Envie d'avoir un impact sur ta vie et sur le monde ? : Découvre l'Ecole des Messagers

Ton ambition peut changer le monde

changer le monde

Version audio

Tu es toujours là ? Cool.
Si tu es toujours là, c’est que 1/ mon post d’hier t’a galvanisé 2/ ou en tout cas il ne t’a pas fait peur 3/ ou même si tu n’es pas dans la cible que j’ai décrite, tu es curieuse de savoir la suite… #malin.
(Ou peut être que tu me détestes et que tu veux voir ce que je fais ensuite, mouhahaha)

Hier j’expliquais que je suis exaspérée quand j’entends ‘je ne veux pas beaucoup d’argent’, ‘je n’ai pas besoin d’argent’ ‘j’aimerais vivre sans argent’ ‘l’argent ça sert à rien’, etc.

Cela m’exaspère car cela signifie que… cet argent vous le laissez entre les mains d’autres personnes : les mêmes depuis des décennies.

En me lisant de manière distraite, vous ne sentez que les effets du mot ‘argent’ sur vous, ces effets un peu automatiques, psychologiques, le déclenchement de sueurs froides et de grincements de dents. Or si vous lisez attentivement, vous saurez que cela n’a rien à voir avec l’argent, et tout à voir avec l’impact.

L’argent n’est qu’un outil, qu’un moyen parmi d’autres de changer nos vies, et de changer le monde.

J’en discutais avec mon amie Flora hier. Alors même que c’était ma réflexion du moment, elle me dit : l’argent a passé des décennies (voire des siècles) entre les mains des mêmes personnes : des hommes blancs. #synchronicite

Je n’ai rien contre les hommes blancs, j’aime bien tous les hommes (wink wink) mais il est vrai que l’argent a été concentré entre les mains de personnes étrangement similaires. Genre… celles de Trump (pour le coup un homme orange ! ah! )

Alors évidemment, quand on pense à l’argent, on pense à ce qu’il représente, et à ce que l’on sait.
Je pourrais l’identifier aux filles riches de mon ancienne fac, qui à 18 ans portaient un sac Chanel comme si c’était le cabas le plus banal du monde (filles très sympathiques, soit dit en passant). Je pourrais l’identifier à mon ancien boss blanc, cinquantenaire, millionnaire et beau gosse, passant ses nuits en boite avec des filles de 20 ans, pour ensuite rentrer auprès de sa femme et de ses trois enfants à 7h du matin #normal.
Je pourrais l’identifier à ces vieilles femmes riches et pincées du 16ème qui détournent le regard quand elles me voient moi et ma soeur + ses 50 000 piercings dans la rue.

Or je choisis de le voir autrement, au delà de mes pré-conceptions et croyances, pour ce qu’il est : un outil de pouvoir et d’impact.

Et quel est ce pouvoir ? Encore une fois, un ‘gros’ mot associé aux arnaques et à la politique. Au fait d’écraser les autres pour mieux s’élever.

Le pouvoir, c’est juste la possibilité de ‘faire’.
Et le pouvoir dont je vous parle est un pouvoir auquel on ne pense jamais : Le pouvoir de REDISTRIBUTION.

En laissant l’argent entre les mains des mêmes personnes, eh bien on s’assure que les mêmes décisions, choix, et impacts seront réalisés.

Si grâce à votre ambition d’aller plus loin et de dépasser vos limites, vous gagnez de l’argent, que vous le demandez en retour de la valeur que vous offrez au monde, non seulement vous enrichissez le monde (car vous contribuez à l’amélioration de la vie de quelqu’un) mais surtout vous vous octroyez le choix. Le choix de décider OÙ va votre argent. Et quelle cause se trouve enrichie.

Et on pourrait vouloir un monde sans argent. On pourrait aussi vouloir un monde où les riches disparaissent et n’existent pas. Mais l’argent fait bel et bien partie de notre système économique. Et tout le temps qu’on passe à pester contre lui, eh bien les mêmes personnes s’enrichissent, prennent des décisions avec l’argent qui ne sont pas les nôtres, construisent le monde à leur image.
Et nous à coté, tout ce que l’on fait, c’est se plaindre.

