Une vie sans lundi #54 – De l’importance d’être bien entouré-e

De l'importance d'être bien entouré-e | Je me casse

Hello Hello,

 

J’ai passé le week-end à travailler sur un projet semi-secret que je vais vous dévoiler plus bas…

Et en attendant, je veux vous communiquer l’importance de bien s’entourer, au moment de se casser, et même après.

Ces dernières semaines, j’ai réellement pu observer l‘impact qu’ont les différents cercles dans lesquels j’évolue sur ma vie et mon activité.

 

Dans ma vie sans lundi, plusieurs exemples se sont manifestés:

 

  • En ce moment, je travaille sur un projet (vraiment secret celui-ci) avec une dizaine d’amies entrepreneures.

Rien que le fait d’avoir pu les rassembler sur un enjeu commun me fait réaliser la chance que j’ai de les avoir rencontrées, et j’expérimente le bonheur que c’est d’avoir de longues et belles conversations avec des personnes complètement sur la même longueur d’onde que moi.

Sans elles, je n’aurais peut-être pas poursuivi cette idée de projet. Avec elles, il prend une toute autre dimension.

 

  • Autre exemple, depuis quelques mois, je fais partie d’un mastermind (un groupe fermé) de créatrices d’entreprise / blogueuses. Nous échangeons sur… à peu près tout, et ce groupe a vraiment fait une différence dans la façon dont j’aborde mon business.

Je ne me sens plus seule au moment de prendre des décisions un peu techniques liées au marketing, ou à mon site, et je peux tester mes idées avec des personnes en qui j’ai confiance et qui me comprennent.

Tout simplement, avoir un soutien comme celui-ci me donne les couilles d’avancer !

 

  • Et puis j’ai ma famille et mon chéri, qui même s’ils sont loin, sont ultra-présents. On me fait confiance. Je ne répond que très rarement aux questions du genre ‘et si ça ne marche pas ?’. Ils acceptent que je sois positive et quand je leur dis ‘je sais que ça va marcher’ ils ne trouvent pas ça étrange, au contraire.

De voir que mon entourage proche ne doute pas me permet de moins douter également.

 

  • Et puis j’ai les potes! Mes copines, mes copains, certains que je connais depuis l’enfance, avec qui je peux passer des heures à parler de séries télé, des dernières actus people, de films un peu nuls. Avec qui je peux juste ne pas être sérieuse, et avec qui, souvent, je ne réfléchis pas avant de parler!

 

Je suis très redevable de toutes ces personnes qui m’accompagnent et m’aident à vivre la vie que je vis aujourd’hui, de manière sereine… et sans avoir l’impression d’être une extra-terrestre.

 

J’ai aussi la chance de ne pas avoir de personnes ‘toxiques’ dans ma vie. Quand certaines conversations m’apportent de l’énergie négative, ou me pèsent, je n’ai pas peur de les arrêter et de m’en éloigner.

Ainsi, j’évolue dans un environnement relativement sain.

 

Tout cela pour vous dire qu’Une vie sans lundi est beaucoup plus belle avec les autres !

 

Le besoin d’être entouré-e, d’être en communauté est quelque chose que l’on respire dans l‘ADN de ‘Je me casse’.

Quand j’ai commencé ce blog, l’un de mes objectifs était que les personnes, comme moi, qui aspiraient à quelque chose de différent, sans savoir quoi, ne se sentent pas seules.

 

Parce que quand on se sent seul-e, on agît moins facilement. Car qu’on le veuille ou pas, on a besoin d’un minimum de validation. Parfois pour simplement se dire ‘c’est bon, j’ai bien toute ma tête’.

Les autres nous apportent de l’énergie et de l’inspiration. Un mot, un échange, une situation. Tout a un impact sur nous. Le tout est de veiller que cet impact soit positif.

Ils nous apportent de la perspective aussi, et la possibilité d’envisager les choses différemment. En accompagnement, l’autre est un miroir, par exemple. Il nous permet de nous observer nous-même, sans jugement, et sans pensées polluantes.

 

Tout seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin.*  – Proverbe africain

 

Bien sûr, un super réseau de personnes qui nous soutient à mort, ça tombe rarement du ciel…

 

C’est pourquoi j’ai créé… Le Club Je me casse!

 

Oui ! Si vous êtes abonnés à ma newsletter, vous savez que je travaille sur ce projet depuis un moment. Si non, eh bien, il est temps de vous inscrire, pardi! Vous ratez tous les scoops 🙂

 

Le Club ‘Je me casse’ est un site de membres qui répond à trois objectifs:

– Celui de créer une communauté de personnes liées par la même envie de vivre la vie selon leurs propres règles et leur permettre d’échanger dans un espace dédié

– Garder ses membres en mouvement, par des articles, exercices pratiques, et défis hebdomaires, ainsi que des ressources pour mieux avancer

Motiver et donner des piqûres de rappel, ces jours où l’on se dit que traîner des pieds pour aller au boulot, c’est tellement plus facile!

 

Comment ça marche: 

Chaque mois correspond à un thème qui donne le ton pour le mois

Et chaque semaine, nous abordons ce thème par des sujets transversaux (trouver une idée’, ‘financer sa transition’, ‘gérer ses peurs’, etc.) – ceci par le biais d’articles et d’exercices pratiques.

Et bien sûr, le coeur étant la communauté, chaque membre est doté d’un profil, et peut poser ses questions et échanger avec les autres – un peu comme Facebook version JMC (j’exagère à peine…)

 
La plateforme est maintenant ouverte! Pour y accéder, c’est par ici:

 

Rejoindre le Club

 

 

A vous

 
Quelle est l’importance de vos cercles d’amis et de connaissance dans le processus de vous casser, ou de créer une activité qui vous ressemble?
 
Y a-t-il eu des situations où la nécessité d’être bien entourés s’est vraiment faite sentir?
 

Comment choisissez-vous les personnes qui font partie de votre cercle privilégié?
 
Dites-le nous dans les commentaires !
 
*Merci à Marjorie pour la citation 🙂

 
photo credit: Giovanni ‘jjjohn’ Orlando via photopin cc

F
[social_warfare]

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.