Skip to content

Membres de la communauté ‘Je me casse’ – qui sommes-nous ?

Communauté JMC - Qui sommes-nous ?

Nous, membres de la communauté JMC, comme on aime bien l’appeler – sommes des hommes et des femmes. Nous sommes étudiant-e-s, ou salarié-e-s, entrepreneur-e-s ou retraité-e-s. Certains ont des enfants (plein) certains n’en ont pas. Certain-e-s veulent faire le tour du monde, d’autre pouvoir travailler de la table du salon.

Parmi nous, certain-e-s rêvent de millions, d’autres de… biberons? (je cherchais une rime).

Nous sommes un peu partout dans le monde : en France, au Canada, au Royaume-Uni, en Australie, aux États-Unis – bref, partout où il y a un peu de wifi.

Nous avons chacun-e des talents particuliers, que nous brûlons de mettre au service du monde.

Nous ne croyons pas à « crise » et nous avons enlevé le mot « impossible » de notre vocabulaire.

Ainsi, qui sommes-nous ? Je commence :

Je suis Lyv, la créatrice de jemecasse.fr, et au moment où j’écris, je vis entre Londres et Paris. De quoi je rêve : de parler au maximum de personnes au travers de ce que j’écris – sur ce blog, et dans mes livres à venir 🙂 Les questions que je me suis posées au moment de créer JMC : suis-je seul-e à me faire ch*er au boulot? Est-ce que c’est dingue de penser que je peux faire quelque chose de différent, qui me fait vraiment vibrer? Non, et non ! Je veux changer le monde, un lecteur à la fois 🙂

A ton tour :

– Raconte-nous dans les commentaires : qui es-tu ? qu’est-ce qui t’a amené sur JMC, et quelles questions te poses-tu en ce moment?

– Et découvre les autres, qui comme toi croient en un monde où chacun peut s’épanouir en offrant ses talents au monde 🙂

F

56 commentaires

  1. Taylor sur 5 septembre 2015 à 10:21

    Salut Lyvia,

    Ici, Taylor, 25 ans. J’ai créé mon plan pour me casser. J’ai même réservé les billets d’avion pour un long voyage après mon départ 🙂

    Et comme toi, j’ai envie d’aider ceux qui voudraient écouter leur cœur et devenir entrepreneur. J’ai donc eu l’idée de ce projet ambitieux : le premier podcast quotidien d’interviews d’entrepreneurs à succès !

    Pour être au courant du lancement : http://entrepreneuretmoi.com

    A très vite !

    Taylor d’Entrepreneur et moi



  2. Laure sur 6 septembre 2015 à 12:56

    Bonjour !

    Je m’appelle Laure, je vis à Lyon, je me suis cassée en janvier. Depuis j’ai pris du temps pour moi, décidé ce que j’avais vraiment envie de faire et j’ai monté une entreprise autour de mes deux passions : l’écriture et la reconversion professionnelle.
    Mon rêve, c’est d’aider les gens à prendre confiance en leurs rêves et à se lancer avec succès. C’est de libérer les génies qui se cachent en chaque employé-e qui passe ses journées sur Facebook au bureau.
    J’ai rencontré Lyv et la communauté en faisant des recherches pour mes articles et je suis fan!



  3. lydie sur 6 septembre 2015 à 1:24

    Bonjour a tous! Je suis Lydie 38 ans et j’ai repris mes études pour la 3e fois !! Je comprends aujourd’hui le sens de mon chemin parcouru car il m’amène aujourd’hui à ce pour quoi je suis faite. Je passe les partiels cet automne de ma 1e année de formation de l’hôpital Sainte-Anne pour devenir danse-thérapeute. Je me suis cassée et enfin ma voie trouvée 🙂
    Bravo Lyvia pour ton site, il est en effet urgent de montrer qu’il existe d’autres possibles, que nous sommes formatés socialement et qu’il est temps de se donner le pouvoir de choisir notre vie.



  4. Maude sur 6 septembre 2015 à 2:48

    Bonjour à tous !

    Je suis Maude. J’ai 30 ans et j’habite à Strasbourg.

    J’ai découvert ton site Lyv et la communauté JMC alors que j’avais pris la décision de me casser de mon travail qui m’ennuyait. J’ai également participé au programme Des Idées à tout casser – saison 1 qui m’a permis d’apporter sereinement un point final à cette étape de ma vie et rencontrer des gens supers (et cela continue ! ) !

    Depuis que je me suis cassée cet été et après des vacances-voyages bien mérités, je me consacre à mon projet. Mon obsession est de trouver tout prétexte pour fêter la vie avec les gens que j’aime ! Organisée et créative, je souhaite ainsi aider les particuliers à créer de tels évènements uniques et personnalisés. Pour suivre tout cela : http://www.maudus.fr !

    Au plaisir de vous lire en retour !



  5. Karine sur 7 septembre 2015 à 10:01

    Bonjour,
    Toujours à mon poste mais déjà partie dans ma tête, j’amorce les changements, pas après pas ! J’ai longtemps pensé que je n’étais pas normale de m’emm… autant dans mon boulot. Bon statut, bon salaire… « comment, tu veux faire autre chose, mais tu es dingue, c’est pas le moment de rêver, c’est la crise là dehors, arrête les caprices !!!!!!!!! ». Choix super : rester dans la matrice « métro, boulot, dodo », continuer de payer le loyer et la petite semaine de vacances qui va bien une fois par an (« c’est déjà bien, non, ça te suffit pas ??? »), ou risquer de tout balayer, de tout casser, fuir sa zone de confort pour ne plus mourir lentement à l’intérieur, s’éteindre tout doucement, retrouver le sens des choses, découvrir ma mission… Je réapprend à rêver, à me dire qu’il existe peut-être autre chose, un autre chemin. Me voir m’éloigner du conventionnel reste une incompréhension totale pour mon entourage mais ils commencent à se faire à l’idée ! Car en plus de vouloir quitter une situation établie, si au moins c’était pour un job « classique » avec de vrais débouchés, mais même pas !
    Bref, on verra bien, l’important est déjà de me remettre en mouvement, de quitter l’inertie : formation qui débute bientôt, pour l’instant en marge de mon boulot, aller à la rencontre de personnes porteuses, retrouver sa tribu, et surtout avancer, (re)construire ma vie dans le sens que je veux.
    Et voir que je ne suis pas seule avec ce genre de « lubies » (ah les gens bien pensants !!), ça, ça porte complètement ! 🙂



  6. Lyv sur 9 septembre 2015 à 11:42

    Wow, Taylor je suis super impressionnée par ce projet : TOUS LES JOURS ! Je te souhaite le plein de réussite 🙂



  7. David E. sur 9 septembre 2015 à 12:47

    Bon…bon..bon je me demande comment rédiger cette présentation : je suis d’un naturel très discret… mais je vais utiliser les conseil d’un article super intéréssant fait par quelqun(e) que je ne connait pas(encore) mais que j’admire déjà : je vous recommande : https://lyviacairo.com/2013/10/une-vie-sans-lundi-1/
    😀
    Alors voila c’est David et ce blog à ce petit truc en plus que les autres n’ont pas … vous savez des blogs qui »motive » existe mais alors… quand on peut s’identifier à l’auteur… tout est vraiment différent j’ai accroché en une fraction de seconde. Merci Lyvia, et merci Erik Péduran… Oui je venais de dire à une amie sur facebook qui me proposait une superbe opportunité: « j’ai deux sentiments en tête: 1 – C’est une superbe opportunité et cela demanderais de faire rapidement des choix de carrière. Le deuxième sentiment c’est : je me sent pas les reins de faire cela seul car je connais mes faiblesses »

    ET BIMMMM, sans mentir 60secondes plus tard je vois passer un post sur mon mur d’Erik P. : un article sur toi paru sur beyou, je ne clique même pas sur l’article je tape direct l’adresse et là… la CLAQUE!

