FEMMES, SEXE ET ARGENT

Il est temps de voir ces mots différemment.

Femmes, sexe et argent

 

 

LE CONTEXTE :

Je termine la lecture d'un livre : ‘The Evolution of Desire’ - ou l’évolution du désir. C’est une étude scientifique, économique et anthropologique de ce qui attire les hommes et de ce qui attire les femmes chez leurs partenaires (y compris dans les couples homosexuels). Cette étude est du point de vue de l'évolution de notre espèce. Si je caricature, ce livre t’apprend quelque chose que tu observes déjà) dans la société :

  • Les femmes, parce qu’elles portent des enfants et que cela crée pour elles un gros risque économique et social (plus de bouches à nourrir, sur une longue durée), recherchent un partenaire qui peut les soutenir économiquement, sur la durée, et également physiquement. Chez un partenaire, elles vont chercher des signes de richesses, d’ambition, et également de douceur et de compassion (signes d’une probable fidélité future) ainsi qu’une grande taille et de grandes épaules, afin d’être protégées des autres mâles qui pourraient les attaquer. Les femmes recherchent le soutien financier sur la durée car un enfant représente 9 mois de grossesse qui les laisse plus ou moins actives, 18 ans avec plusieurs bouches à nourrir et pas toujours la capacité à quitter le foyer pour aller à la recherche de ressources.

 

  • Les hommes, très concrètement, d’un point de vue de l’évolution de l’espèce, souhaitent la perpétuer et avoir le maximum de relations sexuelles. Chez une femme, ils vont chercher des signes de fertilité : jeunesse, bonne santé, et un ration taille-hanches marqué (il a été étudié scientifiquement qu'un rapport taille-hanche élevé est un signe de fertilité, en l’occurence un indicateur que l’homme fait ‘bien’ de rechercher). Le fait de s’engager dans un couple notamment est une bonne ‘tactique’ pour un homme de perpétuer l’espèce : cela peut lui assurer de faire l’amour plus souvent.

Hommes et femmes souhaitent perpétuer l’espèce (théorie de l’évolution).
Et pour cela…

Les femmes recherchent des ressources pour soutenir leur famille (de l’argent) 

Les hommes recherchent à multiplier leurs interactions sexuelles (reproduction).

Et depuis la nuit des temps, l’échange se fait ainsi entre les deux : 

  • Les hommes ont de l’argent, et vont soutenir financièrement, 
  • Les femmes vont ‘donner’ du sexe, contre ce soutien.

(Je précise encore que je généralise).

Les hommes vont multiplier les partenaires féminins pour s’assurer de multiplier les chances de procréer. 

Et… les femmes vont faire de même. Le livre étudie les femmes qui font l’amour de manière ‘casual’ - l’objectif observé : pas nécessairement le plaisir, mais l’évaluation de l’homme comme éventuel partenaire à long terme.

 

Je ne vais pas te mentir : cela m'a fait peur de lire ceci.

Serions-nous si peu évolués ? Mais le point de vue du livre est le le suivant :

C'est en connaissant ces dynamiques que l’on peut agir en conscience et faire des choix différents qui vont emmener notre société dans une autre direction, probablement très lentement, mais dans une autre direction quand-même.

Le livre fait plus de 300 pages et il est bien documenté - je te laisse le lire. Mais il m’amène à ce point :

 

Les femmes doivent gagner plus d'argent !!!

 

Cette dynamique d’évolution a créé une situation où les hommes ont les ressources matérielles, et il revient souvent aux femmes de se tourner vers eux pour avoir accès à ces ressources.

Pourquoi ne pas continuer avec cette dynamique qui a si bien marché tout ce temps… ? Pourquoi même y penser et en discuter ?

Eh bien, car cela crée un déséquilibre qui à mes yeux, devient de plus en plus dangereux

J’ai tant d’exemples en tête :

  • Toutes les mamans ‘poto mitan’ de Guadeloupe qui se retrouvent avec 4/5 enfants sur les bras, et qui comptent sur l’homme (qui lui même a parfois plusieurs maitresses) pour ramener à manger (l'impact sur les enfants notamment peut se perpétuer durant des générations).
  • Ces femmes qui parce qu’elles ne gagnent pas autant ou pas assez que leur mari ne peuvent pas les quitter et construire seules un nouveau foyer, et qui par conséquent restent - malgré parfois des abus.
  • Ces femmes qui restent dans des métiers sous-payés parce qu’il n’y a pas d’homme à la maison pour les aider.

