Bonjour chère JMC Family – aujourd’hui, je passe le clavier à Charly, créateur de Cap Cohérence. Charly va partager avec vous sa propre vision de la reconversion, et de l’importance de choisir sa vie. L’occasion d’avoir une perspective différente sur JMC :

 

Je suis le blog de Lyv quasiment depuis le début. Je suis souvent perturbé tant j’ai l’impression qu’elle lit dans mes pensées et couche sur le papier des discours que j’aurais pu tenir. Il n’y a pas à dire, nous sommes connectés à la même muse. Cette muse qui nous pousse à exhorter tout un chacun à prendre conscience de son unicité, de sa richesse, et à assumer sa responsabilité de prendre sa vie en main pour offrir son talent au monde. Et oui, l’idée forte est là : vous avez de la valeur, et vous vous devez de l’offrir au monde !

Oui mais…

Oui mais c’est bien beau tout ça, le discours est séduisant, mais les risques, la crise, les finances, les enfants, le prêt à rembourser, le voyage que je veux me payer, les employeurs, le chômage, les difficultés, la pression sociale, tout ça….

Je ne nie pas cette réalité. Mais laissez-moi vous en conter une autre, tout aussi vraie :

Le monde n’a jamais été aussi riche en opportunités.

Il n’a jamais été aussi facile de s’informer. Notre confort de vie n’a jamais été aussi bon. La grande majorité des français possèdent un téléphone portable, un accès à internet, une télévision, sont logés et mangent à leur faim. L’accès à l’éducation est massif et tout le monde peut réussir s’il s’en donne les moyens. Les coûts de la nourriture, de l’électricité, des transports ont drastiquement chuté durant les dernières décennies.

Le monde est très largement en paix et nous n’avons jamais vécu autant en sécurité (quoiqu’on en dise). Nous pouvons voyager dans le monde hyper facilement. En France, nous avons une protection sociale extrêmement développée et nous avons construit une solidarité inégalée dans le monde. Les progrès en médecine sont incroyables et nous vivons de plus en plus vieux, avec de plus en plus d’autonomie. La prise de conscience des enjeux environnementaux, de l’importance du développement durable, n’a jamais été aussi forte ni suscité autant d’engagement ou d’actions.

Bref, comme l’affirme Peter Diamandis dans cette excellente vidéo TED, notre futur EST abondance :

Et pourtant, les gens ne sont pas heureux.

Et pourtant, les médias nous abreuvent de mauvaises nouvelles, de pessimisme, de violence.

Et pourtant, c’est la crise. Les gens ont peur. Ils subissent leur vie. En veulent à leur gouvernement, à leur environnement, à leur employeur, à leur famille, à leur condition de naissance. Ils suivent des schémas dépassés, des préjugés et autres croyances limitantes qui n’ont plus lieu d’être.

Alors laissez-moi vous dire, laissez-moi affirmer : le monde n’a jamais été aussi riche en opportunités ! Pourquoi avoir peur ? Profitez-en !

Cassez-vous et choisissez enfin votre vie !

Choisir sa vie !

Il y a deux idées formalisées par le philosophe Robert Misrahi, qui m’ont personnellement marquées:

  • « Il n’y a pas de déterminisme, nous sommes tous libres et nous choisissons ! »
  • « Notre existence est limitée entre notre naissance et notre mort. Il n’y a pas d’au-delà et nous n’avons qu’une seule vie »

Même si ces idées vont à l’encontre de certaines doctrines et religion, prendre  conscience de ces affirmations et de leur puissance, de tout ce que cela signifie, de tout ce que cela implique a fait une grande différence pour moi.

Ainsi, j’ai choisi les études que je voulais faire. Je n’ai pas choisi la meilleure école qui m’ouvrait ses portes, mais celle dans laquelle j’avais envie de grandir et de m’épanouir. J’ai choisi de quitter ma ville natale et de m’installer dans une ville nouvelle pour moi, où je ne connaissais personne. Je l’ai fait parce que je le peux, et surtout parce qu’il me paraissait nécessaire d’être sur un terrain vierge pour développer mon identité profonde, sans influence aucune.

Nous avons la chance de pouvoir choisir nous voulons vivre, ça n’a pas toujours été le cas, profitons-en ! J’ai choisi la personne avec qui je vis. J’ai choisi mon premier job. Et quand le chemin que l’on me proposait, que l’on voulait m’imposer, ne me convenait plus, j’ai encore choisi de le quitter pour prendre un autre cap.

