Comment partir en week-end quand on n’est pas Crésus #2 – Logement et repas

man Jumping on bed_795_413_cropp

Caro est de retour avec un nouvel article bourré d’astuces pour partir en week-end par cher:

 

Dans l’article du mois dernier, je vous donnais des astuces pour vous créer un budget week-end et pour trouver des billets d’avion abordables.

Aujourd’hui, je vous propose de continuer dans cette lignée en partageant avec vous mes petits tuyaux sur les hébergements, les repas et les activités, afin de partir en week-end ou en vacances sans (trop) se ruiner!

 

Des hébergements avec un bon rapport qualité-prix

Pour trouver des hébergements pas trop chers mais avec un bon rapport qualité-prix (car on n’a pas non plus envie de dormir avec nos amis les cafards…), je commence par aller sur le site Hostelword.com.

Si vous avez vraiment un budget mini de chez mini, je vous recommande de trouver une auberge de jeunesse avec une chambre en dortoir. Ça sera très certainement le meilleur prix possible.

 

Si vous voyagez à 2 – entre amis ou en couple – et que vous souhaitez avoir de la tranquillité dans une chambre privative, en lançant votre recherche, je vous recommande de cocher «chambre double» ou «chambre à lits jumeaux». Cela affinera vos résultats.

Si vous ne partez que 2 ou 3 jours en week-end, la salle de bain collective peut faire l’affaire pour 2 douches à prendre, même pour les filles un peu coquettes: pour un week-end, on survit!

Et pour celles et ceux qui ne veulent pas partager la salle de bain, certains hébergements proposent des chambres privatives pour quelques euros de plus – dans ce cas, il peut être intéressant selon les villes de comparer avec le prix des hôtels 1-2 étoiles, type Ibis Budget, mais attention à la localisation!

 

Ensuite, toujours dans les critères, je n’hésite pas à mettre « au moins 85% de satisfaction » afin d’avoir un hébergement de qualité.

Puis, j’affine selon les prix, la localisation – détail très important car si vous n’avez pas de transports à payer en étant en centre-ville, vous ferez des économies… Il faut toujours penser aux frais annexes –  et je vais lire les commentaires (surtout négatifs) postés par les précédents visiteurs.

Un établissement qui a une note moyenne à cause d’un personnel mal-aimable ou à cause d’un nid d’araignées géantes venimeuses dans la chambre, ça n’est pas la même chose: pour 2-3 jours, le personnel on s’en accommode, la crasse beaucoup moins!

 

Enfin, après avoir sélectionné 2 à 4 établissements qui entrent dans mes critères, je n’hésite pas à aller voir la note moyenne de l’endroit sur Tripadvisor (deux avis valent mieux qu’un!), et si ceux-là sont convaincants, je me rends directement sur le site de l’hébergement pour comparer les prix avec Hostelworld.

Parfois, la différence est petite mais elle peut aussi se jouer à 5-10€ sur plusieurs nuits, ce qui n’est pas négligeable.

Finalement, pour trouver un hébergement, je dirai que la plus grosse dépense est le temps de recherche.

 

Manger sans avoir la peau du porte-monnaie bien tendue!

Première astuce quand on est à l’étranger, que l’on souhaite manger local et pas trop cher: sortir des quartiers touristiques. La nourriture y est souvent très chère et de piètre qualité.

N’hésitez pas à demander à votre hébergement leurs bons plans pour dîner, voire même où eux-mêmes dînent. Cela vous permettra de découvrir des petits quartiers sympathiques et comme vous aurez choisi un hébergement en centre-ville, vous serez proche de tout à pied (CQFD plus haut!).

 

Si le petit-déjeuner est inclus dans votre hébergement, n’hésitez pas à bien manger le matin, afin de simplement grignoter lors du déjeuner voire même attendre l’heure du goûter (Bon, partir en week-end ne rime pas forcément avec diététique…).

Si vous dormez dans une auberge de jeunesse, une cuisine est presque toujours mise à disposition. Du coup, n’hésitez pas à faire un tour dans les supermarchés pour vous cuisiner votre popote. Cela permet de découvrir des spécialités locales moins chères que dans les restos.

 

Enfin, ma dernière astuce pour manger sans se ruiner en voyage, c’est malheureusement… le fast food! Je n’en suis pas fière mais mon porte-monnaie en est ravi. Du coup, quand je pars, pendant le week-end je fais souvent un déjeuner dans un fast-food – local de préférence car bon, tant qu’à faire, autant découvrir de nouvelles choses.

 

Conclusion

Avec toutes ces astuces, lors de mon week-end à Séville le mois dernier, j’ai payé 30€ pour 2 nuits dans une chambre privative en plein centre-ville, avec un accueil fantastique.

Au niveau des repas-apéros-verres, ça m’est revenu à 70€ (du vendredi soir au dimanche après-midi) en me lâchant sur la sangria et les tapas. J’aurais pu largement le réduire… Mais il est important de se faire plaisir aussi quand on se casse en week-end!

Bien évidemment, vous ne trouverez pas de tels prix dans les pays nordiques ou britanniques, mais avec toutes ces astuces, vous pourrez partir à moindre frais.

 

A venir le mois prochain, le dernier article de la saga «Comment partir en week-end quand on n’est pas Crésus?»: les visites et que prendre dans ses bagages pour 3 jours?

Et vous, quelles sont vos astuces?

Bonne fin de Mars à tous!

 

Caroline est la créatrice du blog Tongs et Sri Lanka

Retrouvez Caro et moi au prochain événement ‘Je me casse’ le 20 mars chez DojoEvents

Cet article n’est pas sponsorisé

F
[social_warfare]

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.