S’inspirer sans copier

s'inspirer sans copier

Je ne vais pas vous mentir : il m’arrive de voir sur internet des choses que je me rappelle avoir… écrites. Le titre d’un événement, une phrase d’accroche sur les réseaux sociaux, une façon de prendre une photo – c’est inconfortable.. ça me rappelle…moi.
Je n’en fais pas grand cas.
Je me dis que d’une, j’interprète probablement, et de deux, même si c’est une copie éhontée, la copie est la meilleure forme de flatterie n’est-ce pas ? J’espère juste que la personne finira par trouver sa propre voix.

Si la question : « et si on me copie » peut être bloquante, celle que je vois le plus souvent chez mes lecteurs et clients, si bienveillants et honnêtes c’est… et si moi je copie, sans faire exprès ?

Ben ouais.

Ça peut arriver.

Je me rappelle d’une fois oú j’ai copié sans faire exprès le CV d’une de mes bonnes amies, croyant m’être inspirée de détails. Cette amie, que j’adore et de qui je suis toujours très proche, m’a confrontée et m’a expliquée qu’elle était blessée. Je lui ai expliqué que j’avais regardé de nombreux CV de notre équipe avant de créer le mien, pour m’inspirer, et que je pensais avoir créé à ma sauce, en m’inspirant de détails par ci par là. Mais il s’est trouvé que ces détails faisaient l’identité de son CV. Je me suis sentie bien conne.

Donc je comprend l’envie de ne PAS copier.

Mais pourtant, ce n’est pas parce que quelque chose à deja été fait qu’on n’a pas le droit de s’y essayer à notre tour.

Alors, comment s’inspirer sans copier ?

Tout d’abord, il y’a dans l’idée de copier le fait d’appliquer tel quel quelque chose qui a marché pour quelqu’un d’autre. Le truc c’est qu’il y a de fortes chances que… ça ne marche pas pour vous. Car on est tous différents, pour tellement de raisons. Nos audiences aussi, nos messages aussi.
Il n’y a pas de recette magique universelle.

Ceci dit, je vais vous dire un secret pas très joli : je pique un tas de chose à plein de gens.
Ouais, c’est moche hein.

J’ai piqué à Kimra Luna l’idée de créer un groupe Facebook.
J’ai piqué à Kat Loterzo l’idée d’écrire tous les jours sans me retenir.
J’ai piqué à Celine Boura le fait d’accompagner des personnes à être simplement elles mêmes.
J’ai piqué à Denise Duffield Thomas la plupart des choses que je sais sur l’argent…
Et… ainsi de suite.

Le truc ouf, c’est que… je suis sûre qu’elles sont toutes ravies de cela (Céline et Kat l’ont confirmé). C’est exactement pour cela qu’elles font ce qu’elles font – pour transmettre, inspirer, « donner la permission de ».

Au fond, toutes ces femmes m’ont donné la permission de faire des choses pour lesquelles je ressentais un élan naturel.
Toutes elles m’ont dit à leur façon : mais oui, vas-y. Tu peux.

Et au final, paradoxalement, en piquant des morceaux d’inspiration par ci et par là, j’arrive au centre de tout, à ce qui est fluide, à moi.

Le plus important, c’est toujours de se rapprocher de nous-mêmes.
Si des maîtres sur le chemins vous permettent de faire ça : go!

Si vous avez envie de partagez un message similaire au mien : go
Si vous avez envie de vous inspirer de mon business model pour créer le votre : go
Si vous avez envie d’écrire tous les jours, de vous lâcher tous les jours, de parler d’être soi, de créativité, de flow : go, go, go !!!

Du moment que ça part de vous, que c’est un élan naturel que vous avez et que vous retenez de peur de copier, de ne pas faire aussi et assez bien, de décevoir.

Si ça part de vous, ce sera impossible de copier, car de nombreux autres aspects de vous et de votre personnalité vont rendre ce que vous créez unique et incomparable.

Récemment avec plusieurs de mes amies entrepreneures nous avons réalisé que nous avions le même job : aider les gens à être plus proches d’eux mêmes.

Par des biais variés, différents ou parfois très proches.

Et c’est tant mieux.
Car plus on est de fous mieux c’est !

Ce n’est pas de la copie si cela vient profondément de vous. Si vous le faites avec cœur, envie, à votre sauce et dans l’authenticité.
Ce n’est pas de la copie si quelqu’un vous a incité y aller.
Ce n’est pas de la copie si au fond de vous la sensation c’est : « je peux ! »

Ça commence à être de la copie quand vous ne vous connectez pas à ce que vous êtes et voulez vraiment, et que vous recherchez des solutions ‘qui marchent’ et que vous voulez les appliquer à tout bout de champs.
Dans ce cas, vous allez vous planter. Car ce qui vous attire, ce sont les solutions toutes faites qui vous protègent de l’échec, et non l’élan créatif.

La frontière est subtile, mais la réponse vient toujours de soi. Est ce moi et mon envie de créer qui parlent, ou la peur de me planter si je ne fais pas ‘comme il faut’.

À méditer.
Et à partager à ceux qui ont besoin de lire ceci.

PS : tous les jours j’écris un post qui me vient du cœur sur les réseaux sociaux. Tu peux le recevoir tous les matins dans ta boite mail en cliquant ici : http://buff.ly/2gk2BFi

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.