Un grain de sable peut enrayer la machine

un grain de sable

Hier m’a journée a commencé magnifiquement bien. J’ai eu une séance avec ma cliente Amandine, puis nous avons déjeuné ensemble, j’ai marché dans le parc, et tout allait bien.

Arrivée à la maison, j’avais un appel avec Mathilde et Corinne, avec qui je travaille. J’ai réalisé que mon ordinateur ne voulait pas s’allumer, j’ai utilisé Skype sur le téléphone. Comme d’habitude, cela nous a fait très plaisir de nous parler.

Mais nous n’avions toujours pas eu de retour pour les salles que nous recherchions à Lyon pour notre rencontre de la semaine prochaine. Je crois qu’on a harcelé bon nombre de salles lyonnaises, ha !
Et une autre réalisation (qui n’a rien à voir) m’a beaucoup attristée.

Alors que la veille j’étais toute heureuse d’avoir terminé mon livre, je me retrouvais en énergie vraiment très basse. Je ne suis pas du genre à me laisser emporter par la mélancolie, mais là, c’était bof bof.

J’ai déposé mon ordinateur chez un réparateur pour qui cela prendra plusieurs jours, j’ai délayé la création de contenu pour l’un de mes programmes à aujourd’hui, j’ai avancé sur la mise en page de mon livre sur un autre ordinateur.

Et pendant tout ce temps, j’étais profondément soûlée.

Ce matin, je me suis réveillée avec les mêmes sensations de lourdeur.
Rien envie de faire, tout paraît trop lourd, trop gros. En plus je n’ai pas mon ordi donc je ne peux être aussi rapide que je veux. Je suis contrariée, quoi !

Je reprends ma routine matinale, que j’ai quelque peu délaissée ces derniers jours.

J’écris mes trois pages du matin, et après ça, ça ne va pas mieux.
J’en écris trois de plus, en me projetant dans une situation qui est celle qui me conviendrait mieux.

Je remplis mon autre carnet, celui oú je fais le point sur comment je me sens, et je suis carrément encore agacée !

Or je SAIS que je ne peux pas commencer ma journée agacée. Ça ne sert à rien d’être dans une mauvaise énergie. J’accomplirai des choses, certes, mais pas dans la joie, ni aussi efficacement. Dans ce cas là autant restée couchée au lit (tentant, tentant).

Eh puis je fais le point sur ce pourquoi j’ai de la gratitude :
Que mon ordi soit mort APRÈS que j’ai fini l’écriture de mon livre et que je l’ai mis en ligne,
Pour la session avec ma cliente, pour ma balade ensuite, pour le fait qu’on m’ait passé un ordinateur,
Pour le fait qu’un tiers des places soient parties pour mon événement lyonnais alors même que nous attendons confirmation de la salle !

Je crois vraiment que ce sur quoi on met notre attention grandit. Et si on met notre attention sur nos contrariétés, on ne voit que ça. Si on met notre attention sur ce qui va bien, alors on rentre dans une énergie différente, qui nous apportera plus aisément ce dont on a besoin.

À ce stade de mon écriture j’allais un peu mieux (quand je vous dis que je travaille sur mon état d’esprit ça ne rigole pas. Je ne démarre pas ma journée si je ne me sens pas super bien !)

J’ai poursuivi en faisant le point sur ce que j’ai appris hier. Et là, j’ai commencé à vraiment me sentir mieux. Car qui dit galères de la vie, dit apprentissage !

J’ai appris qu’un grain de sable peut enrayer la machine. Que finalement il ne nous en faut pas beaucoup pour remettre les choses en cause. On a tellement la tête dans le guidon qu’on ne voit pas la ‘big picture’. Et quand tu dézoomes un peu, tu te rends compte que… ça va !!!

C’est vraiment ça le truc, dézoomer.
Voir tous les trucs géniaux qui se sont passés un peu avant. Et tous les trucs formidables qui nous attendent à une semaine, deux semaines, un mois, un an de là où on se trouve maintenant.

En dezoomant, on se rend compte que rester sur notre trajectoire du ‘rien ne va, j’abandonne tout, j’arrête’ ne nous emmène pas là oú on veut aller.

Mais prendre une contrariété à la fois et la dépasser nous permet de garder la course. Et de surtout réaliser qu’on est sur la bonne voie.

Dans mon futur, il y a des livres, il y a des conférences, il y a des rencontres.
Et j’ai écrit un livre, je parle à de nouvelles personnes chaque jour, et dès la semaine prochaine, je rencontre certains de mes lecteurs, dans une salle qui s’avérera super cool car c’est l’intention que l’on a.

Hier j’ai accompli beaucoup, malgré les contrariétés, et finalement elles n’ont pas représenté tant que ça de ma journée.

Il vous faudra peut-être à vous aussi 10 pages d’écriture ou une bonne heure de méditation pour dépasser ce qui vous prend la tête en ce moment, mais ce qui peut vous aider c’est de voir les choses en grand, de dezoomer sur ce moment qui vous a vraiment soulé, et de vous projeter à loin, tellement plus loin.

Le tout c’est de rester sur la bonne voie. Si on vous dévie un coup à gauche, redressez la barre un coup à droite, et tout se passera pour le mieux !

Édit : 6 Minutes après avoir posté ce message, le réparateur m’a appelé pour me dire que mon ordi fonctionne et que je peux venir le chercher aujourd’hui \o/ la positivité fonctionne ! ET Il paraît qu’à partir de mars Apple peut changer mon écran gratuitement ! C’est pas beau ça 🙂

Lyvia
Zen master

Photo : mur quelque part dans le 10eme, je suis arrivée en plein quand ils le terminaient.

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.