    Antillaise comme moi(enfin sans le « e » ), vivant loin de sont île comme moi, ayant un job de « rêve » comme moi, mais qui y allais à reculons comme moi…

    Alors voila, je… :s JE ME LANCE ! C’est la motivation/le signe qu’il me fallait.

    Je suis un Webdesigner/Graphiste 33ans, vivant en France depuis 7ans, bossant dans un grand groupe. Photographe du dimanche (au sens propre :p) et s’évadant dans moult projets hors boulot afin de ne pas avoir l’impression de gâcher sa vie.

    Depuis quelques semaine je mature un projet, mais je ne trouve pas la force le fameux coup de pied au « luc » qui fait la différence, a cause de mon manque d’estime perso, ma peur de quitter se job confortable, la naissance de ma fille, la peur de pas pouvoir subvenir à tous ses besoins notamment de santé.

    C’est vraiment la grosse flip mais je tenterais de trouver la force avec ton aide 🙂 Bon bein voila je l’ai fait…

    To be continued



  8. GregWasThere sur 10 septembre 2015 à 1:36

    J’ai decouvert ton site il y a 1 an en rebondissant d’une page a une autre. Je vis a l’etranger depuis 10 ans (Shanghai) ou j’ai ete entrepreneur pendant 5-6 ans et j’aidais les autres entrepreneurs a reussir en Chine. J’ai ensuite rejoint une firme de conseil francaise dont j’ai pris la direction de la Chine et Hong Kong. J’adore cette boite et les gens mais j’etais un peu arrive au bout de l’histoire.
    J’ai donc annonce mon depart et aussure un long handover (8 mois).
    Je ne suis pas parti pour autre chose, je suis juste parti.

    Objectif avoue : reprendre le controle de mon emploi du temps, de mes projets et voyager beaucoup plus.

    Je parle de tout ca sur http://www.GregWasThere.com (En anglais) et sur Faceboook.com/GregWasThere

    Continue comme ca, et si tu as besoin d’un entrepreneur venant de Chine, je serai par la !

    Greg



  9. Lyv sur 10 septembre 2015 à 2:50

    Merci beaucoup pour le partage Greg 🙂 Ah.. qui sait 🙂 Je m’en vais explorer ton blog!



  10. Lyv sur 10 septembre 2015 à 2:54

    Héhé, la première Vie sans lundi, anthologique! Merci beaucoup David, d’avoir pris le temps d’écrire – je suis ravie que la découverte de JMC soit ainsi tombée à pic. Synchronicité, comme on dit. Changer de vie est un chemin, et la peur est la première barrière, mais il faut apprendre à l’apprivoiser et à danser avec. Je te souhaite vraiment que ça marche pour toi.
    (wooow, Erik P. (le chanteur?) a partagé mon article?? Je suis trop fan de lui!!)



  11. Lyv sur 10 septembre 2015 à 2:56

    Laure, mais que tu es modeste! Laure c’est la créatrice du super site qui dépote : http://lesaventurieres.com 😀
    Merci d’être là!



  12. Lyv sur 10 septembre 2015 à 2:57

    Danse-thérapeute? Wow! Moi qui adore danser, je trouve ça super intéressant comme concept. Merci beaucoup pour les encouragements Lydie, et beaucoup de bonnes ondes à toi aussi 🙂



  13. Lyv sur 10 septembre 2015 à 2:58

    \o/ Maude! \o/



  14. Taylor sur 10 septembre 2015 à 8:23

    Merci 🙂

    Tes articles inspirants y sont pour quelque chose !

    Taylor



  15. Elo sur 11 septembre 2015 à 10:47

    Bonjour bonjour !

    Après déjà quelques mois à suivre Lyv, ici et sur Facebook, voici ma première vraie contribution.
    Titulaire de la Fonction Publique Territoriale (un statut qui en ferait « rêver » beaucoup en cette époque de « crise »), cela fait au moins deux ans que je m’ennuie ferme, derrière un écran qui me sort par les yeux. Je ne me sens plus du tout concernée et j’ai vraiment l’impression de ne donner que du temps de vie contre mon salaire.
    Les idées sont « descendues » il y a quelques mois dans mon esprit, et s’assemblent en projet depuis, comme les pièces d’un puzzle que je vois s’emboîter dans mon cerveau. J’ai mis mes vacances à profit pour faire une formation de permaculture, premier pas vers la concrétisation. L’idée ? La création d’une micro-ferme pour produire et utiliser les légumes (et autres) dans des ateliers de cuisine, plus proposer des activités pédagogiques sur le jardinage, le rapport aux animaux… Je n’ai qu’une envie, tout plaquer là maintenant et me consacrer à ce projet auquel je crois. Mais – puisqu’on trouve toujours un mais – il faut penser à l’aspect financier (surtout quand on n’a rien de côté !) et aux responsabilités déjà prises…
    Malgré tout – la routine du boulot qui me plombe le cerveau, les personnes qui me mettent en garde et s’inquiètent de ces idées un peu folles de démission – je garde une étincelle bien entretenue par ce que je peux lire ici, alors merci Lyv !

    Et merci à toutes les autres personnes qui partagent leurs expériences inspirantes 🙂



  16. Laetitia sur 12 septembre 2015 à 5:06

    Hello, hello !

    En m’accordant une mini-pause dans la rédaction d’un dossier, je découvre jemecasse.fr et…j’adore !
    Je me suis cassée il y a un peu plus d’un an après avoir donné sans limite. Le déclic à été le burn out et puis le moon-walk quotidien devant la porte du bureau.
    Sans le moindre regret, j’ai tout claqué et inventé avec 2 supers cerveaux « Martinique Gastronomie », seule et unique agence de valorisation de la gastronomie en Martinique et en même temps Les Ateliers Médélices, des ateliers culinaires pour les plus petits et les plus grands.

    Un grand merci pour ton initiative, je suis complètement fan !



  17. Clotilde sur 14 septembre 2015 à 1:53

    Salut Lyv,
    Alors pour ma part j’ai découvert JMC au tout début, il n’y avait pas encore les UVSL c’est dire, puis j’ai décroché à un moment car voyages, routine et cie. Et cette année je suis revenue en force ha ha, membre de DIATC 2 (ce programme tue tout!). Ma question était: comment passer du point A (l’idée) au point Z (sa réalisation)? Avec DIATC, j’ai compris que 1/ j’en étais capable et que 2/ un pas à la fois, TOUT EST POSSIBLE. Let’s go !!!



