Skip to content

ÊTRE MOI SUFFIT, LE MODÈLE

Que tu aimes lire, regarder ou écouter, nous avons ce qu'il te faut. 
Ici découvre la représentation visuelle de notre modèle, un audio dans lequel je l'explique, et la retranscription de cet audio si tu préfères lire.

Je suis ravie que tu sois ici, vraiment.

Vivre sa vérité-Modèle Version FInale

ÉCOUTE LA DESCRIPTION AUDIO DU MODÈLE (17:23, avec la douce voix de Lyvia :D)

RETRANSCRIPTION

Bonjour à toi, et bienvenue sur cette page. Je suis ravie de te retrouver.

Je vais prendre quelques minutes pour te présenter notre modèle. Notre modèle ne s’applique pas uniquement pour cette offre.

  • Il s’applique pour notre société.
  • Il s’applique pour notre marketing.
  • Il s’applique pour nos points de focalisation.
  • Il s’applique pour mes interventions médias.

L’idée est de centrer ce à quoi je donne mon temps, mon amour, mon énergie, et ce à quoi je donne mon travail.

Notre objectif dans cette organisation est de t’aider à vivre ta vérité.

C’est à dire, vivre dans la plus belle expression de qui tu es.

Il y a de nombreux chemins pour y arriver. 

Ça peut être le coaching, le yoga, etc. Beaucoup de choses te permettent d’atteindre ta vérité.

Personnellement, trois choses m’ont fondamentalement aidées. Ce sont ces trois choses que j’enseigne, parce que ce sont ces trois choses que je maitrise et étudie. Dans lesquelles je vais très profond, et dans lesquelles j’aide mes lecteurs, clients à avoir des transformations. 

Pour vivre ta vérité, je te transmets trois outils, ceux qui sont plus proches du centre du dessin : 

  • L’amour de soi : un profond amour de soi, une profonde acceptation de qui on est, avec toutes nos parts d'ombres, faiblesses, et assumer pleinement qui on est.
  • Ton corps et la sexualité : la sexualité sacrée. Celle qui est consciente, et pas la sexualité McDo qu’on voit à la télévision. Beaucoup de ce qui nous empêche de vivre notre vérité est ancré dans notre sexualité, surtout si nous sommes des femmes ou personnes non-binaires ; qui ne sont pas en tout cas des hommes hétérosexuels cis-genres. Parce que de nombreuses oppressions ont lieu, on a pu vivre des traumas. La joie peut-être compliquée. La sexualité est très importante dans le fait de s’autoriser à être pleinement soi. 
  • La connexion à plus grand que soi : l’une des raisons pour lesquelles on peut s’empêcher de vivre sa vérité est qu’on a peur de manquer, de ne pas être en sécurité — financière, affective. L'idée que si on choisit d’être pleinement soi, c’est un risque. Le fait de connecter à plus grand que soi va nous permettre d’avoir la foi et de manifester la vie que l’on rêve. 

On va maintenant zoomer sur chacun de ces outils et voir comment ils nous permettent de vivre notre vérité : 

L'AMOUR DE SOI

  • La première étape lorsque l’on travaille sur l’amour de soi est de nous pardonner. C’est très vaste. Il y a plein d’exercices et chemins possibles. Mais l’idée est d’accepter toutes les parts de nous. Nos parts d'ombres, nos erreurs. Travailler la honte et la culpabilité. Laisser tout le passé être le passé. L’accepter comme étant part de qui on est. 
  • Se laisser être imparfaite. C’est une continuité, c’est se laisser être imparfaite dans le présent. Ne pas se juger ou se critiquer. Mais se donner l’amour et la bienveillance dont on a besoin. C’est un déconditionnement que de quitter ce désir d’être la bonne petite fille. Ce désir de plaire à tout le monde et de faire tout bien comme il faut. Et juste être soi. Être putain de soi. Yes !
  • S’estimer corps, âme et esprit, et affirmer sa valeur. On passe dans le fait d'affirmer et de poser ses limites et ses désirs. Affirmer ses envies et de reconnaitre la valeur que l’on a. Reconnaitre que notre corps est magnifique et que notre art nous amène dans des endroits merveilleux. Reconnaître notre intelligence, notre bravoure. Reconnaitre qui on est et s’estimer. C’est à cet endroit-là que je vais vous répéter : "tu mérites le meilleur, tu mérites le meilleur, tu mérites le meilleur."

