Justine est la créatrice du site freepackers.com, un site qui rassemble plus de 50 programmes pour vous aider à trouver un stage, un job à l’étranger ou un projet de volontariat international. Aujourd’hui, Justine nous raconte son expérience de volontaire en Afrique du Sud, et ce que cette expérience lui a apportée:

 

Passionnée par les actions de protection de la nature et les projets humanitaires, j’avais depuis quelques années le projet de partir en mission volontariat.

Seulement je ne suis ni vétérinaire, ni ingénieur et j’ai toujours eu l’impression que je ne  “servirais à rien” sur un projet de volontariat international…

 

Tout a commencé par une rencontre.

Carla, une jeune femme énergique, pleine d’humour et d’entrain, me présente les projets qu’elle a mis en place en Afrique du Sud, son pays.

Il ne m’a pas fallu plus de 5 minutes pour être séduite: elle a réussi, au fil des années, à rassembler un groupe d’ONG en Afrique du Sud dans le but de les aider à trouver des bénévoles internationaux pour développer leurs projets: aider les professeurs des écoles, apprendre à nager aux enfants de quartiers défavorisés et apporter son soutien aux petites réserves naturelles et sanctuaires d’animaux qui luttent pour la protection des espèces en Afrique du sud.

 

Devant mon enthousiasme, elle m’invite donc à passer quelques semaines dans son auberge de jeunesse à Cape Town pour découvrir ses projets de volontariat.

Arrivée à Cape Town sous un soleil de plomb et essayant tant bien que mal de me remettre du choc thermique (au moins 40C de différence entre Paris et Cape Town au mois de Novembre!), je monte dans le shuttle privé qui m’attend à l’aéroport et je pars directement vers l’auberge de jeunesse qui, grande surprise, se trouve à 5 minutes de marche de la plage!

 

Quel dépaysement! Je pense déjà à m’y installer pour quelques mois…

Et puis c’est la rencontre avec tous les bénévoles, et Freddy, le gros Bassey, devenue mascotte de l’auberge et qui passe sa journée à se faire caresser par les visiteurs! Sa page Facebook a droit à plus de fans que celle de l’auberge elle-même!

 

Le soir, autour d’un barbecue dans le jardin, je commence une semaine bien chargée qui comprendra la participation à différents projets et les soirées bien arrosées dans les bars environnants…une véritable explosion de nouvelles expériences, de nouvelles rencontres, d’endroits à explorer: j’étais dans mon élément!

 

Sans parler d’une ambiance ultra internationale avec des voyageurs de tous les horizons: Australiens, Suédois, Belges, Américains…toutes les nationalités sont présentes pour travailler ensemble et partager des moments de fête et de détente.

Qui a dit que volontariat rimait avec austérité?

 

Surf Afrique du Sud - Justine | Je me casse

Mes premières impressions furent un mélange d’admiration et d’envie envers ce que Carla avait accompli.

Grâce aux relations de confiance qu’elle a su développer avec les communautés locales, les volontaires internationaux sont maintenant les bienvenus pour donner un coup de main sur des projets divers et variés tels que la restauration de maisons, la garde d’enfants, l’enseignement dans des écoles de quartiers défavorisées mais aussi des cours de natation, de surf et de kitesurf pour les enfants.

 

Toutes les contributions financières sont réinvesties dans l’organisation d’événements pour les enfants, des équipements pour les écoles et dernièrement la construction de deux écoles toutes neuves à proximité de l’auberge de jeunesse.

 

 

J’ai donc passé une semaine à Cape Town, où j’ai visité les projets de surf et d’éducation dans les écoles.

J’ai accompagné les bénévoles à la plage de bon matin, planche de surf sous le bras, pour retrouver les enfants impatients de se jeter à l’eau – c’est peu de le dire!

Il faut voir comment ils se débrouillent pour monter sur les surfs: à la fin de la matinée j’avais l’impression que c’était plutôt à eux de nous donner des cours!

C’est parfois frustrant de voir qu’ils apprennent en une heure ce que nous, adultes maladroits et hésitants, apprennont en un mois.

 

Prochaine étape, les bidonvilles. Et bien sûr, le choc devant les conditions de vie des habitants de ces quartiers où les plus pauvres ont bâti des maisons de fortune pour se loger: tôles ondulées, absence d’eau courante ou d’électricité…mais une entraide et une solidarité incroyable!

Ici la vie en communauté prend tout son sens.

Tout le monde se connait, partage, s’entraide. Et tente tant bien que mal de s’en sortir.

Une vraie leçon de vie, et surtout la découverte de cultures et de modes de vie à l’opposé de nos modèles.

 

C’est dans ce contexte que les bénévoles assistent les professeurs des écoles et animent des activités pour les enfants. C’est tellement beau de voir cette soif d’apprendre, cette curiosité qu’ont les enfants qui ne se lassent pas de chanter des chansons, de jouer à la balle au prisonnier ou de faire des colliers de pâtes. C’est si simple et si universel le partage…

 

Finalement on se rend bien compte qu’aucune expertise ou compétence ne remplace la motivation et l’enthousiasme.

Que ces projets sont à la portée de chacun, et que oui on peut tous apporter sa pierre à l’édifice.

 

Depuis cette expérience, je suis constamment à la recherche de nouveaux projets – pour donner mais pour apprendre aussi. Découvrir une autre culture, apprendre une langue, acquérir des compétences…le volontariat m’a ouvert les yeux sur une autre façon de voyager. On n’est plus spectacteur, on est acteur.

 

C’est une expérience unique, à faire au moins une fois dans sa vie, peu importe la durée, peu importe la destination.

Alors pour vos prochaines vacances, si vous cherchez quelque chose qui vous changera la vie, pensez-y!

En attendant, suivez Freddy le Bassey!

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=vyRFAMmSrm8[/youtube]

Découvrez de nombreux projets de volontariat en Afrique du Sud sur le site de Justine ici.  N’hésitez pas à poser à Justine vos questions dans les commentaires. Elle se fera un plaisir de vous répondre!

6 thoughts on “Mon expérience volontariat en Afrique du Sud

  1. Sylvette on 21 juillet 2014 at 12:06

    Bravo!
    un mois en ONG a madagascar pour moi en 2013 et je réfléchis à repartir… ou, quand, comment, je ne sais pas encore…

  2. jobbing on 23 juillet 2014 at 4:23

    Merci pour ce témoignage ! ça donne envie !

  3. annelaure on 27 novembre 2015 at 12:12

    salut comment a tu fais pour trouver un organisme de volontariat?
    merci, super temoignage!

  4. olivia rambault on 17 février 2016 at 11:30

    Bonjour, je souhaite partir pour une longue durée à madagascar en fin d’année. Pouvez vous me conseiller au mieux vous qui avez l’expérience terrain; Mille mercis. Olivia

  5. Camille on 29 février 2016 at 12:54

    Bonjour,

    Je suis actuellement au Cap pour une durée de 4 mois et je suis intéressée pour effectuer des missions humanitaires durant les mois d’avril et mai 2016. Avez vous plus d’informations à ce sujet là?

    Merci par avance.

    Camille

  6. Faim de Voyages on 13 novembre 2016 at 12:06

    Superbe expérience !
    On n’a jamais fait de volontariat via des ONG, mais on en fait quand même assez régulièrement ici en Amérique du sud 🙂
    Peut-être qu’un jour, si on trouve la bonne ONG, on tentera ça.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Marked fields are required.