  18. Florence sur 15 septembre 2015 à 12:28

    Bonjour Lyv,
    Je m’appelle Florence, 36 ans, deux enfants, et un boulot bien comme il faut dans la fonction publique. Je m’y ennuie depuis toujours sans m’en rendre compte, et depuis quelques mois j’enchaine burn out, fatigue, démotivation totale, et gros problèmes de concentration. En d’autres mots, dans ma tête tous les jours c’est « mais qu’est-ce que je fais là ? »… Je sais que je vaux mieux que ça, je sais que j’ai du talent mais je ne sais pas quoi faire ni comment.
    J’ai envie de passer mes journées à écrire, j’ai plein d’idées de roman et je rêve d’en faire mon métier. Ce qui me bloque ? Le fric bien sûr… le manque de temps ensuite… concrètement : écrire en plus de mon boulot avec deux enfants en bas âge c’est hyper compliqué, mais je ne peux pas démissionner sans projet concret, sans être sûre de gagner de l’argent, au moins un peu…
    J’ai créé un blog récemment : les rêves d’Opaline, sur wordpress, qui je l’espère va m’aider à mettre les choses au clair…
    Je ne sais pas où je vais, je ne sais pas comment, je ne sais pas quand, mais j’ai tellement envie de crier « je me CASSE !!! »…
    A bientôt, je découvre ton site seulement aujourd’hui…



  19. Lyv sur 15 septembre 2015 à 2:47

    Coucou Florence – oh comme je me reconnais dans ton témoignage 🙂 Tu connais le NanoWrimo? C’est au moins de novembre, et le challenge est d’écrire 50 000 mots pendant un mois. http://nanowrimo.org/ Je l’ai fait trois fois, avec un boulot à plein temps, et à chaque fois j’ai réalisé que j’arrivais à trouver le temps pour écrire, et que ça avait du potentiel – ça a débloqué de nombreuses choses en moi. Pour ce qui est de te casser, en ce moment les portes de mon programme ‘Des idées à tout casser’ sont ouvertes (https://lyviacairo.com/desidees) – cela peut te permettre de réfléchir à comment te casser. Ecrire ça ne rapporte pas forcément tout de suite, mais il y a des choses que tu peux faire pour gagner des sous, tout en faisant ce que tu aimes. C’est ce que je fais avec JMC, et je travaille sur un roman à côté 🙂 N’hésite pas si tu as des questions 🙂



  20. Florence sur 16 septembre 2015 à 3:20

    Merci beaucoup pour ta réponse.
    J’ai commencé à écrire en plus du boulot, je trouve des moments c’est vrai, on les a quand on cherche et qu’on veut vraiment.
    Pour le programme, j’ai vu et suis tentée. J’hésite parce que ça me fait peur. L’envie de repousser encore et toujours parce que partir, c’est très flippant. J’en rêve mais je le fantasme aussi et j’ai peur d’être déçue. De découvrir au cours du programme que je ne vais pas y arriver, que je ne trouve pas LE truc, ou que je finis par trouver une idée pour dire d’avoir trouvé sans être réellement convaincue.
    J’ai plus que quelques jours pour me décider…
    Suis en train de regarder le replay de la conférence d’hier et je suis entièrement d’accord avec ce que vous dites, surtout sur le sujet : être bien, c’est aujourd’hui. C’est maintenant…. Je me reconnais entièrement dans vos mots, dans votre fonctionnement, dans votre caractère. Merci !



  21. Lyv sur 17 septembre 2015 à 2:48

    Hello Florence, je comprends complètement la sensation – « et si ça ne marchait pas, et si j’avais trop d’espoir? » – ce qui peut te rassurer, peut-etre, c’est que tu recevras autant que tu donneras de ce programme. Si tu fais confiance au processus et a ma méthode quelque peu non conventionnelle, si tu as confiance dans le fait que créer un projet qui te ressemble est possible, alors il n’y a pas de raison que ça ne marche pas pour toi. La peur est normale, et c’est deja génial que tu mettes le doigt dessus. Les trois questions magiques quand on a peur : ‘quel est le pire qui puisse arriver?’ ‘quel est le meilleur qui puisse arriver?’ ‘comment faire en sorte que le pire n’arrive pas?’ – en tout cas si tu as des questions, je suis dispo ici : hello@jemecasse.fr
    Des bises!



  22. Mel sur 17 septembre 2015 à 3:19

    Ok, bonjour Lyv, je viens d’écouter la fin de ton webinaire sur la peur; ça m’a beaucoup plu et donné la patate. Il faut dire que je suis en même temps dans un temps de bilan et dans une « retraite » avec Selma Païva….
    Alors, je suis prof d’allemand de formation et après des congés, et/ou dispos liés en partie à mes enfants et en partie avec un fort élan de « me casser », j’ai fait le choix de rester en dispo et de créer mon entreprise de formation et d’accompagnement. Après une première année éprouvante et passionnante, je me pose quelques semaines pour retrouver mon cap. Je n’ose pas mettre mon site là, mais si, allez: http://www.melcap.org
    J’aime ton ton (!) différent, et d’ailleurs, j’écris mon 1er article à la suite de ton webinaire, na!
    Merci et à bientôt!!!!



  23. Alexandra sur 18 septembre 2015 à 11:25

    Salut Lyv,
    Je suis Alexandra, j’ai 30 ans et je vis à Strasbourg et j’ai très envie de me casser… mais pour faire quoi? Mon boulot d’ingénieur dans un bureau d’étude en environnement en CDI en ferait, comme le job d’Elo, rêver plus d’un. Mais je ne m’y retrouve plus. J’ai fait un petit burn out en début d’année et me suis lancée dans un bilan de compétences… avorté en raison d’incompatibilités de caractères avec le consultant qui m’accompagnais. J’ai repris des études de psycho, mais si je veux en faire mon métier, je devrais encore y travailler plusieurs années. Et je veux changer maintenant !

    J’ai besoin d’être avec les gens. J’ai envie de les aider à trouver ce qui est vraiment important pour eux et de les aider à réaliser leurs projets… un peu comme toi et comme les super personnes que tu as invitées à ton sommet de la rentrée de JMC. Je me tâte, j’hésite encore à m’inscrire à ton programme DIATC. Peut-être un peu peur, comme Florence, d’être déçue et de me rendre compte que ce qui est « raisonnable », c’est de rester dans mon job …

    En tous cas, merci pour tes articles inspirant et ces webinaires au cours desquels j’apprends beaucoup de choses.
    A bientôt. Alexandra



  24. Lyv sur 18 septembre 2015 à 2:24

    Hello Alexandra – Je comprends complètement cette peur, et tu n’es pas la seule. Comme Florence, je crois profondément que tu as tout ce qu’il faut en toi pour y arriver. Et la garantie que je peux te faire, c’est que si tu suis le programme avec coeur, tu y trouveras plus de clarté. Ça j’en suis certaine. Tu peux lire cet article que j’ai posté aujourd’hui https://lyviacairo.com/2015/09/des-idees-a-tout-casser-elles-lont-fait/
    Es-tu abonné-e à la newsletter, car je réponds à de nombreuses questions via ce biais.



  25. Florence sur 19 septembre 2015 à 3:58

    Mais comme je te comprends !!! Je suis exactement comme toi. Mon truc ce serait d’aider les gens, moi aussi… Je me suis inscrite au programme, c’est fait ! Un peu la trouille mais très contente de commencer bientôt… et l’impression de commencer à agir…



  26. Océane sur 21 septembre 2015 à 4:16

    Bonjour à tous !

    Je dois avouer qu’en lisant vos présentations j’ai eu peur… Je ne suis pas ingénieur, ni web designer, je n’ai pas créé d’entreprise, écrivain encore moins… Je suis juste moi.

    Je vis à Lyon par passion amoureuse qui dure maintenant depuis 6 ans (ouf dans ce domaine la ça va !). J’ai du coup lâché mes études sur Paris et me suis retrouvée sur Lyon à chercher du boulot (le cri du porte monnaie, ben oui faut bien vivre) : assistante commerciale, gestionnaire sinistre, … Des branches différents avec des responsabilités différentes sans que je n’ai jamais fait les études qui correspondaient. Je l’attendais le fameux CDI après des années de CDD, le sésame !

