Une vie sans lundi #8 – J’ai peur

Test

Je dois l’avouer, ces jours-ci, je flippe un peu. Les doutes et les incertitudes montrent le bout de leur nez, et je me pose la question de comment toujours continuer à avancer. Comment rester motivée, dynamique, et ne pas juste laisser tomber?

Heureusement, j’ai à mes cotés l’un des meilleurs coachs. Cette conversation s’est passée hier soir, presque mots pour mots:

– Je n’arrive pas à dormir

– Ah?

– J’ai comme une boule au cœur, c’est bizarre…

– Tu sais pourquoi?

– Je crois que… j’ai peur

–  Tu as peur de quoi?

– J’ai peur … j’ai peur de m’être trompée ; J’ai peur que ma vision soit loufoque et completement irréaliste ; J’ai peur que la réalité me rattrape et que je me rende compte que tous ceux qui disent qu’on peut accomplir ses rêves mentaient ; J’ai peur de ne pas y arriver, de ne pas avoir ce qu’il faut ; J’ai peur de me retrouver sur la paille, que tu me quittes parce que tu en as marre de ne pas avoir quelqu’un qui gagne autant que toi, que je doive rentrer chez ma mère et que je doive vendre tous mes livres parce que je n’aurai nulle part où les mettre ; J’ai peur qu’un an passe, et que je n’arrive à rien ; J’ai peur de retourner à la case départ

– Hmm, je vois. D’abord, je pense que tu devrais écrire un article dessus

– Ok…

– Et réfléchir à comment passer au dessus de ces peurs

– D’accord…

– Parce que, c’est normal d’avoir peur. C’est même sain. Si tu n’avais pas peur, tu serais complètement inconsciente!

– Ah ah!

Coyote | Je me casse(Et là je m’imagine courir vers un ravin en sautillant, et finir par tomber dedans parce que justement, je n’avais pas assez peur!)

J’ai fait comme il m’a dit. J’ai réfléchi à ce que je peux faire pour surmonter ces peurs. Le point positif, c’est que je suis consciente des risques, et je ne plonge pas tête baissée dans un ravin dont je n’ai pas établi la profondeur.

Il est normal d’avoir peur, mais le pire serait d’être paralysé face à cette peur : c’est le meilleur moyen de se faire manger tout cru. Par contre, si on prend cette peur comme source d’énergie, de carburant pour justement rester créatif, se bouger, et s’en sortir, la peur devient une puissance positive. Conclusion:

 Le meilleur moyen d’avoir moins peur, c’est d’agir.

Ainsi, on est en mouvement, on ne réfléchit pas trop, et on peut modifier sa trajectoire si nécessaire.

 

Photo: Spencer Finnley via photopin cc

F
0 Partages

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.