Elle l’a fait: à 25 ans, Céline a créé une entreprise qui lui ressemble

Celine Mycitygarden | Je me casse

Céline est la créatrice de My City Garden, qui offre tous les deux mois une box de jardinage, simple et facile à utiliser. Céline n’a pas eu à se casser, elle a créé son entreprise à la sortie de l’école! Elle nous raconte comment lui est venue l’idée et ce qu’elle apprécie le plus dans le métier d’entrepreneur:  

 

 

D’où t’es venue l’idée de créer ton entreprise?

A la sortie du lycée, je me disais déjà:  « Il faut que je monte ma boîte! ».  Je voulais être indépendante et faire les choses qui me plaisent. C’est, je crois, la clé pour être heureux et donner du bonheur autour de soi.

Ainsi depuis le lycée, je cherche des idées d’entreprise. J’ai fait un Master en gestion de projet et en management, toujours dans l’optique de créer ma boîte, que j’ai terminé en décembre 2013.

 

En janvier dernier, j’ai pris une feuille de papier et j’y ai écrit mes centres d’intérêt. Je les ai regroupés, reliés entre eux et j’ai ainsi trouvé une idée.

 

Celine Mycitygarden - Portrait | Je me casseL’idée initiale était de créer un kit de jardinage.

J’ai déjà de nombreuses plantes chez moi. J’adore la nature, et j’adore faire pousser. Mais j’étais un peu perdue entre les pots et les graines et je passais beaucoup de temps à me renseigner. J’ai pensé à faire un kit contenant des plantes faciles d’entretien, avec une liste de conseils et d’étapes à suivre.

J’ai fait une étude de marché, puis m’est venue l’idée de la box. Il n’en existait pas dans ce domaine.

J’ai créé une box en janvier et j’ai commencé à discuter avec mon entourage pour savoir ce qu’ils en pensaient.

La première box proposée au public a été celle du mois d’avril.

 

Le plus difficile a été de déterminer le contenu des box pour satisfaire les clients. J’ai décidé d’y mettre différents types de plantes – une plante décorative, un aromate et un légume.

Ensuite pour pouvoir utiliser chaque box, il faut au moins un rebord de fenêtre, et qu’elles prennent le soleil.

 

 

Comment t’es tu formée sur le sujet?

Mon petit ami a un BTS en horticulture et en production sous serre, ainsi il me sert de consultant.

Aussi, je suis en contact avec les producteurs de graines et les fournisseurs, qui donnent également de nombreux conseils. Pour finir, je passe du temps sur internet, notamment pour connaître la facilité d’entretien des différentes plantes.

 

T’es tu faite accompagner durant le processus de création?

J’avais de nombreux professeurs créateurs d’entreprise. J’ai pu aller les voir et leur demander du feedback sur leur expérience.

 

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans le fait d’être entrepreneur?

J’aime le fait de faire plein de choses différentes, de toucher à tous les domaines et d’en apprendre tous les jours.

Si ça ne fonctionne pas assez pour me faire vivre, au moins j’aurai appris.

 

My City Garden Website | Je me casse

Qui est ton public, ta cible?

Initialement, il s’agissait d’ une cible féminine citadine qui accède à son premier appart. Mais au final j’ai de nombreux clients qui vivent en maison, ou qui achètent la box en cadeau.

 

Comment fais-tu pour vivre le temps du développement de ton entreprise?

Je travaille 20 heures par semaine en tant que vendeuse chez Lego, pour payer mon loyer… et ne pas profiter du système.

Je m’y éclate beaucoup et je n’ai pas vraiment l’impression de travailler.

 

C’est un endroit ludique où les parents et les enfants sont souvent de très bonne humeur.

J’arrive facilement à jongler entre les deux et à faire la part des choses. Quand je suis chez Lego, je suis chez Lego. Je travaille quand j’en ai envie, car on a la possibilité d’aménager son temps. Je travaille surtout le soir pour avoir la journée de libre.

Mon but final est de réussir à vivre de mon business, et que la boîte se développe assez pour intégrer mon petit ami aussi!

 

De quoi avais-tu peur, en créant ton entreprise?

J’avais peur de décevoir les gens. Je veux offrir quelque chose de qualité, et je sais qu’il y aura des erreurs au début. Mais je veux qu’on me le dise! Pour l’instant, j’ai eu des retours positifs, et j’ai déjà corrigé des choses.

 

Un dernier mot à nos lecteurs?

Pour moi, le plus important, c’est de s’éclater! En ce moment, je m’éclate.

Les besoins sont différents en fonction de chacun. Cela peut faire peur de créer son entreprise.

Moi, ce qui me fait peur, c’est de devoir bosser de 9 heures à 5 heures pour quelqu’un et de devoir demander quand prendre mes vacances!

 

Deux conseils:

Le premier, ne pas compter son temps. Ce n’est pas juste un travail. Quand tu crées ta boîte, ça devient ta vie.

Le second, ne pas avoir peur de faire des erreurs. C’est ainsi qu’on apprend.

 

Merci à Céline d’avoir partagé son histoire avec nous. Vous pouvez retrouver ses box ici: My City Garden

J’ai moi-même reçu une box toute mignonne, et j’ai été impressionnée par le soin de la présentation et toutes les recommandations simples pour s’occuper des plantes. Vous pensez que vous n’avez pas main verte? C’est le moment de changer d’avis!

 

 

 

F
[social_warfare]

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.