    Au bout de 4 ans j’ai été en CDI… C’est cool le CDI, tu peux acheter un appart’, peut être une nouvelle voiture, pourquoi pas faire des bébés (peut être des jumeaux ?) Mais vous savez quoi ? J’ÉTOUFFE. J’ai l’impression de vivre dans un bocal à poisson. Je ne peux me résigner à me dire que la vie est là, ici, 8h par jour derrière cet écran; cet écran que ne supporte plus, cette chaise de bureau qu m’est insupportable, toujours les mêmes horaires, les mêmes trajets,… Et vous savez quoi ? J’ai 26 ans… 26 ans et je suis aigrie par ce monde qui tourne autour de moi mais qui ne me correspond pas. Oui je rêverais d’un métier qui m’épanouit, je rêve de voyage, de nouveaux visages, de la mer aussi… Mais tout cela n’est qu’utopie soyons honnête.

    Peut être qu’un jour moi aussi je pourrai avoir ma chance.

    Bonne journée



  27. Lyv sur 21 septembre 2015 à 4:47

    Coucou Océane – Ne t’inquiète pas, la communauté est très très diverse, et là tu ne vois qu’une très petite partie. Certains ont 17 ans, d’autres 60 ans, maman, employés, chômeurs – c’est vraiment un endroit où tu ne verras pas de discrimination, et où tu peux te sentir à ta place.
    Tu dis : « Mais tout cela n’est qu’utopie soyons honnête. » Eh bien, nous, c’est ce qu’on veut bien nous faire croire. Mais ce n’est pas une utopie. C’est possible, et en lisant ce blog, tu verras toutes les possibilités. Lis cet article par exemple, je pense qu’il t’inspirera : Tu n’as aucun contrôle, mais tu as le pouvoir…



  28. Maud sur 28 septembre 2015 à 7:48

    Bonjour Lyv,
    Alors moi j’ai 27 ans et je travaille dans la fonction publique depuis 5 ans. Derrière un écran toute la journée et évoluant avec les mêmes tâches et les mêmes missions chaque jour, j’ai vraiment besoin d’autre chose aujourd’hui. Je voudrai quelque chose de plus motivant, plus passionnant et plus concret. J’ai décidé de me casser il y a quelques semaines, pile au moment où on m’a parlé de ton site et j’adore ce que tu proposes! Tes articles et le sommet JMC sont inspirant et motivant!
    Aujourd’hui je crois avoir trouvé mon projet de reconversion et je suis entrain de préparer mon cassage! Tellement hâte! Mais pas toujours facile de garder confiance et d’oser prendre des risques! Je pense aussi que parfois c’est dur d’assumer nos propres choix car à refaire j’aurai choisi mes études différemment et j’en serai pas là aujourd’hui à penser à recommencer alors que d’autres projets pointent leur nez (prêt immobilier, bébé..) Prochaine étape donc certainement une formation et du réseautage à fond! Merci pour ton soutien, saches que même si on commente pas toujours les articles ou les webinaires (tout regardé en replay!) ou qu’on participe pas à ton programme, tu aides je pense plein de personnes comme moi!



  29. Francine sur 28 septembre 2015 à 9:20

    Bonjour,

    Moi c’est Francine, 40ans depuis cette année – depuis Mai
    UN gros mois Mai cette année, le 6 j’ai démissionné, le 15 j’ai eu 40 ans, le 18 mon père est décédé. Y’a des mois comme ça où tout est remis en cause. Ca faisait longtemps que je voulais (re)partir à l’étranger mais cette fois pas sur un coup de tête, d’une manière (un peu) organisée. Donc la, je pars le 15 Octobre, en voilier, direction les Antilles. Arrivée prévue fin janvier (oui oui on prend notre temps, on visite). Après les caraïbes et en 2017 la Polynésie. L’idée pour moi est de rejoindre la Nouvelle Zelande que je connais bien pour y être restée plusieurs mois. Question : quel job ! J’ai un peu d’argent de côté pour me permettre de vivre mais je ne me vois pas oisive toute ma vie. L’avantage, je sais ce qui me plait, ce pour quoi je suis plutôt douée…maintenant il reste à mettre un nom et un projet derrière tout ça ! D’où ma présence ici !



  30. Lyv sur 30 septembre 2015 à 3:48

    Ohhh, Merci beaucoup Maud <3 Ton message me touche vraiment - merci de faire partie de la communauté JMC!



  31. Margaux sur 2 octobre 2015 à 7:47

    Bonjour,

    Je suis quinqua. Mais quinqua dynamique hein qu’on ne se méprenne pas ! J’ai l’impression que j’ai commencé à bosser hier alors que c’était en 1978. Oui ben on fait ce qu’on peut, je vous ferai dire ::))…..bref, j’ai eu un parcours « pénible », côtoyant de près parfois de très le copain « chômage », rebondissant à chaque fois jusqu’au jour où sont apparus les « pervers narcissiques », « manipulateurs » et autres timbrés qui hantent désormais le monde de travail.

    En 2007, il y en a un qui a eu ma tête. Couic, dans le panier. Je ne suis pourtant pas une aristocrate. Loin de là. Fille de français moyen, fiers de leur pavillon, de leur tv couleur, de leur Ami 6 et de leurs vacances chaque été au Camping de la Plage. N’empêche, malgré tous ces moyens pour réussir, comprendre être une brave fille qui « quand on veut, on peut », le dernier licenciement a été amer et depuis j’ai pas retrouvé de boulot mais j’ai écrit un livre. C’est aussi une façon de se « casser ». Ca compte hein ?

    J’aurais adoré vivre à Londres, mais là non plus on n’a pas voulu d’une sénior….malgré mon insistance croyez-moi. D’ailleurs si quelqu’un passe par là, et qu’il a « vent » d’un boulot pour moi, qu’il le dise ou se taise à jamais !

    Mon livre s’appelle « Le Dernier Salaire – Chroniques d’une quinqua en fin de droits »- Il est pas triste du tout, il ne fait pas dans le misérabilisme. Il raconte, il dénonce, mais on se marre quand même.

    Vous le trouverez sur Amazon en format Kindle à 2€99 ; vous auriez tort de vous priver et moi ça me ferait des petits sous voyez vous. Ou alors ça m’aiderait à me faire connaître. Comme ça je gagne des sous, et je me casse….à Londres !

    Comment j’ai connu ton site ? Et bien, en allant « liker » la page d’un garçon sympa « French Entrepreneur » je crois et du coup il a liké la mienne, et du coup on a fait connaissance et du coup je suis tombée, mais je me suis pas fait mal, sur ta page….et j’adore. Sérieux.

    Voilà

    Merci à toutes et à tous de faire un petit like sur ma page ?

    Je vous embrasse,



  32. Pascale sur 8 octobre 2015 à 12:38

    Bonjour,
    Moi c’est Pascale, j’ai 36 ans et je suis maman de 4 enfants. Je suis toute nouvelle ici car je viens de découvrir JMC.
    J’adorais mon travail d’infirmière en pédiatrie et je me réjouissais de le retrouver après chaque congé de maternité. Mais à mon retour au travail après la 4ème naissance, plus rien n’était pareil: j’y suis allée avec joie le premier jour, puis à reculons les suivants! Ce métier ne me plaisait plus, j’avais passé un cap et j’aspirais a autre chose. Je me suis cassée à moitié car j’ai pris un congé parental et débuté une formation en naturopathie qui va s’achever dans un mois. En mars prochain ma fille aura 3 ans et je suis sensée retrouver mon hôpital…mais il n’en sera pas ainsi! Je compte demander une disponibilité pour me donner le temps de créer mon entreprise. J’aimerais faire du coaching en ligne pour aider les gens à maigrir, soigner une maladie, un mal-être , leur apprendre à vivre sainement… Pour commencer j’ai créé un blog. J’aurai un an, deux maximum, pour développer tout cela avant de dire définitivement bye bye au métier d’infirmière , car il faut que ça soit rentable avec tant de bouches à nourrir!