Choisir sa vie, ça veut dire aussi que je choisis mes objectifs de vie : qui veux-je être ou devenir ? Qu’est-ce que je veux réaliser ? Avec qui ? Comment ?

Je réponds à ces questions et je me jette à l’eau, j’agis.

Choisir sa vie, c’est aussi satisfaire ses envies. Malgré de faibles dispositions naturelles, j’ai choisi un sport où je compte progresser jusqu’à devenir un expert de la discipline. J’ai voyagé alors que je n’avais pas d’argent. J’ai appris la musique jusqu’à jouer sur scène devant plus de 1000 personnes et enregistrer un disque. J’ai testé la plongée sous-marine, le pilotage d’avion, la cuisine moléculaire. Aujourd’hui, tout est accessible si on s’en donne les moyens.

Choisir sa vie, c’est aussi et surtout faire un travail sur soi pour bien se connaître, comprendre ses aspirations profondes, le sens que l’on veut donner à son action, seule voie vers le bonheur comme l’affirme le spécialiste du sujet, Tal Ben Shahar.

Choisir sa vie, c’est aussi affirmer un positionnement politique, des idées, des concepts. Ou ne pas avoir de télévision, manger son fromage en entrée, mélanger le sucré et le salé.

Choisir sa vie, c’est avoir des rêves et les transformer en projets. C’est mener ces projets jusqu’au bout, ou au moins essayer, et ne rien regretter.

Finalement, choisir sa vie, c’est quitter une situation professionnelle ou personnelle qui ne nous convient plus. Ne plus voir des gens qui ne nous conviennent plus. Ne plus subir un job qui nous ennuie. Bref, choisir sa vie, c’est parfois SE CASSER.

Si je veux changer, si mon être me le réclame au plus profond de moi, alors je choisis, je décide, et je change.

 

Tout n’est pas réalisable

Attention, j’en entends certains depuis mon bureau : je ne dis pas que tout est réalisable ni que tout est facile. Je dis que nous avons le choix.

Et c’est notre responsabilité, en tant qu’être humain pensant et cherchant le bonheur, d’assumer cette possibilité de choisir.

Je ne nie pas l’existence de contraintes, propres à chacun. Je ne dis pas non plus que toutes les options possibles sont à notre disposition, ce qui est parfois frustrant, je vous l’accorde. Nous n’avons pas TOUS les choix, mais nous avons LE choix. Prenons-en conscience. Nous pouvons, et nous devons, choisir.

Ainsi, lorsque vous décidez de rester dans un job qui ne vous convient plus, disons-le : ce n’est pas par contraintes, mais par choix.

Se casser, c’est un choix.

 

Prendre le temps de chercher une voie professionnelle plus épanouissante, plus cohérente et réfléchir à une stratégie de départ et de transition astucieuse, sereine et sécurisée plutôt que de tout plaquer, c’est aussi un choix.

Pour vous accompagner dans cette voie, Lyv propose tout un tas de programmes. Vous pouvez également visiter notre site Cap Cohérence, spécialiste de la reconversion professionnelle et de l’épanouissement au travail.

Ainsi, ne choisissez plus de subir, préférez prendre le contrôle de votre vie et allez dans la direction que vous voulez. Soyez optimistes ! Vivez !

 

Charly - Cap Coherence | Je me casseCharly, Cap Cohérence

PS: Et vous, quels sont vos choix de vie ? Vers où voulez-vous aller ? Que voulez-vous vivre ?

2 thoughts on “Se casser, c’est choisir sa vie !

  1. David on 22 août 2015 at 11:56

    Enfin un brin d’air d’optimisme fait du bien: nous n’avons jamais eu autant d’opportunités de nous épanouir dans un pays qui se porte bien. Merci Charly

  2. Jessy on 6 octobre 2015 at 9:30

    En voilà une lecture qui fait du bien dès le matin!! J’ai toujours été là première dans mon entourage à dire qu’on a toujours le choix et qu’il faut clairement se barrer quand la situation devient insupportable 🙂
    Le must c’est de changer de ville, il n’y a pas mieux pour un nouveau départ rempli de nouveaux lieux, de découvertes et surtout pour se re-découvrir soi-même !
    D’ailleurs je n’arrive toujours pas à croire que j’ai enfin créé mon premier Blog Bfrizzy il y a tout juste 1 mois !
    Bonne continuation et bons choix à vous !

Comments are closed.