L’anti semaine de 4 heures

1

Quand je me suis lancée sur internet, j’ai lu, comme beaucoup, la semaine de 4 heures de Tim Ferris.
Ce livre m’a beaucoup apporté : on peut gagner sa vie sans souffrir, sans CDI, il y a des moyens créatifs de gagner de l’argent, et on peut décider comment, aujourd’hui. Cool.
Il m’a aussi beaucoup apporté en termes d’optimisation de mon temps, sur le fait de me concentrer sur mes priorités.

Là où ça a bien coincé pour moi c’est… cette histoire de travailler QUE quatre heures. Mais ça va pas ou quoi ? QUATRE HEURES ? N’IMPORTE QUOI !!!

Parce que, concrètement… je fais quoi le reste du temps, moi, hein ?
Parce que moi-personnellement-Lyvia-je m’ennuie vite, vite, vite !

Honnêtement, quand j’ai des journées un peu lentes, des semaines où je pourrais être un peu oisive, faire ‘ce que j’ai envie’ (autre que ‘travailler’)… je déprime ! Mais c’est sérieux. Je commence à avoir des pensées noires, à me demander ce que je fais sur Terre, à quoi ça sert de toute façon, toussa toussa. #pascool !

J’ai des hobbies, certes. Mais j’ai pas des hobbies super excitants quoi. J’aime lire, regarder des séries, bruncher dans des endroits cool, me balader, passer du temps avec mon chéri, voyager un peu.
Je suis pas super aventurière, j’aime beaucoup le confort de ma maison.

Du coup, dans ma tête, ça fait pas… 4 heures de travail pour (7×24-4) heures de… FUN !
Ça fait… 4 heures de travail pour…. déprime, ennui, raaaah !

Vous voyez, dans l’approche de Tim Ferris, il y a le boulot qui génère du cash d’un coté, et le ‘fun’ de l’autre. En gros il s’amuse, il voyage, il fait aussi de l’humanitaire je crois, et c’est probable qu’il « travaille » plus de 4 heures – et l’argent rentre tranquillement. J’ai envie de dire « good for him ».

Sauf que, moi j’aime travailler. J’adoooooooooooooooooooooore travailler. Hier soir je me suis couchée à 3 heures du matin parce que j’avais troooooop envie de bosser – j’ai mis à jour toute la page d’accueil de mon site, allez voir (c’est très rare que je me couche aussi tard, je vous rassure).

Et ce travail, c’est du « travail » car ce n’est pas de l’oisiveté. Mais fondamentalement, tout ce que je fais chaque jour correspond à ce que je veux pour ma vie. Faire moins serait un peu… la punition haha.

J’aime beaucoup travailler. Ma vie personnelle, mon temps libre, mes moments en famille me permettent de me ressourcer, de donner de l’espace à ma créativité et soutiennent mon travail.

De même, mon travail, ce que je fais tous les jours, fait de moi quelqu’un d’épanoui, de content, de plus en plus « riche », ce qui va à son tour nourrir mes moments de temps libre, en famille, etc.

Il n’y a pas l’argent qui rentre et le fun d’un coté, tout est lié. Je trouve ça super FUN de gagner de l’argent. Parce que mon argent a plein de sens, un tas de sens !

Ma mission, mon message, la différence que je fais dans le monde font vraiment partie de moi, ancrés en moi, et j’ai envie d’en parler tout le temps. Si je m’écoutais, je serais en live toute la journée sur Facebook (mais j’aime écrire aussi, donc bon).

Si je fais pas ça, si je fais pas ce pour quoi je suis sur Terre (délivrer le message qui a grandi en moi, avec les talents qui ont grandi en moi) ben… c’est nul ! C’EST-NUL. Je m’ennuie.

Tu imagines si Oprah, Marie Forléo, Tim Ferris, Beyoncé, JK Rowling, Serena Williams se disaient… bon faut que je trouve un moyen de travailler que 4 heures par semaine pour gagner un tas de sous pour me consacrer à ce qui compte vraiment pour moi.

Mais NON, ce qui compte vraiment pour ces personnes c’est DÉJÀ ce qui leur rapporte de l’argent, et du coup, ben ils kiffent, et ils travaillent 20,30,40, 80 heures selon la santé physique qu’ils ont derrière (moi j’ai besoin de dormir 7h par nuit hein)

Dans ma conception du business, il n’y a pas de barrière fondamentale entre le travail, le fun, la vie. Tout est connecté, tout est lié. Mon travail nourrit ma vie perso, ma vie perso nourrit mon travail, le fun est partout dedans, et c’est un beau bordel dans lequel je ne me mets pas à mesurer (je m’imagine trop prendre un verre à mesurer en écrivant ça) combien de temps je passe à bosser pour combien d’argent, pour combien de temps ‘libre’, etc. Non. C’est un seul joyeux bordel, dans lequel je n’ai pas l’impression de souffrir, ni de lutter.