  33. Mélanie sur 12 octobre 2015 à 3:18

    Bonjour à la communauté !

    J’ai 25 ans et je me pose des millions de questions tous les jours !

    J’ai un diplôme dans le travail social, je suis exactement éducatrice spécialisée depuis deux ans. Je travaille uniquement dans le cadre de CDD car j’aime par dessus tout voyager. De plus, étant jeune diplômée je préfère multiplier les expériences pour découvrir d’avantage de structures.

    L’an passé j’ai fait un voyage de trois mois en Amérique Latine. A mon retour j’ai de suite repris un emploi puis un autre que je viens tout juste de quitter.
    Tout était organisé car je devais partir en voyage pendant quatre mois en Asie avec une amie, qui m’a lâchée…

    Alors dur dur ! Toute mon organisation de vie depuis un an était faite en rapport avec ce projet qui n’est plus.
    Je me demande tous les jours si j’ai envie de monter un projet de départ seule alors que la solitude est sûrement l’une de mes pires angoisses. Vous me direz qu’on est jamais seul quand on voyage, c’est vrai mais le fait de partir seule à l’autre bout du monde…

    Dois je partir avec une association, avec des compagnons de voyage rencontrés sur le net, un mois par ci un mois par là (avec mon conjoint qui travaille en free-lance).

    Mais en attendant ? Est ce que je me lance ? Sachant que je n’ai aucunement envie de reprendre un emploi, que j’ai des économies pour voyager (car c’était prévu…).

    Bref… Je me cherche et tout est remis en question.

    Je me demande même si ce métier me satisfait pleinement. Je pense à réaliser un bilan de compétences pour savoir si je pourrais être faite pour autre chose que le domaine du social…

    J’en suis même parfois arrivée à m’imaginer faire ma vie dans un autre pays…

    Voilà, j’ai 25 ans et j’ai comme l’impression que ma vie prend un tout autre sens mais en attendant je suis perdue.

    Mélanie



  34. Justine sur 26 octobre 2015 à 8:16

    Bonjour à tous,

    Moi c’est Justine. 24 ans. Récemment diplomée d’un master en communication. J’ai finis mes études en juin dernier. Avec un projet en tête : partir en voyage en octobre avec mon copain. En Italie ! On en rêve depuis un moment. En attendant, pour financer le projet, je me trouve un cdd dans la com’ pour l’été. Puis à la fin de l’été, je répond à une offre d’emploi pour un poste de chargée de communication dans le tourisme. Comme ça pour voir ce que ça donne.
    Je suis persuadée au fond de ne pas être retenue. Le poste m’interesse beaucoup. Si je suis prise tant mieux. Après deux entretiens : génial j’ai le poste. Un Cdd de 4 mois. Puis une proposition de Cdi à partir de janvier. Je déménage à 4h30 de chez moi, loin de mon copain, de ma famille et de mes ami(e)s. Dans une ville que je ne connais pas. Mais exitée par cette nouvelle expérience et par l’opportunité qu’elle représente je ne pose pas de question. Le voyage en Italie est reporté. Je devient chargée de communication.

    J’y suis maintenant depuis 3 mois. Et c’est la grosse désillusion. Enorme charge de travail, beaucoup de stress et de fatigue. Une responsable hierarchique avec qui le courant ne passe pas du tout. Je n’arrive pas à communiquer avec elle. Elle a bcp d’exigences et je sens bien que je ne suis pas tjrs à la hauteur.J’ai toutefois des collègues plutots sympas. Maigre consolation. A côté du boulot : la ville ne me plaît pas du tout. Bruyante, sale etc. Je ne m’y retrouve pas. Je m’y sens très seule. Et je ne supporte plus d’être loin de mes proches.

    Bref depuis quelques semaines, je me pose la question : Dois-je accepter le CDI que l’entreprise me propose ?
    Après tout, cette opportunité ne se représentera pas de si tôt. Un cdi dans la communication. Le poste est interessant. Avec le temps je vais peut-etre me faire au rythme, à ma responsable et à cette ville.

    Puis aujourd’hui énième crise d’angoisse. Boule au ventre en me levant. J’en discute avec ma meilleure amie. et j’en viens à la conclusion simple : je ne peux pas tout sacrifier pour avoir le plaisir de dire « j’ai un cdi et un salaire ». Et je prends une décision qui me libère : à la fin de mon cdd, fin décembre je me casse ! Et ça fait du bien !

    Justine



  35. Chômette sur 27 octobre 2015 à 4:20

    Bonjour à tous !
    J’ai découvert ce site grâce à ma copine Morgane Sifantus qui en parle relativement souvent. Je me suis dit que cela valait le coup de jeter un oeil, voire une épaule.

    Je me suis cassée de mon ancien boulot (enfin, c’est plutôt lui qui m’a expulsé faute de sous) et depuis, j’ai changé de voie. Autrefois assistante commerciale dans l’immobilier, je suis désormais rédactrice web freelance et chargée de communication à temps partiel.

    Je suis également auteure. Mon premier livre « au boulot, Chômette » est paru en juin 2014 aux éditions la boite à Pandore ; le suivant arrive en janvier 2016 et j’ai également imaginé un livre pour enfants « Matéli fait son tri » (verte plume éditions).

    Sans ce coup de pied aux fesses que je me suis pris il y a des années, je serais toujours enfermée dans un boulot qui ne me convient pas alors merci (ex)-patron ! 🙂



  36. Appelez moi Paulette sur 3 novembre 2015 à 3:36

    Bonjour,

    « Appelez moi Paulette » car je suis une grande fan de Pôle Emploi et de son service administratif.
    En plein reconversion professionnelle, je jongle entre les boulots alimentaires (en CDD sinon c’est pas drôle) et les allocations chômages. Obligée de reprendre des études car « la France » n’engage pas sans diplôme… Mais elle n’engage pas non plus avec ! Et entre nous, les études, ce n’est pas mon délire. Je préfère la pratique à la théorie.
    Que faire ? se bouger le c.. ! Merci mais comment ?
    Les freins, même si ils viennent de nous, sont la : doutes, peurs, appréhension, manque de choix, d’aides, d’opportunités ou d’idées.
    Mais il faut avancer car les bonnes choses ne viennent pas si on ne va pas les chercher.
    Alors pour commencer, je vais lire vos articles.

    Keep smiling ..



  37. Féfé sur 17 novembre 2015 à 7:24

    lundi 16 novembre 2015
    Voila une semaine désormais que je suis parti voir mon patron lui demandant si je pourrais partir pour une durée de 6 mois afin d’explorer le monde, de me reposer, de prendre du recul sur ma vie et mes choix. Et surtout prendre le temps, le temps de marcher, de plus me presser…J’aimerai vivre cette expérience. Et sortir le temps qu’il faudra de la routine métro-boulot-dodo-retraite (si je suis encore vivant).
    A ma grande surprise, sa réaction fut positive. « Ah ben si c’est important pour vous, et que j’y ai le droit, pourquoi pas ! Il faut que je me renseigne auprès de la direction » dit-il.
    Dans l’attente, je me demande qu’elle sera la décision finale. Et j’en viens à adopter une philosophie qui en réalité devrait s’adopter à chaque attente. La philosophie est « quelque soit le résultat, il y a en cela du positif ».
    En effet, si mon patron accepte : Je pourrais partir sereinement avec la possibilité de revenir à mon retour pour un poste qui même si n’est pas le meilleur job du monde, me permettrait de me « refaire » financièrement au pire.
    Si mon patron refuse mes congés, et me laisse comprendre que soit je reste, soit je démissionne, il y a du bien en cela également. En effet, je partirai avec encore moins de contrainte de temps (même si ma fiancée m’attend elle est d’accord pour que je voyage).
    Et sa réponse et qu’il ne peut pas, car la direction ne veut pas. Sans explication vraiment convaincante et sans possibilité de négociation. Et beaucoup de peurs me viennent à l’esprit :
    – M’ennuyer une fois parti, revenir plus rapidement que prévu et me retrouver finalement à pointer au Pôle emploi (sans indemnités svp, car quand on démissionne, on perd ses droits)
    – Ne pas trouver de travail
    – Le regard de ma famille sur ma situation, du genre « et dire qu’il avait une bonne situation… ».
    – Regretter ma situation passé, mon train-train, ma routine.

