[Lettre hebdo] Fluidité vs. planification

Cette lettre a été envoyée à mes abonnés – une fois n’est pas coutume, je partage – tu peux t’inscrire à la newsletter en cliquant ici : je m’inscris !
Hello hello !

Tu remarqueras que je n’envoie plus jamais ma newsletter le même jour. Par le passé je l’envoyais le lundi, puis le dimanche – la plupart des gens l’attendaient d’ailleurs ! Maintenant… ça change d’une semaine à l’autre.

C’est parce que je fais une expérience.

Et des choses intéressantes se passent.

Je fais l’expérience de me laisser porter par l’envie, le flow, le plaisir. Tous les jours.

Tu le sais maintenant, tous les jours, j’écris un long post sur les réseaux sociaux (d’ailleurs si tu souhaites le recevoir dans ta boite email, tous les matins, pour ne rien rater, tu peux t’inscrire gratuitement ici).

C’est quelque chose de fluide qui ne me demande aucune planification ni organisation. Je le fais seulement, à un certain moment de la journée, quand ça vient. Je poste, je partage sur mes divers réseaux, et le lendemain, je recommence. Ou si je ne le fais pas, ce n’est pas bien grave – il y a toujours le jour d’après.

De même pour cette newsletter, je me suis réveillée ce matin en voulant l’écrire, alors qu’elle est prévue depuis lundi. Mais là, le texte m’est apparu clair et net, alors je l’ai écrit.

Ce coté fluide et assez organique de faire les choses – tous les jours, sans contrainte, comme ça vient – m’a fait me demander si je ne pouvais pas étendre ça au reste de mon activité.

Par exemple, ces derniers temps je me suis plainte de ne pas avoir le temps pour de longs projets – comme écrire un livre, ou mettre à jour mon site. Initialement, je me disais : ok Lyvia, il va falloir que tu bloques du temps dans ton calendrier pour ça.

Sauf que… bloquer du temps dans un calendrier, c’est jamais drôle, et on ne fait jamais ce qu’on a prévu de faire, de toute façon !

Autre chose c’est passé cette semaine.
Lundi, j’ai passé la journée avec mon amie Margaux à travailler la stratégie digitale de Lyvia D.
Jeudi et vendredi (aujourd’hui donc), je passe la journée avec mon amie Morgane, avec notamment des sessions de travail individuel (c’est moi qui débloque ha ! Même si mon amie Morgane débloque aussi – ça m’apprend qu’on peut accompagner des personnes qui sont nos égaux, voire plus avancés que nous, on a chacun un talent à partager ^^).

Ainsi, deux jours dans la semaine, j’ai du faire tout mon ‘travail’ de la journée en… 2 heures. Avant 10 h du matin !

Et ça l’a fait :

  • Créer du contenu pour mes programmes (vidéos, texte);
  • Faire un post pour le jour si je le sens, (j’ai mis ceux de la semaine tout en bas de cet email);
  • Répondre à quelques messages pressants;
  • Gérer les urgences clients.

Quand on sait qu’on a peu de temps, on est ultra focalisé et efficace, du coup je n’ai fait que ce qui était crucial, pour le jour même !

Je me suis dit alors (oui je vous raconte tout), pourquoi ne pas étendre ça à toute mon organisation ? Pourquoi ne pas garder dans les 2 premières heures de la journée tout ce qui doit absolument être fait aujourd’hui, et garder le reste de la journée libre pour tout le reste ?

Ainsi, à partir de 10h30, je peux :

  • Bosser sur des projets plus longs – comme le livret de Noel que j’envoie aux membres du Club ce mois-ci (si tu n’es pas inscrit-e, fais le vite, tu peux encore profiter du contenu de Novembre jusqu’à dimanche – clique ici)
  •  Travailler sur la mise à jour de mon site, de mes systèmes, et faire que les choses soient plus pratiques et automatiques,
  • Me balader, ne rien faire, regarder des séries.

C’est la liberté quoi !!!

Et ainsi continuer avec cette idée de fluidité. Ce n’est pas trop mal je trouve.
J’expérimente ça à partir de lundi, on verra ce que ça donne !

Ces jours-ci, je fais beaucoup d’expériences et d’observations de ce genre. Par exemple, j’ai appris qu’en écrivant tous les jours ce qui me vient des tripes :

  • Je ne me sens plus ‘obligée’ d’écrire un article hebdomadaire ;
  • J’ai encore plus d’idées, pour des contenus plus structurés et plus longs (livres, conférences, programmes) (et comme ils ne partent pas dans des articles de 5000 mots, je les garde).
  • J’apprends beaucoup plus vite, beaucoup mieux, sur moi, les autres, et aussi mon message.

Et cette newsletter aussi change de fonction. Avant, j’y racontais mes états d’âmes du moment, mais maintenant que j’ai un ‘point d’ancrage’ chaque jour, je n’en ressens plus le besoin.

A la place, je préfère partager avec vous ‘ce que j’ai appris sur le flow et la créativité cette semaine’. Qu’en dites-vous ? Venez me le dire sur le site en cliquant ici !

F
0 Partages

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.