C’est fluide, c’est simple, c’est marrant, c’est COOOOOOOL !! (#surkiffance aujourd’hui)

Maintenant, je suis pour l’optimisation. Je suis pour les produits passifs qui te permettent de dégager du temps pour te consacrer à certains projets, qui sont en phase avec ce que tu veux pour ta vie. Par exemple, j’automatise mes programmes pour passer plus de temps à écrire des livres. Encore une fois, tout est lié.

Mais dans le creux de ma tête, il y a toujours cette envie de faire une différence et avoir un impact.

Je comprends que tous les entrepreneurs ne veulent pas ‘changer le monde’.
Je comprends que même s’ils veulent changer le monde, ça ne passe pas forcément par passer du temps au quotidien dessus.
Je comprends aussi que ‘changer le monde’ veut dire une chose différente pour chaque personne.

Mais la personne que je suis, et les personnes à qui je parle sont des personnes qui ont…
LE FEU !!!
Oui, le FEU !
Un Feu qu’on ne peut pas contenir dans un agenda ou dans des cases !
Des gens tellement passionnés, portés, nourris par ce qu’ils font qu’ils n’imaginent pas s’en éloigner !
Des personnes qui veulent avoir un IMPACT et qui travailleront dur, et beaucoup pour faire une différence dans le monde. Des personnes pour qui l’argent est un outil, et non pas une fin. Qui le voit comme une énergie qui circule, du monde, à travers eux, et vers le monde.

Des personnes qui ont la sensation d’être sur Terre pour faire + + +.
Je parle aux personnes qui savent qu’elles sont NÉES pour faire de grandes choses.

Et qui sait, un jour passeront chez Oprah ou iront prendre le thé avec J.K. Rowling un jour.

Il y a de nombreuses manières de gagner de l’argent.
Il y a de nombreuses raisons de vouloir gagner de l’argent

Et le plus important, c’est de comprendre POURQUOI tu veux gagner de l’argent.
Pour quelle raison ? Elles sont toutes valables et légitimes. Pour…

– Te dégager du temps, et pratiquer tes hobbies ? (plus excitants que les miens)
– Te consacrer à ton art, la majorité du temps ?
– Avoir le pouvoir de faire une différence dans le monde ?
– Voir jusqu’où tu peux aller et dépasser tes limites ?
– Construire une vie qui te ressemble ?

Tu as le droit de vouloir ce que tu veux.
Le plus important c’est de savoir pourquoi.
Et de mettre en oeuvre les actions en phase avec ça.

Ceci dit, je crois vraiment qu’il y a une richesse à décider que :

Oui, je travaillerai plus de 4 heures de par semaine, parce que c’est important pour moi, et j’aime ça.
Je SAIS que je pourrais travailler moins et gagner plus.
Mais mon travail va au delà de l’argent qu’il rapporte. Le SENS qu’il a est très important.
C’est un choix.

Je vous écrit ceci car les modèles qu’on voit – encore une fois ! – sont très polarisés. Et franchement ça me gave.

D’un coté tu as le millionaire de la semaine de 4 heures.
De l’autre coté, tu as le millionaire de la semaine de 150 heures.

Moi je suis la millionaire de 20,40 allez parfois 50 heures. Entre les deux quoi.

Gagner de l’argent en étant soi, en faisant ce qui nous plait chaque jour, en étant équilibré, en se nourrissant d’un tas de choses différentes, c’est possible. Pour certains d’entre nous, c’est exactement ce qui est nécessaire pour pouvoir à la fois avoir un impact, et financer la vie dont on rêve.

A vous de trouver VOTRE modèle de réussite.

Et s’il se rapproche du mien, que vous sentez le Feu en vous, et que personne ne peut vous faire TAIRE, et que gagner de l’argent, c’est à vos yeux la porte ouvert à de superbes opportunités, eh bien sachez que j’ouvre bientot un programme pour gagner de l’argent en étant soi, avec simplicité, fluidité, et plaisir 🙂 (oh yeah !)

Lyvia, Libératrice du Feu
apporté

Photo : là où je vais bruncher le week-end, haha ! #hobbieconfort

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.