    Puis faut bien se faire une raison, dans la vie tout se paye. Si je veux réaliser un rêve, il est normal que je ressente quelques peurs et désagréments. Après tout, n’est t-il pas normal que d’avoir peur quand on sort de sa zone de confort ? J’ai l’espoir en la vie, et je veux la vivre. J’ai toujours eu mon seigneur à mes côtés me guidant et me protégeant quand bien même je voulais faire fausse route, il m’en a détourné.
    Il y a une différence entre exister et vivre. Le premier est fait de routine et d’oisiveté. Attendre que le temps passe, sans trop savoir ce que l’on attend.
    Quand au second, vivre c’est prendre des risques, connaître des émotions, de la douleur, du plaisir…
    Aujourd’hui je ne suis pas pleinement épanouie dans mon travail, je commence à m’ennuyer. Et j’ai des fourmis dans les jambes à l’idée de faire mon road trip dans 2 mois (que je n’ai même pas encore programmé).

    Que me conseillez-vous les amis de jemecasse?
    PS : Merci à l’auteur du blog 🙂

    Merci.



  38. Féfé sur 17 novembre 2015 à 7:25

    Punaise, je m’excuse si j’ai écrit un pavé :-/



  39. Lyv sur 17 novembre 2015 à 7:26

    Hello Féfé, le mieux est que tu écrives sur le groupe Facebook ici : https://www.facebook.com/groups/1541700999423190/
    A bientôt !



  40. Lyv sur 18 novembre 2015 à 11:29

    Ah non, pas du tout ! C’est juste que sur le groupe tu auras encore plus de retour à ta question 🙂



  41. Kelly sur 2 décembre 2015 à 10:38

    Bonjour à tous,

    Je suis une petite nouvelle du prénom de Kelly. 21 ans. Enchantée ~ ! Je ne sais pas comment réellement bien me présenter alors je vais faire simple.
    Je suis diplômée d’un BTS Négociation Relation Client depuis juillet 2014 et depuis rien ne s’est passé dans ma vie niveau professionnelle. Vous allez vous dire comment ça se fait ? Personnellement, moi-même je ne connais pas la raison. Bref, j’ai passé de nombreux entretiens et la réponse qui ressort le plus est NON.
    Pour cela, je souhaite me reconvertir mais sans savoir où vraiment aller. Mon but serait de pouvoir concilier passion et travail !
    Comment j’ai découverts  » Je me casse !  » ? Via un programme d’orientation, je suis curieuse de nature donc je suis arrivée ici.

    Voilà.



  42. yann sur 3 décembre 2015 à 3:48

    Bonjour tout le monde,

    Je suis aussi un pti nouveau : je m’appel yann j’ai 28 ans et j’ai découvert je me casse il y’a peut de temps, je reviens régulièrement me détendre et me dire que je ne suis pas seul à avoir des doutes et pleins de question 😉
    Je suis en plein changement , j’ai pour projet de me reconvertir professionnellement (peut etre pâtissier?) et je vais suivre ma copine qui a trouvée du boulot en Auvergne. Mais j’ai toujours des doutes et du mal a réellement lacher ce qui ma fait avancer depuis tout ce temps c’est comme si je renonçais a quelque chose…c’est difficile d’expliquer ce que je ressent entre envie de changer de vie et peur de inconfort et peur que la vie de Mr tout le monde me rattrape
    Enfin voila je suis jeune un peu paumé mais j’ai plein d’idee et encore de la motivation pour faire des choses bien dans ce monde qui tourne un peu trop vite pour moi parfois.

    Je suis preneur de personne qui saurons me conseiller sur le métier de patissier
    merci biz



  43. Audrey sur 3 décembre 2015 à 8:20

    Salut,

    Je m’appelle Audrey, j’ai 30 ans, je viens de découvrir jemecasse et,moi aussi, j’ai très envie de me casser… très loin.
    Je me suis déjà cassée de mon boulot (en cdi) il y a un an et demi. Depuis, je travaille en cdd et ça me convient mieux. J’ai fini par trouver ce que je veux vraiment: me casser vivre à New York, là où je me sens bien, là où je sens que je peux être moi-même pour de vrai. Alors je voudrais réaliser ce projet fou. Il faut que, depuis la France, je trouve un travail là-bas. Pas facile…
    Il faut une bonne dose de motivation, d’optimisme, la niake et du soutien. Je veux pas me planter, je me laisse pas trop le droit à l’erreur alors y’a la pression… Mon plus gros obstacle c’est ma peur de l’échec et aussi l’impatience.
    Mais parfois, je ne sais même pas par où commencer ni comment m’y prendre!
    Je pense que mon plus gros atout sera ma motivation mais si vous avez des conseils sur comment s’y prendre et où chercher, je prends!

    A+



  44. Solange sur 14 décembre 2015 à 3:57

    Bonjour Lyvia et Bonjour la Communauté JMC !

    Je m’appelle Solange, j’ai 25 ans, je suis psychologue depuis un an maintenant…

    Je souhaiterais une thèse sur la représentation de la maladie mentale aux Antilles Françaises. Le but étant de contribuer à l’accompagnement des enfants en souffrance psychique, et de la population générale… Bien que j’ai le titre de psychologue et que j’ai d’énormes projets en tête, je suis toujours à la case « job en attendant de trouver le poste de mes rêves, parce que financièrement c’est chaud ».

    Sauf que là, je dis STOP. Je pense que j’ai beaucoup plus à apporter que ce que je fais actuellement (Assistante de Vie Scolaire). Bref, j’ai des opportunités en Martinique d’où je suis originaire, et pour favoriser la recherche d’emploi, ne faudrait-il pas que… Je me casse tout simplement ? Voilà la raison pour laquelle je suis ici ! Je veux préparer mon départ sans me prendre la tête en me demandant « est ce que je fais bien de… ?»

    Voili Voilou !



  45. Amina sur 29 décembre 2015 à 6:52

    Bonjour tout le monde !

    je m’appelle Amina, j’ai 43 ans, séparée depuis 3 ans maintenant et je vis avec mes deux garçons de 10 et 13 ans à Paris.
    La première fois que « je me suis cassée », c’est le jour où j’ai décidé de quitter le papa de mes enfants, 6 ans de réflexions, la plus difficile décision que j’ai prise de toute ma vie ! Une vie de famille superbe, un mec adorable, un papa génial … ca ne me convenait juste plus … Et je n’ai jamais regretté cette décision ! je suis heureuse, je m’entends super bien avec le papa des enfants, on vient de passer Noel tous les 4, malgré toutes les difficultés qu’on a pu traverser …

    Alors aujourd’hui, l’étape semble quand même vachement plus simple à passer : me casser de ma boite dans laquelle je bosse depuis 15 ans, bon poste, bon salaire, et dans laquelle je suis entrain de mourir a petit feu … Et bien non ! j’ai du mal ! j’ai juste une trouille monstrueuse de quitter ce petit confort et le piège de l’argent, peur de ne pas pouvoir nourrir mes enfants et payer mon loyer, et toutes ces peurs me paralysent tellement que tous les matins, je prends mon métro, mon RER totalement blasée pour aller passer une journée de plus dans un bureau, travailler pour enrichir un grand Groupe, et rentrer chez moi le soir, crevée, incapable de profiter de mes loulous …

    Le pire est que j’ai plein de projets, et surtout une idée de création de boite que j’aimerais vraiment réaliser … J’y suis presque … et aujourd’hui, en m’inscrivant au salon des entrepreneurs des 4 et 5 février, je suis tombée sur un lien vers le blog de Lyvia, et ça m’a plu direct ! C’est tellement motivant et réconfortant de réaliser qu’on est des centaines voire des milliers dans le même cas !