Avoir de l’argent, et décider de ce que l’on en fait, est encore une fois, une question de responsabilité.

::

Aujourd’hui, pour le plus petit des rêves, il faut de l’argent. Les membres de mon programme MoneyMoneyMoney avaient pour exercice de chiffrer de combien d’argent elles avaient besoin pour accomplir ce qu’elles souhaitent accomplir. Ce sont des femmes qui sont plutôt cool et relax, comme moi. Mais qui ont été frustrées de ne pas être en train de vivre la vie dont elles avaient envie.

En arrivant dans le programme, l’ambition était assez ‘classique’ : je veux gagner 2000 à 3000 euros/mois (le plafond de verre que nous a mis le salariat). Après quelques calculs, les plus altruistes et sympas et relax d’entre elles ont réalisé que… à moins de 10 000 euros de chiffre d’affaires de leur entreprise par mois, elles ne vivaient pas, en fait, la vie qu’elles voulaient vraiment. ‘Je ne fais pas les voyages que je veux, je ne construis pas la maison ultra écolo dans les bois que je veux, je ne peux pas donner autant que je veux à l’association qui me tient à coeur’.

Avec une jarre à moitié vide, difficile d’assouvir la soif du reste du monde…

::

Mon ambition a changé dans mon business quand j’ai réalisé que je voulais avoir un impact financier au-delà de MA personne.

Quand on dit ‘l’argent ne m’intéresse pas’, ce qu’on considère c’est sa propre vie à soi, et le fait qu’on est d’accord de vivre avec peu (ou bien on est dans la déni).

Mais alors on ne pense pas au POUVOIR DE REDISTRIBUTION dont on se prive. Du pouvoir de faire une différence, d’avoir un impact, selon nos valeurs et ce qui compte pour nous.
Un pouvoir qui peut redessiner la carte du monde.

Quand j’ai compris cela, mon ambition est passée du ‘classique’ 6 chiffres, aux… 7 voire 8 chiffres.

Personnellement, voici à quoi j’emploie mon argent :

Mon besoin / désir principal est le confort. Ainsi beaucoup de mon argent personnel passe à me sentir confortable. Je mange souvent dehors, j’aime que mon intérieur soit confortable, j’emploie une femme de ménage, je mets mes robes au pressing, je prends le Uber quand je ne veux pas prendre le métro. En fait, je crois que j’ai tellement galéré dans ma vie qu’aujourd’hui je fais tout pour que les choses ‘roulent’ dans mon quotidien, et pour minimiser l’inconfort et la galère.

Je m’achète des vêtements de belle facture, de belle qualité et confortables, de petites marques françaises que j’aime. Je ne suis pas bling bling, je ressemble un peu à une gamine de 15 ans, en fait, je porte des baskets la moitié du temps et j’ai des loisirs très ennuyeux (je lis, j’écoute des podcasts, je regarde Netflix \o/). J’aime lire, marcher, regarder des séries, passer du temps avec ma famille et mes amis, et voyager. Le luxe ultime pour moi serait d’avoir plusieurs maisons dans le monde où je me sens chez moi, et de voyager en business class.

Tout cela coute de l’argent, et me fait me sentir tellement mieux pour donner de la valeur à ma communauté ensuite. Je ne me sens jamais en ‘déficit’ de valeur, ainsi je n’ai pas de ressentiment – on peut en avoir quand on voit qu’on améliore la vie des autres, et pas la notre.

Je pense que notre richesse personnelle (en argent, en expérience, en confort, en amour) doit simplement être dirigée vers ce qui nous fait envie et plaisir, ce qui nous fait nous sentir bien. Peut-Être que pour vous ce sera la fête à Ibiza, ou l’achat d’un château quelque part en France, peut-être que vous rêvez d’un ranch avec des chevaux, de rouler en Ferrari, d’aller dans des boites de nuit branchées et d’avoir des amis célèbres.