L’amour de soi, le socle de tout. Quand on s’aime et qu’on apprend à s’aimer inconditionnellement, alors, on est en mesure d’être qui on est au quotidien. On n'a donc plus à se contorsionner ou se plier en quatre. On n'a plus à faire semblant. On peut exister seulement.

LE CORPS ET LA SEXUALITÉ SACRÉE

Pourquoi le corps et la sexualité sacrée ? Pour plein de raisons finalement. Mais la première est que je travaille essentiellement avec des femmes, mais pas que — je travaille avec des hommes aussi.

Souvent, notre sexualité est le point de bridage numéro un dans cette société. On a quatre mille ans de patriarcat derrière nous, une société très misogyne, sexiste. Cela crée beaucoup de dévalorisation des femmes, des personnes non binaires, trans ; LGBTQI+. Énormément de masculinité toxique réside également dans notre société. C’est pour moi l’un des plus gros conditionnements collectifs.

On peut avoir aussi des blessures qui viennent du collectif et sont liées à ça.

C’est un point que j’ai creusé moi-même après avoir fait tout le travail  d’états d’esprit, après avoir appris à manifester etc. Je sentais que tout n’était pas encore en place. Et c’est parce que tellement de choses passent par le corps, nos émotions, on a ressenti quand il s’est passé quelque chose. On peut avoir du trauma intégré, et tellement d’autres choses. 

Et finalement, le corps est souvent l’endroit qu’on ne va pas regarder. Une fois de plus, on est dans une société qui valorise l’intellect ; le haut du corps. On peut être des personnes totalement déconnectées. Vivre sa vérité, c’est vivre dans son corps, c’est l’habiter.

On va passer par trois grandes étapes :

  • S’affranchir des systèmes d’oppression. Quand on reconnait qu’on est dans un monde avec des systèmes d’oppression, on peut plus facilement se dire « non, mais en fait, ça, ça ne m’appartient pas ». Je suis dans un monde sexiste, évidemment qu’on va me dire que ce n’est pas assez bien parce que je suis une femme. Je suis dans un monde raciste, évidemment qu’on va me dire que ce n’est pas assez bien parce que je suis noir.e.

    On commence à dissocier ce qui est de nous et ce qui est d’une société qui veut nous opprimer.

    Ça nous permet de nous affirmer. Penser que non, je ne suis pas d’accord de ce qu’on va croire de moi. On va commencer à se positionner en tant que qui on est.

    C’est un travail qui est long car on peut à la fois être des personnes opprimées dans ce système et à la fois on peut être des personnes privilégiées dans ce système. Globalement, en Europe, on a tous un certain nombre de privilèges. Pour peu qu’on ne soit pas un homme blanc hétérosexuel cis, on fait partie d’un système opprimé. On peut être opprimé à cause de notre religion, nos choix sexuels, notre classe économique : ces choses sont à regarder pour pouvoir distinguer ce qui est moi et ce qui est le système. Aussi, on peut travailler nos biais personnels, donc comment je ne maintiens pas ce système d’oppression. Ça va être hyper intéressant. Franchement j’ai trop hâte de cette partie !