    Alors voila, je voudrais juste que ce partage, ces échanges, ce réseau m’aide à concrétiser mes projets et dépasser ma trouille de me casser de ma boite ! J’ai juste envie de mettre ma motivation, mes compétences, mon enthousiasme, au service d’autre chose que d’une société productrice de fric et destructrice d’ambition humaine … et j’ai envie de vivre, comme je le veux, à mon rythme, en respect avec mes valeurs profondes ! Comme vous tous je crois ici … et si je peux moi-même apporter quelque chose aux autres, alors j’aurais tout gagné !

    A bientôt !



  46. Lyv sur 4 janvier 2016 à 2:56

    Bienvenue Amina ! Tu peux nous retrouver sur le groupe Facebook Jemecasse ici : https://www.facebook.com/groups/1541700999423190/
    Je t’assure qu’ensemble on arrivera à les dépasser ces peurs 🙂 A bientôt !



  47. Jeremy sur 7 février 2016 à 11:54

    Hello
    Alors moi j’ai 38 ans et je suis pompier. Depuis 5 ans, je suis au placard du fait de ma « grande gueule » et c’est la meilleure des choses qui me soit arrivé. Oui oui oui… ça m’a permit de faire une grande reflexion sur ma vie, ma voie, sur mes prises de consciences et j’ai compris tout un tas de choses.. déjà je me suis rendu compte que je n’etais pas obligé de finir pompier.. quelle délivrance parceque c’est vrai pour moi ma carrierre etait toute tracée et je n’avais jamais pensé que je pouvais faire quelque chose.. alors je me suis dis ok mais pour quoi faire.. le temps est passé et je me suis centré a vivre le moment présent et lacher du lest.. de fil en aiguille, en suivant ma passion de compositeur, j’ai crée mon home studio.. amors au debut j’ai encore voulu m’accrocher au « moule » de la sociéte en créant des musiques conforme à la fite sociéte.. mais ça ne me correspondait pas.. alors j’ai relaché du kest.. et aujourd’hui j’ai enfin trouvé mon style.. pop electro et surtout musique de film.. je compose sans pour autant me dire « il faut que je fasse ça pour avoir ça ». Non.. je sais que je dois composer car ça me fait vibrer.. car les mélodies que je crée sont conformes à mes fréquences.. car j’adore savoir que la musique que j’ai créé existe maintenant et fait partie du monde (vous me suivez? Lol).. je sais que je suis un creatif et le boulot metro boulot dodo nest pas pour moi.. j’ai ce besoin de creer et ça passe par la musique.. et ce qui est le plus fort, cest que sur mes heures de travail, je rentre chez moi.. oui oui tout le monde le sait mais personne ne dit rien car mon placard n’est pas tres conforme a la legislation on va dire lol.. alors de chez moi je passe mon temps à composer et finalement on peut dire que je suis payé pour ça hihi… un conseil.. restez vous même.. et si vous êtes créatif? Créez en suivant vos vibrations.. uniquement les votres.. si vous les avez ces vibrations, c’est qu’elles ont un but précis.. restez vous même.. à bientôt



  48. Magali sur 11 février 2016 à 9:39

    Bonjour Lyv, bonjour à tous.

    Je m’appelle Magali, je travaille dans un monde de « mecs », ça correspond à la suite logique de ce que j’ai fait à l’école, mais ça me lasse et ça m’ennuie. Même si les dossiers sont différents, les taches sont tjrs les mêmes, tout est presque mécanique, je suis toute la journée sur un écran, sans faire de pause- ben oui, je ne fume pas, et je ne bois pas de café, alors faire une pause, c’est mal vu- et puis évidement il faut toujours aller vite et faire le boulot vite, etc…sans oublier certains de mes collègues qui ne savent pas gérer leurs « humeurs »

    En plus de se travail passionnant, je fait 2 h de route par jour aller/retour, du coup, je suis souvent fatiguée, je manque d’énergie. Ça fait un petit moment (au moins 2 ans, facile) que je veux me casser. De l’autre coté, je tanne souvent mon chéri pour que l’on déménage dans le but de faire moins de route pour aller bosser, mais je lui dit ça quand c’est vraiment dur et que je suis crevée, parce qu’en vrai, j’habite dans une ville qui me plait et où je me sens bien, et ça me ferait mal de la quitter.

    Je vais continuer à lire tes articles, les webinaires, bref, tout ce que je peux trouver sur toi!!!
    Et je vais te poser que question sur ta formation, mais je crois qu’il y a un endroit prévu pour cela, je vais tenter de le retrouver.

    Merci Lyvia et bonne continuation



  49. Laurence THOMAS sur 2 mars 2016 à 3:14

    Raconte-nous dans les commentaires : qui es-tu ? qu’est-ce qui t’a amené sur JMC, et quelles questions te poses-tu en ce moment?

    Je m’appelle Laurence je me suis déjà cassée il y a maintenant 5 mois après plus de 15 ans de bon et loyaux services dans le domaine du tourisme en tant que commerciale. j’ai vécu un départ fracassant qui m’a donné envie de me reconvertir et de développer des projets personnels. MAIS une myriade de questions viennent alors : quitter la sécurité, combien de temps me faut il pour arriver à gagner ma vie. et je me sens aujourd’hui partagée entre l’envie de changer et la petite voix encore présente qui me dit avec ton expérience, tu peux trouver un bon job bien payé retournes dans le droit chemin. Enfin voilà beaucoup de prises de têtes et de perte de temps à partir un peu dans tous les sens. J’en ai parlé à une amie dans un cours de danse qui m’a parlé du site je me casse et de Lyvia. et hop me voilà. Quoi qu’il arrive pour moi. Bravo à Lyvia pour son engagement



  50. Marie sur 18 avril 2016 à 6:12

    Hello !

    J’ai bossé pendant 5 ans en Marketing agroalimentaire avec au programme beaucoup de stress, un niveau de pression maximal et constant, une hiérarchie demandant toujours plus, un salaire de merde… Et tout ça pour quoi ? Bein pour rien… Je me suis ruinée la santé et j’avais vraiment le sentiment de ne pas faire avancer le monde mais plutôt de le faire reculer. Toutes ces grosses boites vous enfument avec leurs soi-disantes valeurs : bien-être des employés, écologie, programme humanitaire… mais tout cela est très hypocrite et seul le gain les intéresse. Bref tout cela n’avait plus de sens pour moi.

    Et puis il y a 1 an, je suis allée voir mon boss et je lui ai dit « je me casse » (mais quel sentiment jouissif !) ! Et je me suis cassée très loin ! Nous sommes partis avec mon mec pendant 6 mois faire un tour du monde. Ça m’a permis de vraiment remettre les choses en perspective, de relativisé et de savoir ce dont je n’avais plus envi.

