Envie d'avoir un impact sur ta vie et sur le monde ? : Découvre l'Ecole des Messagers

D’où viennent les idées ?

VISUELS DES ARTICLES 10

Version audio

D’ou viennent les idées 🙂

Il est 5:15 du matin ici à New York au moment où j’écris. Je viens d’ouvrir les yeux, et je n’ai encore rien fait, à part commencer à taper sur le téléphone. En temps normal je n’aurais pas été sur l’écran si tôt, mais là je suis inspirée !

Cela fait une bonne heure qu’en fond de sommeil, j’entends l’eau de la pluie qui tombe. Hier encore je me disais : je me sens tellement bien dans cette ville que je ne pourrai jamais plus écrire quelque chose d’utile ! Eh oui, beaucoup de ce que j’écris vous aide à améliorer vos vies, en passant par améliorer la mienne. Alors, si je suis dans le monde des Bisounours, je n’ai plus grand chose à écrire… quoique.

Et alors que j’attendais que mon réveil sonne (Le décalage horaire fait que je me réveille assez tôt) cette idée m’est venue : écrire sur… comment on trouve des idées.

Je vais résumer en une phrase…ou deux…ou trois :
1/ la créativité a besoin d’espace.
2/ le flow a besoin de discipline.
3/ la créativité a besoin de chaos.

1/ la créativité a besoin d’espace

Souvent, ce qui peut nous empêcher de créer, c’est un esprit embrouillé. Un esprit qui ne fait jamais pause, et qui par consequent ne laisse pas la place pour les idées. Imaginez que vous vous réveillez avec l’esprit vide. Alors les idées tourbillonnent, font des bonds, des sauts, virevoltent. Elles ont la place. Eh puis au fur et à mesure de cette journée, des paroles extérieures viennent, des préoccupations, des pensées négatives, du bruit, et il y a de moins en moins de place pour les idées. Elles se sentent coincées, pas forcément entendues. Parce qu’elles ne sont pas disposées, elles repartent comme elles sont venues. Ce phénomène peut se répéter à l’échelle d’une journée, d’une semaine, d’une vie. Parce qu’on a pas l’espace dans sa tête pour créer.

On peut étendre ça à l’espace dans notre emploi du temps, dans notre maison, dans notre cercle d’amis. Un lieu, une place, pour notre créativité.

Comment la créer… dans notre tête ?
Eh bien tout d’abord, il faut savoir s’arrêter pour y porter un peu attention. Deux exercices principaux pour vous :

a/ l’écriture libre, ou automatique, qui consiste à écrire sur trois pages tout ce qui vous vient comme pensée. En les faisant tous les matins, vous créez une zone tampon dans votre journée et opérez un nettoyage bénéfique, qui vous permet de passer d’une journée à l’autre sans le ‘poids’ des pensées de la veille. Essayez simplement, asseyez-vous avec votre carnet, et pendant 15 minutes, écrivez ce qui vient.

b/ la méditation – je m’y suis mise très tard, je l’admets, malgré le fait d’en avoir écouté et entendu tous les bienfaits. Cela fait quelques jours que je pratique et j’aime beaucoup. Pour moi cela crée un sas de décompression et de vide qui permet de faire taire certaines de nos pensées, calmer l’esprit, et faire un genre ‘reset’ de créativité. Vous pouvez simplement commencer à passer 10 minutes, assis en tailleur et yeux fermés à vous concentrer sur votre respiration, et à vous ramener dessus si vos pensées vagabondent. Vous pouvez aussi utiliser une application de yoga (comme Petit Bambou, pas mal pour les débutants). Essayez, tous les jours.

Eh bien sûr vous pouvez créer l’espace chez vous, en faisant un bon tri, dans vos relations, dans vos projets. De façon à ce que vous ayez du temps, de l’énergie, de l’amour à donner à ce qui compte.

2/ Le flow a besoin de discipline. C’est l’une de mes découvertes récentes.

J’ai commencé à beaucoup structurer ma journée afin d’avoir le temps d’écrire et de travailler sur mon état d’esprit. Car sinon je les passais à la trappe. Et je suis devenue beaucoup plus efficace dans ma créativité quand j’ai mis en place une routine et une structure. Cela peut ne pas fonctionner pour tout le monde, ceci dit je vous recommande d’essayer.