  • On va ensuite travailler à libérer les traumas en douceur. Qu’est-ce qu’un trauma : une peur de mourir emmagasinée dans le corps. Un moment de votre vie, il s’est passé quelque chose. Votre corps l’a reçu comme un « oh mon dieu, je vais mourir ». Votre corps n’a ensuite jamais pu compléter le cycle du stress pour libérer cette peur. On peut ne même pas s’en rendre compte, à moins d’avoir été informé sur le sujet. Ça peut être des choses qui pourraient sembler bénignes pour quelqu’un d’extérieur, mais qui pour vous a vraiment créé un choc. Il va transformer votre façon de voir le monde.

    Pour faire ces exercices, on va passer par le corps, par la sexualité sacrée, la respiration, pas mal de choses pour libérer les traumas en douceur. Pourquoi en douceur ? - quand il s’agira de travailler sur de gros traumas, très ancrés, qui crée des déclenchements, ce ne sera pas le cadre de ce programme,  je vous dirigerai vers quelqu’un d’habilité, en attendant que je le sois (je compte me former en soin des traumas de façon très avancée). Ceci dit, on va le faire d’une façon douce et qui ne devrait pas vous retraumatiser.

    C’est important parce qu’on a beau nous dire qu’on "peut y arriver, c’est possible, change ton mindset" etc, il y a des choses que l’on emmagasine dans le corps. Passer par le corps, les émotions, la sexualité va nous aider à soigner ça.

  • T’autoriser à la joie et au plaisir. Encore un très gros conditionnement de notre société qui nous empêche d’être nous : c’est qu’il faut bosser, aller vite. Qu’on n’a pas le temps de s’amuser ou prendre du plaisir. Si on prend du plaisir, on va perdre par ailleurs. Ça, on va l'exploser. On va s’autoriser à la joie, au plaisir, à la douceur, à l’éclate, à se kiffer. On aura des exercices d’écriture, de défi, dans le corps.

    La sexualité sacrée sera un outil qui va nous permettre de débloquer beaucoup de choses sur ça. Parce que l’une des choses merveilleuses sur la sexualité sacrée, la sexualité consciente est qu’on va toucher à quelque chose de très primaire en nous. On va activer des zones du cerveau qui sont différentes : le cerveau primaire, primal. (primitif, en français)

 

  • Le cerveau primal est celui qui va toucher le plus facilement à notre subconscient et le recalibrer. Alors que si on reste dans des endroits plus analytiques du cerveau comme le cortex frontal, on va comprendre au niveau mental, mais ça ne sera pas forcément intégré dans notre corps. Ce qu’on va faire c’est vraiment aller au niveau primaire. Oh ça m’excite ! On va vraiment recalibrer les choses au niveau du corps.

LA CONNEXION AVEC PLUS GRAND QUE SOI

Hyper important, c’est ma respiration de tous les jours. En fait, dans le chemin de vivre sa vérité, il est parfois dur de faire le choix d’y aller. Il y a le choix de la sécurité, et il y a le choix du « ok je saute mais je ne sais pas où je vais ». Ça demande un courage dingue pour le faire. 

J’ai vu qu’au fur et à mesure de ma vie que j’avais de plus en plus ce courage. Pourquoi ? Parce que j’avais des outils invisibles, qui venaient de plus grand que moi.

  • Mon intuition : la développer, ainsi que ma connexion à l’invisible. Plus tu es connecté.e à ton intuition, plus tu sens ce que tu es censé.e faire, plus tu as le courage d’y aller, parce que tu crois en cette information.

    Quand on n’a pas de connexion avec son intuition, on peut être dans le pour ou le contre, le mental, le cartésien, demander l’avis de X-Y personnes. On peut être à côté de sa vérité quand on fait ça. Alors que quand on travaille à écouter son intuition qui nous dit « c’est par là ; c’est pas par là », « je le sens ; je le sens pas », on développe une confiance en elle, une connexion à ce qu’on ne voit pas. On se dit « je le vois pas, c’est pas concret, mais je vais lui faire confiance ».

    Ça va nous donner un boost d’énergie, de confiance pour sauter le pas. Pour faire ce qu’on doit faire pour s’affirmer en étant soi.