    En ce qui concerne ce dont j’ai envi, c’est la grosse question depuis mon retour ! Il y a beaucoup de choses qui me tentent, il faut que je fasse le tri mais l’entreprenariat m’attire vraiment. Il faut juste trouver l’idée et se lancer ! En attendant, il faut bien que je gagne ma vie donc je pense accepter un CDD dans ma fonction précédente avec tout de même le sentiment de trahir celle que je suis devenue et la peur de finalement retomber dans la routine d’avant et d’oublier toutes mes bonnes résolutions. Mais je vais tenir bon et forcer mon destin !

    Merci pour ce site qui reflète exactement mes pensées, un vrai soutien pour la suite !



  51. Capucine sur 20 avril 2016 à 5:56

    Bonjour à tous et toutes,

    je suis Capucine, j’ai 31 ans et je suis une créative trouillarde.
    Après des études et 2 premiers jobs dans le domaine du graphisme print et textile, je me retrouve « coincée », en questionnement, en train d’étouffer.
    Mes expériences pro ont littéralement été des mouroirs malgré l’aspect « job créatif de rêve ». J’ai bossé 2 ans dans une micro agence de com pour un très bon salaire mais sur des projets tristes avec un patron qui m’imposait sa vision dépassée de la communication. Par réflexe de survie je me suis cassée et ai tenté une reconversion avortée dans la pâtisserie.
    Par trouille et manque de repère, j’ai repris le chemin réconfortant du CDI pour un job très créatif mais qui a fini par m’user, avec encore une fois un patron à la vision uniquement mercantile, dépassée (et misogyne de surcroit), un salaire minable et l’impression de suffoquer chaque jour un peu plus. J’ai tenu 4 ans et viens de me casser il y a quelques jours.

    Je me cherche en vérité depuis très longtemps. Aujourd’hui, je me laisse le luxe de prendre le temps de trouver et de mettre en place un projet pro qui me corresponde à moi et à mes valeurs.

    Je découvre réellement JMC aujourd’hui, même si je lorgnais dessus depuis un moment au gré de mes pérégrinations sur Facebook 🙂
    Je te remercie Lyvia pour ton engagement, ton projet couillu, ton sourire communicatif et les quelques conseils que j’ai déjà pu glaner sur ton site.
    La suite est à venir et elle ne tient qu’à moi… et un peu à JMC quand même. J’ai plein d’espoirs 😀

    A très vite.



  52. sandrine sur 5 mai 2016 à 12:34

    Bonjour,
    Je suis Sandrine, bientôt 40 ans. Je suis enseignante depuis presque 11 ans. Depuis l’an dernier et un gros burn out, je veux quitter ce métier qui n’est pas pour moi et dans lequel je n’ai jamais été bien. Pas d’idées encore, mon mari ne travaille pas pour le moment, deux enfants à nourrir, ce n’est pas simple de tout quitter sans savoir où aller. Je suis donc pour le moment en pleine réflexion sur moi, mes possibilités, mes envies.
    A très vite !



  53. Elise sur 30 mai 2016 à 9:59

    Bon moi c’est Elise – 35 ans – 2 filles de 5 ans et demi (c’est importantout le demi) et 21 mois ( pareil c’est important le « 21 mois « , c’est pas 2 ans!)
    Bref.

    Je suis en pleine réflexion sur ma vie pro (sinon je ne serai pas là me direz vous).

    J’ai démissionné il y a 6 mois d’un poste d’employé à temps partiel (choisi) de conseillère clients en droit social et rh (en gros) que joccupais depuis 8 ans pour, me semblait il à l’époque, le Graal : un poste de cadre à temps plein dans le domaine social. Avec tt plein de responsabilités, des beaux projets, des sous, blablabla.
    2 mois parfaits mais depuis mars je trouve que je m’use , que je dépense trop d’énergie, au détriment de mes enfants, de moi même. ..
    Donc je veux me CASSER (ça rend bien en majuscules ).
    Et là pouf je tombe sur le site de Lyvia, qui met des mots sur ce que je ressens.
    Je suis ts les jours à 2 doigts de claquer la démission ou une rupture conventionnelle et tous les soirs je me dis : mais pourquoi tu ne l as pas fait ?
    Surtout que je bouillone de projets !
    MAIS (car il y a un mais sinon je ne serai pas là – bis) : comment sait on qu’on ne fait pas une erreur? Ne vais je pas le regretter ?
    J’ai tout bien lu les articles, toussa toussa,j adhère intellectuellement, mais dans MA vraie vie je fais comment?

    Voilà.
    Je suis très intéressée par les idées à tout casser!



  54. Nathalie sur 8 juin 2016 à 5:06

    Bonjour à tous,
    Je m’appelle Nathalie, j’ai (très) bientôt 30 ans, j’habite à Paris, je suis mariée et j’espère, bientôt future maman. Hasard de calendrier ou pas, je prends conscience depuis quelques jours/semaines qu’il faut vraiment que je me casse. Après des études en finance, un passage en salle de marché, en audit et un poste depuis 3 ans au sein d’une direction financière, je prends douloureusement conscience que tous ces boulots et cet environnement ce n’est pas moi du tout et qu’à moins de vouloir finir dépressive ou aigrie, je ne peux pas rester dans ce milieu. Oui mais… (et c’est là que j’ai accroché dès les premières lignes à ce site, trouvé par hasard en tapant « comment changer de vie » dans Google), je n’ai aucune, mais alors aucune idée de ce que je veux faire: boulangère, fermière, médecin… tout y passe, j’ai l’impression d’être un enfant qui répond à sa maîtresse au hasard ce qu’il veut faire quand il sera grand… sauf que maintenant je suis grande et que je devrais quand même savoir ce que je veux faire de ma vie… au secours!!



  55. Orianna sur 31 juillet 2016 à 5:04

    Bonjour,
    Je rejoins tout juste la communauté JMC.
    Je ne me suis pas encore cassée mais je sens dans tout mon corps et ma tête que je dois le faire pour être en paix avec mes envies et mes valeurs.
    Mon job alimentaire a rempli son office, j’ai pu avoir des enfants et obtenir mon indépendance mais maintenant je veux penser à moi et remplir mes journées de sens et de valeur.
    J’ai une idée de ce que je veux faire mais je suis pétrie de peurs et d’angoisses par rapport au futur.
    Les notes du blog m’ont fait beaucoup réfléchir, j’ai même déjà amorcé des changements dans mon projet mais si je veux le concrétiser, j’ai vraiment besoin d’un soutien et d’un petit coup de pied au c*l. Je pense que je suis au bon endroit pour ça !



  56. Marianne sur 7 septembre 2016 à 11:23

    Hello. Je me décide à venir me présenter, comme je suis le programme « des idées à tout casser », il est temps que je rejoigne la Communauté JMC.
    je suis Marianne, Je suis fonctionnaire, enseignante, et mon boulot me pèse. D’autant plus difficile de changer que tout est bouclé jusqu’au bout, on est sur les rails, et si l’on veut partir, pas de chômage possible… bref, je cherche, avec l’aide de ton programme, Lyvia.
    Ce qui m’a amené sur JMC, c’est cette envie, et je t’ai connu par le biais d’un membre d’un forum d’enseignants que je fréquent(ais) ; une fille pleine de ressources et de bons tuyaux, on le voit ;_).
    Les questions que je me posent… : comment trouver le bonheur ; comment parvenir à être satisfaite de moi (reconnaissance grâce à une activité dans laquelle je m’épanouis, et qui me permette de subvenir à mes besoins) ; et qui n’exerce pas un stress nocif sur moi (comme c’est actuellement le cas…).



Laissez un commentaire





Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.

Scroll To Top