Toute dépense est saine à partir du moment où vous la sentez, et qu’elle est fluide pour vous. Que vous la faites pour vous sentir bien, et non pour prouver quoi que ce soit au monde, ou à vous-mêmes. L’argent n’est qu’un moyen. Ce n’est pas une fin.

Et le premier job de votre argent, c’est d’améliorer votre vie, tout simplement. Cela fait de vous quelqu’un de meilleur et de plus épanoui. Donc c’est tout bénef pour le reste du monde.

Maintenant, tout cela, même si ça a un cout, ne représente pas non plus des millions ! Je fais quoi du reste ?
C’est parce que je sais ce que je veux faire du reste que j’ai fixé l’objectif à un million pour cette année.
L’argent pour l’argent ne sert pas. C’est son utilisation qui compte.

Au delà de financer ma vie je :

1 – Paye mon équipe. Et j’en suis vraiment très fière. Je contribue au développement de plusieurs jeunes femmes brillantes, je leur enlève le stress de l’argent et leur permet de développer leurs projets avec sérénité.

2 – J’aide ma famille. Ça a toujours été important pour moi d’être un soutien pour ma mère, mon frère, ma soeur (qui sont plus jeunes). J’ai envie d’en faire beaucoup plus.

3 – Je veux investir dans des projets et des causes qui me tiennent à coeur – dans des projets éducatifs, dans des start ups que j’aime bien, dans des projets immobiliers super cool. Et ça ça demande pas mal de cash.

Je veux exercer mon pouvoir de distribution.
Je ne veux pas laisser d’autres décider à ma place de ce qui est bon pour moi et pour mon coin du monde. Je veux faire ma part, et avoir de l’argent me rend davantage indépendante de forces extérieures (grandes entreprises, politiques, etc.).

CONCLUSION : On peut être riche et ne pas être un connard. Au contraire. Etre riche vous donne un pouvoir de redistribution, et donc d’impact.
>> Il est temps que l’argent viennent entre les mains de gens sympas qui veulent rendre le monde meilleur. <<

(oui, je m’auto-qualifie de sympa… aujourd’hui !)

Maintenant, c’est ok si vous vous en fichez d’avoir un impact sur le monde. Que vous voulez de l’argent seulement pour faire grossir votre propre richesse en vous souciant peu du monde qui vous entoure. Je crois juste que l’on ne va pas s’entendre.

Ceci dit, si vous êtes prêts à gagner l’argent pour 1/ améliorer votre vie et 2/ avoir un impact positif sur le monde alors vous êtes au bon endroit. Vous avez compris ce que nous essayons de faire ici. Et je vous promets de vous proposer des choses très sympa.

A vous : vers quoi aimeriez vous distribuer votre argent ?

Lyvia, Libératrice du Feu

PS :
L’argent est un sujet fascinant car il cristallise de nombreuses croyances, perceptions, et les dépasser nous permet aussi de dépasser nos limites. Je me sens de plus en plus attirée par ce sujet. car c’est un passage intéressant pour parler d’impact, de message, de prendre soin de soi, de légitimité. Tout est lié.

Voici quelques ressources pour vous :

– Mon programme MoneyMoneyMoney (MMM) pour gagner de l’argent en étant soi va bientot réouvrir ses portes. Vous pouvez jeter un oeil à l’ancienne page de vente ici (https://lyviacairo.com/moneymoneymoney) et nous contacter si vous voulez être tenus au courant de l’ouverture.

– Très complémentaire avec MMM, la formation de mon amie Marjorie Llombart, Money Up, sur les archétypes financiers vient d’ouvrir ses portes. Marjorie c’est mon amie / guide spirituelle. Voici mon archétype : Rebelle avec une cause Ca se voit non ? Savoir le votre va vous aider à vous réaligner – vous pouvez découvrir son programme ici : https://moneyup.dessinemoiunecarriere.com/inscription-…/ref2

– Vous découvrez le sujet du rapport à l’argent ? J’ai un superbe programme GRATUIT de 7 jours qui y est dédié. Inscris-vous simplement en cliquant ici : – Vous recevrez un email par jour pendant 7 jours.

Let’s go baby! Le monde nous attend.

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.