Une vie sans lundi #49 – Nettoyage par le vide

Une vie sans lundi #49 - Nettoyage par le vide | Je me casse

Happy Monday wonderful people!

Je commence cette semaine avec une pêche d’enfer. La responsable: une vidéo de yoga qui me prépare à faire un headstand (comprendre se tenir sur la tête) – pose que je n’ai jamais réussi à faire seule. Je m’en rapproche, je m’en rapproche et c’est super!

 

Mais aujourd’hui, nous ne parlerons pas de yoga. Nous allons parler de faire le vide…

 

La petite histoire

Quand j’étais petite – et même quand j’étais grande – ma mère avait une technique très particulière pour nettoyer la maison.

Elle l’utilisait surtout quand cela faisait un moment que nous n’avions pas rangé nos chambres (et ce n’était pas faute d’avoir insisté!).

Elle mettait tout ce qui trainait sur le sol, sur les bureaux, bref à portée de sa vue, dehors, sur la table de la véranda. Sa logique était que ‘si on y tenait vraiment, ça ne traînerait pas, et que par conséquent, un tri s’imposait’.

A nous de récupérer les choses qui nous étaient précieuses, et de nous débarasser du reste.

Je trouvais cette méthode extra violente! Comment pouvait-elle s’imaginer une seule seconde que je voudrais me débarasser de ce tee-shirt, ou de ce sac, ou de… ah, mais en fait, ces choses, je ne m’en servais jamais…

 

Ça se voit que ma mère est un peu anti-superflu (et un brin maniaque)?

 

J’appelle cette méthode ‘le nettoyage par le vide‘ – et récemment, je l’ai utilisée pour désencombrer ma penderie.

J’ai absolument tout mis sur le lit, et ai réfléchi quelques minutes avant de décider si une pièce avait le droit de retrouver sa place dans la penderie, ou si elle serait plus heureuse entre les mains de quelqu’un d’autre.

 

 

Mais pourquoi elle me raconte ça???

 

En effet, ceci n’est pas un site sur le désencombrement.

Il y a pourtant un lien avec JMC…

 

J’ai observé plusieurs fois que les personnes qui venaient de se casser, ou qui étaient sur le point de le faire, réfléchissaient souvent intensément à ‘ce qu’elles allaient bien pouvoir faire de leur vie maintenant!’

On est à peine parti qu’on se fait une liste de tout ce qu’il va falloir tester, essayer! – Je l’ai fait moi aussi, donc je sais.

Mais en faisant cela, on risque de passer à côté d’une chose importante et formidable:

Un moment de vide.

 

Un moment, dans notre vie, où rien ne se passe, et où par conséquent tout peut arriver.

Un moment où rien n’est planifié.

Un moment où la feuille est complètement blanche.

Un moment sans ‘il faut’ et ‘je devrais’.

 

Je connais l’angoisse de ne pas avoir d’idée sur la direction dans laquelle notre vie va aller.

Quand on a l’habitude de suivre un sentier tout tracé, arriver dans une clairière sans issue apparente peut être effrayant.

Mais c’est justement le moment d’enlever ses chaussures, et de sentir l’herbe fraîche sous nos pieds, de s’allonger dans un parterre de fleurs et de s’autoriser à juste être, pendant un instant.

 

Le vide est créateur. On peut tout écrire sur une page blanche, et contempler cette page, c’est contempler un monde de possibilités.

 

Et il n’est pas nécessaire de se casser pour faire le vide.

Je suis en train de le faire. Et je le referai régulièrement.

 

Faire le vide c’est:

  • Remettre tous nos projets à plats, et décider qu’on n’en fera aucun, pour finalement choisir consciemment, celui qu’on décide de poursuivre ou en créer un nouveau.
  • Réévaluer nos relations personnelles et professionnelles, et décider qu’on n’en poursuivra aucune, pour finalement, choisir consciemment celles qu’on veut garder dans nos vies.
  • Oublier la façon dont nous faisons les choses d’habitude, et recréer une manière qui nous convient complètement, sans condition.

 

Faire le vide, c’est choisir.

 

Un nettoyage par le vide peut prendre plusieurs mois à mettre en oeuvre.

Cela peut commencer par une liste de choses, qu’on décide de sortir du placard et d’étaler devant nos yeux, puis vient le temps de la réflexion (‘As-tu une place dans ma vie?’, ou ‘Comment me séparer de toi?’) et celui de l’action.

Mais ce n’est pas grave. Prendre son temps est important.

 

Qu’allez-vous nettoyer par le vide aujourd’hui?

 

(Vous ne serez pas inscrit à la newsletter ‘Je me casse’ – Pour ça, il faut s’inscrire ici.)

photo credit: Stuck in Customs via photopin cc

F
[social_warfare]

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.