Il l’a fait – Thibaut s’est cassé pour ‘Profiter du monde’

Thibaut | Je me casse

[Interview menée et rédigée par la formidable Margot \o/]

Découvrez aujourd’hui l’histoire de Thibaut – Interview menée par écrit et rédigée par Margot.

C’est à distance que nous avons réalisé cette interview puisque Thibault, 27 ans, s’est déjà cassé et qu’il nous raconte son histoire depuis Lisbonne avant de partir vivre au Brésil d’ici quelques mois.

 

Que fais-tu dans la vie?

Je me considère comme quelqu’un qui aide les autres, en fonction de mes passions et de mes compétences. J’ai créé un blog qui permet aux gens d’être plus heureux et je suis continuellement en train de me remettre en cause, de vivre des expériences et de grandir.

J’ai un peu expérimenté la vie en entreprise avant de quitter Paris (en alternance lors de ma dernière année d’étude). Mais depuis que j’ai terminé mes études et que je me suis cassé, je travaille à mon compte.

 

Tu t’es cassé à un jeune âge, comment expliques-tu ce besoin ?

J’ai vécu toute mon enfance à Paris, et je n’ai jamais réellement aimé cette ville. J’y ai réalisé mes études, effectué mes stages, mais je me suis toujours senti en-dehors de tout cela. Je sentais que quelque chose n’allait pas.

Je voulais autre chose, je savais que je pouvais être plus heureux ailleurs et donner le meilleur de moi-même dans d’autres conditions.

 

J’ai fait 4 ans d’études à l’université dans le domaine de l’économie et de la finance d’entreprise. Je n’ai pas aimé ces années, même si le sujet m’intéressait.

Je n’aimais pas l’image que cela renvoyait, l’ambiance et la mentalité des personnes dans ce domaine. J’ai ensuite réalisé un MBA dans le domaine du web. Là c’était différent : le web m’a passionné et me passionne toujours aujourd’hui, je ne regrette pas d’avoir choisi cette voie !

 

J’ai terminé mes études il y a un peu plus de 2 ans maintenant et je me suis lancé tout de suite après en partant vivre à Lisbonne.

J’avais des économies et, en cas de soucis, je savais que je pouvais retourner en France. Cela m’a rassuré.

Même si mes parents comprenaient mon envie, ils étaient un peu inquiets. Ils me demandaient ce que j’allais faire, comment j’allais vivre, comment j’allais pouvoir économiser pour ma retraite.

Mais la retraite était le dernier de mes soucis à ce moment-là, je voulais déjà commencer par être heureux.

 

Quand as-tu créé ton site web? Est-ce que tu en vis aujourd’hui?

J’ai commencé en 2010 à me lancer sur internet via un blog avec l’aide d’un ami. Je ne connaissais rien au web au début mais j’ai très vite appris et cela m’a vite passionné.

Il me rapporte de l’argent mais pas assez pour vivre en France par exemple.

 

Cependant, j’estime qu’à partir du moment où on a assez d’argent pour se loger, se nourrir et sortir un peu, on a assez pour être heureux ! Je travaille en moyenne 30 heures par semaine, sachant que j’inclus en réalité tout le temps à réfléchir sur le blog et à apprendre.

Je fais un tout petit peu d’affiliation mais cela ne rapporte quasiment rien et, ponctuellement, je fais du lien sponsorisé, voire de l’article sponsorisé. J’essaie toujours de garder ma ligne directrice et d’apporter des conseils à mes lecteurs.

Très récemment j’ai lancé un programme pour donner un sens à sa vie, j’ai écrit un article sur ce sujet pour les personnes que cela intéresse.

J’ai un statut d’auto-entrepreneur et je propose un accompagnement sous forme de coaching pour les personnes qui le désirent. L’activité qui m’apporte réellement une rémunération est la vente de ce programme.

 

As-tu des contacts avec tes lecteurs?

Oui bien sûr ! J’échange tous les jours par email avec eux. En ce moment, je reçois entre 5 et 10 emails de lecteurs par jour. J’en tire de nouvelles idées d’articles ou de projets.

Ils sont une de mes principales sources d’inspiration avec la lecture de certains blogs et de livres sur le développement personnel qui m’amènent de nouveaux points de vue, de nouvelles idées à adapter en fonction de ma thématique.

J’ai déjà rencontré certains de mes lecteurs, par hasard : ce sont eux qui sont venus me parler après m’avoir reconnu dans la rue.

 

A quoi as-tu dû renoncer avec ton mode de vie?

A voir régulièrement ma famille et mes meilleurs amis de Paris. Je ne les vois qu’une ou deux fois par an et je reconnais que cela me manque.

 

Quels sont tes projets pour les 3 prochaines années?

Mon projet est de continuer à découvrir la vie dans d’autres pays où je pourrais bien m’y sentir. Et concernant mon blog, j’aimerais aider un maximum de personnes.

J’espère d’ici 3 ans avoir plus de 200 000 visiteurs par mois, mieux gagner ma vie pour assurer un peu en cas de soucis, et aussi pour commencer à économiser pour ma retraite !

 

Vous pouvez retrouver Thibaut sur le site Profiter du monde

Des questions pour Thibaut? N’hésitez pas à les poser dans les commentaires. 

F
[social_warfare]

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.