Et puis d’un point de vue plus macro-économique (oui j’ai fait des études de finances !), les ressources mondiales étant dans la main d’hommes en majorité, plutôt que distribuées équitablement, les décisions qui nous concernent tous - hommes, femmes,non binaires, trans enfants,  - sont souvent prises d'un point de vue masculin.

Maintenant, il y a très peu de temps que les femmes sont indépendantes, et peuvent travailler (60, 70 ans ?) alors que les hommes ont pourvu les ressources depuis le début de l'espèce.

Cela signifie qu’en tant qu’espèce, nous avons tout à apprendre : 

  • Les femmes aussi peuvent aller à la recherche des ressources, 
  • Les hommes aussi peuvent s’occuper du foyer,
  • Et dans tous les cas… un accès aux ressources plus diversifié nous sécurise, tous.

Ce n’est pas encore entré dans nos instincts et dans nos cellules, mais nous pouvons faire les choses différemment. 

MA NOUVELLE DIRECTION

Volet 1 : Argent

  • Je veux aider les femmes de ce monde à devenir RICHES !!! J’ai à coeur que les ressources soient plus équitablement distribuées entre femmes et hommes. Pourquoi ?
    • Pour une question de diversité et de créativité : plus nous sommes nombreux et divers à prendre des décisions financières, plus nous sommes créatifs, plus nous pouvons améliorer la façon dont les choses sont faites.
    • La sécurité et l’indépendance : il est risqué que l’argent soit uniquement entre les mains d’une partie de la population : si je suis femme au foyer sans argent, et que mon mari qui travaille tombe malade ou meurt, que faire ? - nous observons de nombreux exemples de ce genre dans la vie, dans les films, dans les séries - je les mettrai en bas.
    • Une question de potentiel : il y a énormément de potentiel économique non utilisé entre les mains des femmes, et des autres minorités - il s’agit de mettre un potentiel différent sur la table. Qui sait où la société peut aller si nous sommes plus nombreux à contribuer ?
    • Des leviers différents peuvent être mis en oeuvre pour investir notamment : les femmes vont regarder des critères différents que les hommes quand ils feront un investissement - notamment le potentiel humain en plus du potentiel économique. 

Quand l’argent circule largement, nous sommes tous plus riches.

Je parle des femmes car c’est la catégorie la plus large et minoritaire, mais je pourrais dire pareil de toute personne qui n’est pas un homme blanc hétérosexuel cis-genre (né homme à la naissance).

Parler c'est bien.
Agir c'est mieux.

Voici donc ce que je choisis de mettre en place :

Objectif 1 : Rendre les femmes riches.

  • 1

    Une communauté gratuite qui soutient et encourage les femmes à devenir riches et puissantes

    J'ai créé un nouveau groupe Facebook réservé aux femmes et aux personnes qui se considèrent comme telles - dans des corps de femmes et/ou qui s'identifient comme femmes. Il est possible de le rejoindre gratuitement aujourd'hui !

     

  • 2

    Institut de formation

    Je travaille à la création d'un Institut qui comprendra formations, en ligne, et hors ligne pour permettre aux femmes de devenir riches, indépendantes et puissantes, qu’elles soient déjà avancées ou qu’elles démarrent, en collaboration avec d’autres formateurs. Rejoignez le groupe pour être tenu-es au courant.

  • 3

    Volet philantropique

    Je compte créer des projets gratuits et caritatifs dédiés aux jeunes filles et jeunes femmes, afin qu’elles s’autorisent à devenir entrepreneures et créatives à leur tour. Rejoignez le groupe pour être tenu-e-s au courant de ces projets.

Volet 2 : Sexualité

    • Je veux aider les HOMMES et les FEMMES à avoir des dynamiques sexuelles plus saines.

    Comme vous l’avez vu plus haut, beaucoup de ce qui nous dicte est lié à notre sexualité.