  • La manifestation : plus on est soi, plus on manifeste ce qu’on désire vraiment. Quand on manifeste en n’étant pas soi, on manifeste des trucs qu’on ne veut pas vraiment. Manifester en grand, pourquoi ?

    C’est trop intéressant. À chaque fois que je dis à mes client.e.s ou des lecteurs « si tu n’aimes pas ton job, quitte-le ; si tu n’aimes pas ton mec/ta meuf, quitte-le ; si tu veux partir en voyage, vas-y », la réponse est souvent : j’ai peur, je n’aurai pas d’argent ; je ne peux pas matériellement.

    La manifestation vous permet de créer ce que vous désirez dans votre vie. Comme je vais vous donner des outils fiables, avancés et qui fonctionnent. Même si vous écoutez votre vérité, votre intuition, vous quittez le job, vous saurez que vous pourrez manifester autre chose. Encore une fois, ça donne une folle sécurité, mais en fait on peut avoir une putain de belle vie, ça nous permet de créer notre vie en étant nous-même. Il y a une grosse croyance qui est que si je suis moi-même, je finirai fauchée, ou si je suis moi-même, je vais finir seule. Or là, au contraire, plus on va s’aligner avec qui on est, plus on va être en mesure de manifester ce qui nous fait vibrer en nous, et le mieux on peut avoir la vie qui nous est destinée. Je crois vraiment que le fait de vivre sa vérité te met en direction de ta vie qui t’est destinée, la plus belle expression de toi-même, la plus belle expression de la vie que tu peux avoir.

  • Ensuite, plus dans le quotidien et la façon d’être, il s'agit de surfer sur l’énergie de la vie. Ça veut dire lâcher prise, avoir confiance, écouter les signes, s’en remettre à plus grand que soi. Être dans cet état d’abandon à la vie et de se laisser porter. Parfois, on peut manifester en posant une intention. Je garde le cap, l’énergie sur ce que je désire, je fais les actions qui me sont inspirées. Mais parfois la vie nous emmène, et la vie nous emporte. Ce qui va être nécessaire est de rester présent, de lâcher prise et faire confiance. 

Dans notre modèle et programme de base, on suivra quasiment ces étapes dans l’ordre. Dans l’offre en général, on va taper dans chacun au fur et à mesure. 

Si à un moment donné je vois que  la manifestation est à bosser dans le groupe, on fera un focus dessus. 

Si l’imperfection et le fait d’être imparfait.e est compliqué, on va bosser dessus.

Le programme de base, le programme cœur, Retour à l’essence, va être celui qui nous permettre de couvrir toutes les bases. Au fur et à mesure de l’aventure, et en fonction de là où le groupe souhaite aller, on va faire des focus, des challenges, des aventures qui sont dédiés à certaines parties.

Le modèle fait que tout est bien organisé entre chaque partie, mais tout ça, c’est de lAmour.

Si je devais résumer ces thèmes c’est l’Amour avec un grand A.

L’Amour pour soi.

L’Amour pour son corps. 

L’Amour en connexion au divin.

C’est aussi le fait de choisir de s’aimer tellement fort qu’être soi suffit. On ne va pas chercher à se contorsionner ou performer. On aura un tel amour pour nous, une telle acceptation de qui on est et de notre être, qu’on choisit d’être dans notre vérité.

C’est un chemin d’amour dans lequel nous entrons.

Je suis super heureuse de t’accueillir dedans. 

Cher.e ami.e, je t’embrasse et je te dis à bientôt pour la suite.

Lyvia Cairo Photoshoot Anouk_12

Merci à toi d'avoir pris le temps d'écouter l'audio et de lire cette page.

Je suis vraiment très excitée par cette aventure que l'on va démarrer ensemble !

Si tu as des questions, écris-nous simplement à hello@lyviacairo.com et nous te répondrons rapidement !

Scroll To Top