Les 7 choses que j’ai apprises à TedXWomen

Les 7 choses que j'ai apprises au TedX Women | Je me casse

(Note importante : cet article a été rédigé en décembre 2013, mais les enseignements sont toujours utiles. Pour voir les vidéos de ce TedX, cliquez ici.)

Samedi dernier, j’ai assisté à mon premier TedX. En grande fan de Ted et de ses vidéos super-inspirantes, quand un ami m’a invité à l’y accompagner, j’ai sauté sur l’occasion.

Ted est un cycle de conférences, initialement créé à San Francisco, qui rassemble des experts du monde entier pour couvrir des sujets allant de la science à la philosophie en passant par la poésie.

TedX est la version indépendante de Ted, qui peut être organisée localement, du moment que l’on suit certains principes.

Samedi, toute excitée, je me rends à TedX Champs Elysées Women. Le thème, « Invented here », et, oui, vous l’avez deviné, les intervenantes étaient des femmes.

Les vidéos ne sont pas encore disponibles, donc en attendant, je vous fais un petit résumé de ce que j’y ai appris.

7 intervenantes, 7 découvertes:

 

Sarah Sauquet

Sarah est prof de lettres, et a décidé de remettre ses élèves à la littérature classique grâce aux nouvelles technologies. Étant moi-même accro de bouquins, j’ai aimé sa passion et sa détermination à faire passer la littérature aux plus jeunes. Pour ça, elle a créé trois applis: Un texte un jour, un poème un jour, et A text a day, les trois gratuites.

Un texte un jour est maintenant la deuxième application Littérature la plus téléchargée sur l’app store – et j’ai aidé les stats à augmenter ce matin

Avec elle, j’ai appris que passer au numérique n’était pas trahir le livre, mais un moyen de le promouvoir. Même si je continuerai à acheter chez mon libraire du coin, je pense que le numérique élargit certainement le cercle de lecteurs.

Elle a dit:

La littérature classique vous fera vivre les bonheurs auxquels vous n’avez pas eu droit, et les tragédies qui vous ont été épargnées

 

Audrey Neveu

Audrey est une geekette. Je savais déjà que coder était « la » compétence à avoir dans le monde actuel, et elle a souligné que malgré le marché de l’emploi au ralenti, le monde manquait de développeurs.

C’est un métier qui permet de créer, et de s’exprimer et il y a de la demande. A bon entendeur, en voilà un choix de carrière!

Ceci dit, elle m’a appris qu’on peut aussi apprendre aux enfants à coder! Grace aux « Coding Gouters » qu’elle organise, par exemple.

Elle a dit:

Pour être un bon codeur, il faut être patient et pragmatique, des qualités qui ne sont pas réservées aux hommes!

 

Marie Bonnet

Marie est anthropologue et psychanaliste. Elle s’intéresse principalement au psychotraumatisme, (connu sous le nom de PTSD en anglais) travaillant notamment avec des soldats.

Avec elle, j’ai appris que les enfants soignés en hôpital pouvaient aussi souffrir de psychotraumatisme suite aux traitements. C’est bête, mais avant ça, il ne m’avait jamais traversé l’esprit qu’en plus de leur maladie, se faire soigner pouvait être traumatisant pour les enfants.

J’ai discuté avec Marie après l’événement, et j’ai admiré son sens de l’écoute et la façon dont elle a partagé son expérience.

Elle a dit:

Soigner physiquement n’est que la moitié du chemin

 

Dorinne Bonneton

Ah Dorinne, qu’est-ce qu’elle m’a fait rire! Dorinne, après un crash d’avion, est devenue paraplégique quand elle avait à peine quinze ans. Mais son rêve était de voler. Non seulement elle a trouvé le moyen de continuer son instruction grâce à des avions aux commandes manuelles, mais en plus, elle a permis de changer la législation afin qu’on autorise la licence de pilotes professionnels aux personnes handicapées des membres inférieurs.

Avec elle, j’ai appris que tout est possible!

Elle a dit:

On a 16, 18, 20 ans et on commence la vie en fauteuil roulant. Et alors, on va pas se laisser emmerder par des jambes!

et

Mon vrai handicap, c’est pas d’être en fauteuil roulant, c’est d’être timide

 

Claire Cano

Claire a 24 ans, et est patron. Elle crée sa propre boîte, Luckyloc.com et apporte à la France le principe de la location à 1 euro!

Elle est jeune, mais se lance tôt. Elle le dit en passant, mais elle a eu un cancer qui l’a fait réaliser que rien ni personne ne lui faisait peur, à part la mort. J’ai beaucoup aimé son énergie et comment elle a réussi apporter l’innovation dans un monde d’hommes, celui de l’automobile.

Avec elle, j’ai appris qu’on crée les produits dont on a besoin. J’ai aussi appris que pour entreprendre en France, il n’y a pas tant de barrières que ça, et qu’il existe plus de 3000 structures d’accompagnement pour entrepreneurs.

Elle a dit:

Pour être entrepreneur il faut être cu-lo-tté!

 

Capucine Trochet

Capucine Trochet m’a impressionné par son humilité. C’était comme si ce qu’elle avait fait, traverser l’Atlantique dans un mini-bateau à 40% en toile de jute n’était pas du-tout un exploit!

Elle raconte avec simplicité comment elle a navigué sur Tara Tari, affronté pluies et tempêtes, seule. Comment l’espace à bord faisait la taille d’une cabine téléphonique couchée, et comment dans les moments difficiles, il est bon d’avoir une peur saine pour anticiper, mais ne pas la laisser prendre le dessus, au risque de perdre ses moyens.

Avec elle j’ai appris que:

Les belles choses sont souvent les plus simples

Et elle a dit:

On apprend vite la différence entre un problème et une contrariété

 

Audrey Chenu

Quand on la voit, comme ça, on ne s’imagine pas qu’Audrey a 33 ans, qu’elle a été dealeuse de drogue pendant son adolescence, et qu’elle a passé près de deux ans en prison. Aujourd’hui, elle est slameuse et professeur des écoles. Je dois dire que j’ai été impressionnée : Elle a fait le Tedx entier en rimes, comme si c’était la chose la plus naturelle qui soit (« je vais boire un coup, et je suis à vous »)!

J’ai aimé le courage dont elle a fait preuve en racontant son histoire, j’ai aimé qu’elle fasse hommage à ses amies rencontrées en prison, à ceux qui l’ont aidé sur la route, qu’elle soit honnête et ne se cherche pas d’excuses.

J’avoue que j’étais tant obnubilée par les rimes que je n’ai retenu que l’une des premières phrases:

Je ne suis pas un garçon manqué, mais une fille réussie!

 

Vous l’aurez compris, c’était un événement bourré d’inspiration, avec des personnalités différentes, des expériences différentes, mais toujours une conviction, et un message. Ces femmes sont des personnes comme vous et moi (comme vous les hommes aussi), sauf qu’elles ont dépassé ce qui semblait impossible à d’autres.

L’événement n’était pas un ralliement à la cause féminine, mais au contraire, montrait qu’hommes ou femmes, on peut tous faire des choses extra-ordinaires. Le genre n’a pas d’importance.

Elles ont montré qu’impossible n’est qu’un mot, pas une réalité.

Retrouvez les vidéos sur le site de TedX Champs Elysées Women

Crédit Photo : Nicolas Bordas sur Twitter

F
[social_warfare]

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.