Comment gérer ses appréhensions avant de partir en voyage ?

Comment gérer ses appréhensions avant de partir en voyage? | Je me casse

 Caroline, auteure du blog voyage  Des Tongs au Sri Lanka et passionnée de voyages à l’étranger nous revient avec un article invité. Elle a réalisé un tour d’Asie en 2013 pendant 6 mois (parfois seule, parfois rejointe par des amis), et part régulièrement à l’aventure, seule ou accompagnée. Aujourd’hui, elle parle de comment surmonter ses appréhensions.

 

Article voyage du jour, bonjour ! 🙂

Aujourd’hui, je vous propose de parler de notre peur de partir en voyage. Eh oui, car partir à l’étranger chamboule nos habitudes de vie et notre cerveau fait souvent retentir sa sonnette d’alarme pour nous mettre en garde: le changement n’est pas quelque chose de naturel ou de facile à vivre pour l’Homme.

Comment surmonter nos peurs quand on a envie de partir en voyage?

 

La peur au moment de prendre la décision de voyager

On a envie de voyager… mais on n’ose pas. On a peur pour son budget, peur de laisser son chez-soi quelques semaines, peur de laisser ses proches, et les autres nous font également peur alors qu’ils ne savent pas toujours grand-chose du monde extérieur en dehors de ce que montrent les médias!

On se dit alors que certains ont de la chance et on les envie depuis notre fauteuil, triste et frustré.

 

Stop! Non, non, non! Vous aussi pouvez partir en voyage, oui vous derrière votre écran!

Sans forcément faire le tour du monde. Un court voyage, pas forcément loin: c’est possible.

Voyager c’est avant tout une question de choix, une question d’envie et une question de se faire plaisir (donc pas forcément besoin de partir à Pétaouchnok). C’est un projet qui se prépare (psychologiquement et financièrement) et il est très facile de se trouver plein de fausses excuses pour ne pas bouger.

Que faire alors pour oser voyager?

 

  • Anticiper en mettant de l’argent de côté: avoir un budget aide à la prise de décision car on se sent plus libre.
  • Si vous partez 1, 2, 3 ou 8 semaines, le monde ne s’arrêtera pas de tourner et votre univers ne va pas s’écrouler. A votre retour, tout sera quasiment pareil! Il faut admettre que vos proches peuvent se passer de vous quelques temps… Il existe toujours des solutions pour se faire remplacer – si on a un proche handicapé par exemple. Ne culpabilisez pas et vivez aussi pour vous.
  • Faites garder votre appartement si vous souhaitez partir l’esprit tranquille: une amie qui arrose vos plantes une fois par semaine, une voisine qui garde un œil sur votre porte…tous ces détails peuvent vous rassurer et vous aider à partir.
  • Faites une liste de vos priorités: si le voyage arrive dans les premières lignes, osez! Voyager peut être un besoin quand on cherche l’inspiration, un nouveau souffle, du repos ou tout simplement un changement d’air pendant un court laps de temps.

 

La peur de prendre les transports

Prendre les transports génère souvent de l’angoisse car il y a un impératif horaire à respecter et nous ne sommes pas forcément habitués à fréquenter les aéroports ou les gares. Comment surmonter cette angoisse?

  • Prenez de la marge pour arriver en avance à l’aéroport, dans les gares. Soyez prévoyant, il vaut mieux attendre le décollage plutôt que d’arriver essoufflé et tout rouge dans l’aéroport et de louper son avion car on aura prévu trop court! Attendre « trop », ce n’est pas très grave.
  • Prévoyez une petite trousse de confort: des bonbons, du chewing gum, des produits de beauté (type crème hydratante pour l’avion: lire mon article ici), des accessoires qui pourraient vous permettre de bien dormir (masque, oreiller, etc…). Tous ces objets rassurent et peuvent améliorer votre temps de transport. Pensez également à prendre de quoi vous occuper (lecture, tablettes, etc.)
  • Pensez à prévoir des médicaments pour les maux de transport si vous êtes sensibles ou bien si vous avez la phobie de votre moyen de locomotion.

 

La peur de ne pas savoir se débrouiller en cas de problème en voyage

Voyager est une expérience qui est le plus souvent heureuse, mais qui peut aussi être faites de galères. Et cela peut vous faire peur: c’est normal. Comment faire si on ne parle pas la langue du pays et qu’on a un souci? Si on est malade sur place? Si un proche a un grave problème de santé? Si nos bagages se perdent?

  • Prenez une assurance voyage incluant les soins médicaux et la protection de vos bagages. Assurez-vous aussi qu’il y a bien une assurance rapatriement en cas de gros pépin. Voyager en étant assuré, c’est voyagé en étant plus serein car on sait qu’un organisme qui a de l’argent nous couvre, nous protège.
  • Si vous ne parlez pas la langue du pays, une des solutions pour visiter tranquillement un endroit, c’est de trouver un guide francophone avant votre départ. Il y a de nombreuses bonnes recommandations sur les forums internet. Cela peut vous rassurer et ainsi vous faire passer un bon séjour, du moment que votre chauffeur-guide vous récupère à l’aéroport et reste avec vous jusqu’à votre retour. Bien sûr, cela a un coût mais il peut être bénéfique si vous avez plaisir à voyager en pouvant vous exprimer.
  • Pour vos bagages, en plus de l’assurance en cas de perte ou de dégradation, n’hésitez pas à les faire plastifier à l’aéroport avant votre départ. Cela coûte souvent 10€ au maximum et peut vous permettre de voyager plus sereinement: vous savez que votre valise ne risque pas d’éclater lorsqu’elle sera mise en soute. Également, si vous ne souhaitez pas vous faire voler des effets personnels, pensez à ne mettre aucun objet de valeur en soute! Partez du principe que votre valise peut disparaître, donc ne mettez rien de précieux ou de sentimental à l’intérieur.

 

Pour conclure: avoir peur, avoir des appréhensions, c’est normal car nous sommes tous humains. Et celui qui dit ne pas en avoir du tout avant de partir en voyage est le cousin de Pinocchio!

 

Le tout c’est de se rassurer au maximum en utilisant tous les moyens à notre portée, et de ne surtout pas se réfugier derrière de fausses excuses. Nos peurs viennent de nous, donc à vous d’oublier les « au cas où » et faux prétextes, de vous faire confiance et de foncer!

Vous êtes capables et n’écoutez pas ceux qui sont pessimistes et décourageants. Le voyage est possible pour tous, vraiment tous. Voici l’exemple parfait de Our trip is your trip : un tour du monde en 80 jours et en fauteuil roulant.

 

Voyager est un choix, possible pour tous, donc… Surmontez vos peurs et à vous de jouer !

 

photo credit: Nhoj Leunamme == Jhon Emmanuel via photopin cc
F
2 Partages

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.