c’est un oui ‘global’ qu’on se dit au début, mais ils n’ont pas compris que ça se gère au millimètre. 

Par exemple, en pleine pénétration, Cécile peut tout à fait dire : « tu sais quoi Albert, je le sens pas, je ne suis pas avec toi là, faisons autre chose ». 

Cécile aura été honnête dans ce scénario. 

Le rôle d’Albert serait de ne pas le prendre personnellement, et qu’on joue.

Et jouer ce n’est bien que si les deux on envie de jouer ! Albert, étant dans son masculin sain et conscient, accueille cette honnêteté avec amour, se retire et ils commencent à discuter.

Comment ils se sentent tous les deux, ce qui se passe pour eux ? A force d’échanger, la vulnérabilité ouvre leurs cœurs, et ils se retrouvent à se caresser de nouveau. Et cette fois ils s’écoutent vraiment.

A chaque fois qu’Albert accueille le ‘non’ de Cécile avec amour, cela lui donne encore plus envie de s’ouvrir, elle se sent en sécurité, et très souvent, son coeur ouvert, elle se laisse emporter dans d’autres jeux. 

Ou pas. 

Dans tous les cas, le sentiment de sécurité est là. Il n’y a rien de plus attirant que d’être compris.

Ça donne… Un petit cunnilingus pour Cécile, suivi d’une masturbation pour Albert, suivi d’un peu de pénétration, puis des caresses de tous le corps, et un petit 69, et on attrape les sex toys, etc. 

Et youplala ce qui allait être une pénétration de 10 minutes devient une session de jeu d’une heure 30 ! Ceci étant permis par le fait que chacun exprime ce dont il a envie pour le moment et que….

4. L’orgasme n’est plus la destination.

Étant donné que le plus important est de se faire plaisir et de jouer sur le moment, Albert n’attend pas de jouir en pénétrant Cécile ou avec une fellation, et Cécile n’attend pas d’Albert qu’il la fasse jouir avec un cunni de la mort !

Pas d’attentes, pas de destination, et le résultat : des orgasmes par accident ! Quand on le sent et quand c’est bon.

Sans pression. 

On écoute les corps et on voit ce qui vient. 

Albert et Cécile ont aussi appris à être indépendants sexuellement. 

Si Albert en a vraiment envie, il peut se masturber sous la douche tout à l’heure, et si Cécile en a vraiment envie, elle peut regarder un film d’Erika Lust et se toucher en même temps. 

C’est du jeu supplémentaire, c’est bien !

5. Fantasmes et évolutions

Albert et Cécile ont envie de rester ensemble un moment ! Et ils savent que les couples peuvent s’ennuyer et la libido baisser sur la durée.

En plus de discuter, d’échanger, de s’écouter, ils choisissent d’avoir la meilleure sexualité qu’ils peuvent avoir et de… s’éduquer !  

Ils regardent ensemble toutes les vidéos sur OMGYes. Ils se renseignent sur le BDSM et le tantra. Ils s’échangent des articles et lisent des livres sur le couple, les relations et la sexualité. Ils échangent sur leurs fantasmes ensemble et sur leurs désirs.

Ils font régulièrement le point sur comment ils se sentent ensemble, et chacun dans leur vie propre, et ils ne prennent rien de leur connexion ensemble pour acquise. Ils savent que le sexe, bien qu’il soit naturel, ne nous vient pas naturellement du fait de notre conditionnement et ils sont prêts à travailler dessus. 

Ainsi que sur les expériences de leur passé qui ont pu les brider.

Et voilà ! Ils vécurent heureux et eurent beaucoup de sexe très stimulant !

Pour résumer : 

  1.  La pénétration est optionnelle  
  2.  Le sexe peut être vu comme une session de jeu 
  3.  Le consentement se donne à la minute près et consiste à dire ce que l’on veut, et ce que l’on ne veut pas quand on le sent 
  4.  L’orgasme n’est plus la destination et chacun est indépendant sexuellement  – 5. Les fantasmes, désirs et apprentissages nourrissent la sexualité !

Tout cela est basé sur une expérience vraie (ah!) mais je serais ravie de connaître la vôtre. 

Est-ce que cela résonne ? Ne pas s’ennuyer au lit c’est important, travailler sur sa sexualité te donnera encore plus d’orgasmes inoubliables ! 

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.

Scroll To Top