Tout simplement, il s’agit de lister vos priorités dans la journée, et de leur allouer un bloc de temps. L’idée n’est pas d’être rigide, mais d’être conscient de la place que vous donnez à chaque chose. Par exemple, est-ce que vos journées sont remplies de rdv extérieurs ? Avez-vous le temps de créer pour vous ?

Décidez de vos priorités, classez-les du plus important au moins important, en faisant remonter vers le haut ce que vous avez tendance à procrastiner, et en gardant vers le bas ce qui est moins important et/ou que vous feriez de toute façon.

Exemple, mes premières priorités sont :
– Travailler sur mon état d’esprit
– Écrire (mon post quotidien et mes projets plus longs)
– Vendre (mettre en place des actions qui génèrent du CA pour le business)

J’ai dédié une à deux heures pour chaque chose et cela constitue le gros de ma matinée

L’objectif ici c’est de ne plus avoir à penser à quand, comment, pourquoi je dois m’y mettre. La décision a été prise quand vous avez décidé de vos priorités et de leur donner du temps. Vous n’avez plus qu’à faire.

Vous pouvez trouver votre structure dans vote emploi du temps, dans votre environnement. C’est comme appliquer une série de contraintes, de cadres, qui permettent de délimiter le temps et l’espace de la créativité, pour ne pas qu’elle passe à la trappe.

3/ La créativité a besoin de choses.
C’est paradoxal et tellement logique.
Nos meilleures idées ne naissent pas dans ces cadres tout bien délimités. C’est le moment qu’on s’est donné pour les explorer, mais les idées viennent souvent du désordre, du chaos, d’un stimuli extérieur, d’une frustration. Elles viennent quand vous pensez à autre chose, dans la douche ou en faisant le ménage. Quand vous vous baladez dans un musée ou dans une nouvelle ville. Tellement de choses qui se passent entre vous, votre environnement…
Elle viennent alors que vous êtes en pleine conversation. Et c’est à vous alors de les capter, et d’en faire quelque chose !

En général, je recommande de poser une première action dès que l’on a une idée. Et l’espace et la structure que vous aurez créé par ailleurs vous donnera tout ce qu’il faut pour 1/mieux les capter 2/ mieux les exécuter.

Une idée non exécutée ne vaut rien. Or combien de fois êtes vous passé à côté d’une idée créative, qui vous fait plaisir et envie, simplement parce que vous n’étiez pas disposé ou n’aviez pas le temps.

Dans cette créativité chaotique, Le truc Le plus important c’est de ne pas à la fois jouer au ‘créateur’ et au ‘juge’. Une idée est faite pour être exécutée d’abord ! Testez-la, mettez-la en œuvre, jouez avec, et mettez vos a priori et votre perfectionnisme de côté.

Le plus important, pour l’idée, c’est que vous puissiez être un canal dans ce monde, celui ou celle qui la matérialisera. Si vous n’êtes pas disposé pour la recevoir, elle partira. Si vous ne l’exécutez pas, elle partira. Par contre si la créativité fait partie de votre quotidien et que vous la voyez comme une priorité, alors je peux vous assurer que vous serez rapidement une machine à idées !

Lyvia, Libératrice du Feu 🔥

Cet article vous a plu ? Partagez-Le !

PS : En parlant de créativité vous savez pourquoi il vous en faut ? Pour vos offres, ha !!! Vous pouvez désormais vous joindre au programme ‘Crée ton offre’, qui vous permet de créer une offre qui vous ressemble, et qui attire vos clients préférés. On y parle beaucoup de créativité, d’alignement avec soi, et en bonus il y a tout un atelier sur comment générer des idées ! Enjoy : https://lyviacairo.com/creetonoffre

PPS : J’ai réparé le lien pour le programme gratuit ‘Sortir du Cadre’ – tu peux maintenant y accéder en cliquant ici : https://lyviacairo.com/sortirducadre

Photo : la femme au miroir de Picasso, probablement l’une de mes œuvres préférées

 

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.