Pourquoi j’écris? #CharlieHebdo

Je-suis-Charlie

Suite aux événements d’aujourd’hui, il n’est pas facile de prendre le clavier et d’écrire.

Comment trouver des mots justes, comment trouver des mots qui ne sonnent pas faux face à une telle horreur? Comment le faire en restant bienveillant, et dans le respect? Comment savoir si ce que je dis est ce que je suis censée dire?

 

12 personnes ont été fusillées à 1,7 km de chez moi. 20 minutes à pied, 10 minutes en voiture.

12 personnes fusillées alors que je me balade complètement apaisée dans la rue.

12 personnes, fusillées, parce qu’elles écrivaient, et dessinaient, et s’exprimaient, et protégeaient.

Kalachnikov contre crayon.

 

 

Pourquoi j’écris?

Parce que si je n’écris pas, j’aurai peur qu’on oublie. Si je n’écris pas, ça veut dire que dans un an, ceux qui passeront par ici ne se souviendront peut-être pas, que ce jour là, il s’est passé ça.

Ne sauront pas qu’à deux pas de chez moi, des gens ont été tués parce qu’ils s’exprimaient.

Que des gens ont été tués tout court.

On leur a pris la vie.

Je ne vais pas le cacher. En écrivant, mes yeux sont embués.

 

J’ai les yeux qui picotent parce que je ne sais pas quoi faire. Je me sens impuissante, et nulle de n’être pas en train de faire autre chose que de taper sur un foutu clavier.

Pourquoi?

Pourquoi?

Je ne comprends pas.

Je ne comprends pas comment la haine a pu ainsi s’insinuer dans nos vies.

 

Mes mots ne sont probablement pas ceux qu’il faut. Je me sens malade. J’ai le coeur retourné.

 

Mais, parce que mon simple clavier m’en donne la possibilité, je vous dirai ceci:

On ne peut pas, vous, moi, laisser ces forces obscures prendre le dessus.

On ne peut pas laisser la haine s’immiscer dans nos vies.

 

Je sais qu’ils vont le dire. Et je n’ai pas peur de dire qu’ils vont le dire: ‘Encore les arabes’

Ils vont le dire, et j’en ai marre.

Ils vont le dire, et ça m’énerve.

J’en ai marre qu’un groupe de personnes prenne en otage les membres de toute une religion pour arriver à des fins incompréhensibles de ma part.

Et j’en ai marre qu’on rentre dans leur jeu parce qu’on a peur.

 

Nous ne laisserons pas les forces de la haine s’emparer de nous. Nous ne laisserons pas les forces de la haine nous prendre dans leur jeu.

Montrons au monde qu’il y a des forces plus fortes que celle-ci.

Amour, Bienveillance, Compassion. Je les ai aussi vues se réveiller aujourd’hui.

Crayon contre Kalachnikov.

#JeSuisCharlie

 

Edit du 8 janvier

Ma petite sœur m’a envoyé ce dessin à 4h ce matin. On n’arrivait pas à dormir. J’écrivais dans mon carnet, elle dessinait. Il faut nous comprendre… On ne savait pas que ce genre d’horreurs pouvait arriver si près de nous…
Je poste son dessin ici, et la remercie d’avoir, elle aussi, pris le crayon:

 

« Crayon contre Kalachnikov: ils ne nous empêcheront pas d’écrire  »

jesuischarlie - ingrid pour jmc | Jemecasse.fr

 

 

 

 

 

 

 

Crédit: Ingrid Cairo

F
[social_warfare]

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.