    En travaillant sur notre sexualité, nous travaillons sur la majorité des choses qui peuvent nous empêcher d'accomplir notre potentiel.

    • Pour les femmes, l’enjeu aujourd’hui est que notre consentement soit respecté : beaucoup des traumas sexuels sont liés à un dépassement de consentement qui peut avoir de forte répercussion sur le pouvoir économique également. La capacité à s’affirmer, à dire non, à poser ses limites et à s’écouter représente 80% du travail.
    • Pour les hommes il s’agira aussi d’être ouvert dans la conversation du consentement et aussi de dépasser les traumas qu’un masculin non conscient a pu laisser : la pression de la performance, de la domination, et le stress mental lié au fait que ‘tout’ est attendu de l’homme dans notre société. Vulnérabilité et expression des émotions sont des sujets que je veux traiter.

    Il y a à ré-apprendre les notions de féminin et de masculin : quel est le féminin conscient ? Quel est le masculin conscient ? 

    C’est un travail en profondeur à faire individuellement et collectivement. 

    Nous avons tous des limites, croyances, traumatismes liés à notre sexualité, et y travailler, les dépasser nous permet d’aller plus loin dans l’affirmation de qui nous sommes, et l’affirmation de notre potentiel dans le monde.

Dépasser nos blocages sexuels nous permet de devenir plus libres et affirmés, contribuant positivement à la société.

 

Voici ce que je prévois de mettre en place :

Objectif 2 : promouvoir une sexualité saine, joyeuse et consentante

  • 1

    Parler de sexualité

    La première étape pour moi est de parler de sexualité. Le tabou bénéficie au prédateur. Taire la sexualité, la laisser dans l'ombre et la traiter comme un sujet honteux est ce qui perpétue la violence sexuelle. Chacun à notre échelle pouvons avoir une sexualité plus saine, plus joyeuse, plus respectueuse et faire que ce sujet soit abordé de façon encore plus ouverte. De nombreux échanges ont déjà lieu dans mon groupe fermé et gratuit, Confessions avec Lyvia C. Vous pouvez le rejoindre dès aujourd’hui.

  • 2

    Être accompagné sur sa sexualité

    Avoir un regard extérieur, sans jugement et avec bienveillance permet de dépasser de nombreuses limites liées à notre sexualité. J'accompagne femmes et hommes individuellement dans l’exploration de leur sexualité et le dépassement de croyances. Je m'associe également avec d'autres organisations afin d'amener d'avantage de formations sur la sexualité en France et dans les pays francophones.

  • 3

    Éducation sexuelle des plus jeunes

    L'éducation sexuelle se fait de plus en plus aujourd'hui par le biais de la pornographie. Une pornographie qui place dégradent les femmes, et qui attend des hommes qu'ils soient surperformants. 

    J'ai à coeur de créer à terme des projets d'éducation sexuelle pour les plus jeunes, notamment, sur le sujet du consentement et du respect des limites.

Volet 3 : Fiction.

En plus d'avoir écrit mon premier livre 'Créer sa vie en étant soi', je suis auteure de fiction romantique et érotique.

La fiction est un outil puissant pour faire passer son message. Dans les jours qui viennent je lancerai une nouvelle marque dédiée à la fiction ET à l'expression de l'érotisme.

C'est un projet sur le long terme avec au programme : histoires, livres et aussi film et... lingerie ! Hehe.

Je parlerai de ce projet dans les groupes cités plus haut, n'hésite pas à t'y joindre maintenant.

BONUS : FEMMES, SEXE ET ARGENT DANS LA POP CULTURE

Je parlais plus haut d’exemple où il était ‘dangereux’ que les femmes ne soient pas riches. C’est simple, regardons les séries et les films :

media_xll_8312899

Desperate Housewives

Gabrielle Solis est l’une des femmes les plus riches du quartier, jusqu’à ce que son mari devienne aveugle. Elle prend un petit boulot de caissière qui lui sert à nourrir ses des filles. Un jour, elle croise une femme qui, dans la même situation, se retrouve SDF, car son mari est mort sans lui laisser un sou (j’ai déjà croisé le cas dans la vraie vie). Gabrielle lui dit : je suis fauchée, mais je ne suis pas pauvre, tu peux toujours faire quelque chose ! 

jxV7G

From Prada to Nada

Un film très nul sur Netflix 🙂 Deux jeunes femmes de moins de 25 ans, perdent leur père très riche. Elles réalisent qu’il leur a laissé de nombreuses dettes et qu’elles n’ont plus rien. Sans le sou, elles quittent les beaux quartiers pour aller vivre chez leur tante. L’une d’entre elles commence à travailler, mais perd son job quand elle repousse les avances de son patron jeune et mignon… qui s’empresse de se fiancer avec une autre, avant de débarquer à la fin du film avec un grand camion blanc lui annonçant qu’il a acheté la maison d’en face, pour eux : oh, sauvées par le chevalier blanc !

good-girls-serie-nbc-e1531868700812

Good Girls

A voir sur Netflix. Trois mères de famille. Une réalise que son mari la trompe avec la secrétaire (classique) et qu’ils n’ont plus d’argent pour payer la maison. L’autre a une fille très malade dont le traitement coute 10 000 euros par mois. L’autre a une fille (et un ex très riche) dont elle se bat pour la garde, avec des frais d’avocats gros comme une maison. Elles se retrouvent dos au mur… Résultat, elles s’en tournent au crime ! Parce que… pourquoi pas 😉

 

sex-and-the-city

Sex and the City

Sex and the City - de loin ma série préférée - est un excellent exemple de la dynamique ‘Femmes, sexe et argent’.

Carrie choisit Mr Big, le mâle alpha par exemple, riche, grand, et séduisant. Un vrai connard envers elle mais… ça passe. Charlotte ne recherche QUE le mari bien sur papier : bon job (banquier, avocat ou médecin), carrure d’athlète et qui présente bien en société (son mari est tout autre, mais riche quand même!). Amanda a du mal à trouver un homme : carriériste, son avancement est la priorité. L’une des femmes puissantes de ce show, l’homme qu’elle choisit sait lui donner sa place et tenir l’espace pour elle (même si il finit par la tromper…). Et Samantha, ma préférée, a la vie sexuelle la plus libre et débridée - c’est aussi la femme la plus riche et indépendante économiquement du lot. Son niveau d’exigence en amour lui permet de dire à Jared : ‘je t’aime, mais je m’aime encore plus’ (je l’adore).

Femmes, sexe et argent.
C’est beaucoup plus lié qu’on ne le croit.
Il est temps de rétablir la balance de façon à ce que pour TOUS notre monde soit plus sécurisant et plus sain.

Qui je suis ?

Je suis Lyvia Cairo, 31 ans. Auteure, femme d’affaires, et apprentie millionaire (c’est en cours).

Je porte plusieurs casquettes : 

  • Je suis auteure : j’écris quotidiennement sur ma page Lyvia Cairo - Fr sur les thèmes de l’argent, de l’amour, de la sexualité, du business, des relations.. en somme, de la vie.
  • J’écris des livres sur le thème du développement personnel, dont le premier publié aux éditions Eyrolles : ‘Créer sa vie en étant soi’
  • J’écris également de la fiction érotique, mon prochain roman à sortir d’ici fin 2018.
  • Je forme depuis 2013 des hommes et des femmes à créer la vie dont ils ont vraiment envie.
  • Je suis féministe, activiste, j’aime l’argent, je veux en gagner plein et permettre aux personnes d’en gagner plein.
  • Je suis taureau ascendant lion avec ma lune en poissons : j’aime bien manger, j’adore les belles maisons, j’aime être devant caméra.

Mon talent : j’ai une capacité à observer le monde autour de moi, le monde visible et invisible, et à transmettre par les mots et les actions ce que je vois.

Comment j’aide mes lecteurs et mes clients : en disant ma vérité et en leur permettant de faire de même. 

Je vis au Portugal, et de là je voyage dans le monde entier, au fil de mes envies. Pour tout savoir de moi au jour le jour (ça bouge beaucoup), suivez-moi sur Facebook ET Instagram (je dis bien ET, je ne publie pas les mêmes choses).

Pour travailler avec moi, c’est sur cette page.

Hâte de vous retrouver !