Envie d'avoir un impact sur ta vie et sur le monde ? : Découvre l'Ecole des Messagers

C’est quoi l’amour?

cest quoi lamour
0 Partages

Version audio

 

Je suis obsédée par l’amour en ce moment, et depuis toujours j’imagine. C’est mon amie Morgane qui me l’a dit.

Même si je suis du genre à bien secouer les gens, l’amour est toujours à la source de tout… de mon travail, de mes mots, de mes interactions.

Mon intention des derniers jours a été : « je suis amour ». Pas l’intention la plus facile à porter, mais j’ai le mérite d’essayer  🙂

C’est quoi l’amour ? Je me suis un peu cassée la tête avec cette question. Évidemment, on pense aux comédies romantiques, on pense à l’amour du couple, l’amour de sa famille.

L’amour qui m’intéresse aujourd’hui, c’est l’amour au sens large. L’amour de soi, et l’amour de l’autre.

L’Autre, celui qu’on ne connaît pas forcément, à qui on est pas spécifiquement attaché. L’Autre qui nous fait peur parfois, qu’on ne comprend pas toujours.
L’Autre qui peut ou ne pas être de notre famille.

L’amour de soi : c’est oublié, tabou et un peu moche. On l’assimile à l’égoïsme : pour qui tu te prends, de t’aimer comme ça ?

L’amour de l’autre, de son prochain : ça fait un peu hippie / vodoo. On ne fait pas trop ça nous en France.

On aime les gens qu’on doit aimer : nos conjoints, notre famille. En tout cas on essaie !

La partie difficile, voire oubliée, c’est de donner de l’amour à ceux que nous ne connaissons pas, qui ne nous donneront probablement rien en retour. Comme un étranger dans la rue, ou la vendeuse à l’épicerie. Se connecter à l’autre et lui dire : je te vois.

C’est quoi l’amour ? Eh bien la meilleure définition, je l’ai trouvée dans le film Avatar.

Quand Neytiri dit à Jake Sully : ‘I see you’.
‘Je te vois’

Pour moi, l’amour c’est ça.

C’est dire : je te vois.

Tu es là, tu existes.
Je vois tes envies, tes rêves, tes désirs. Je vois ta souffrance et tes peurs.
Je ne t’ignore pas, tu es bel et bien dans mon champs de vision. Et je te reconnaît comme humain, et comme digne d’amour.
Je vois ce qui en toi me rappelle moi. Je vois l’humanité. Je vois les difficultés. Je te vois.

Tu n’es pas insignifiant à mes yeux. Tu as ta place, je ne t’oublie pas.

Je suis rentrée de New York City hier. Et bien sûr, j’étais triste, car cette ville m’a beaucoup apportée, en quelques jours seulement – j’y retourne d’ailleurs, pour au moins 3 mois (J-43!)

C’est con, mais cette ville, alors qu’on me l’avait annoncée bruyante et impersonnelle, m’a appris l’amour. Elle m’a appris le : ‘je te vois’.

Quand un étranger s’arrête pour te complimenter, il te dit : je te vois.

Quand tu fais un sourire à une femme dans la rue, comme ça, parce que tu le souhaites, et qu’elle te le rend en te disant bonjour, elle te dit : je te vois.

Dans le métro, j’ai vu cet épisode d’un sans abris qui a donné toutes ses pièces à un autre (voir mon Instagram @lyviadebloque pour l’histoire en entier) en l’appelant ‘frère’ et en lui disant ‘entre gens de la rue, on doit se soutenir. I love you brother’ il lui a dit : ‘je te vois’ (alors même que tous les membres du wagon l’ont ignoré)

Quand, dans un autre métro, j’ai failli me casser la figure (maladroite je suis) et que deux personnes m’ont rattrapées en me faisant simplement un sourire, et en me laissant partir, elles ont dit : je t’ai vu.

J’ai été très étonnée de l’amour dans cette ville, du temps que les gens prenaient les uns pour les autres. De l’énergie qui circulait vers moi, entre eux, vers les autres.

Et l’amour de soi, celui à la base de tout, c’est quoi ? C’est se dire à soi-même : je te vois, je vois tes émotions, je vois quand tu souffres, quand ça ne va pas, et je vais prendre soin de toi. Tu mérites le meilleur, et je suis là pour te le donner. Je ne t’ignore pas, je t’honore.

JE TE VOIS.

De retour à Paris, et encore quelques jours avant les élections, je me dis : il est oú l’amour dans tout ça ? Est-ce qu’on regarde vraiment autour de nous. Est ce qu’on VOIT les gens ?

Si on prenait le temps de lever la tête dans le métro et de regarder, peut être qu’on verrait autre chose qu’une allée de visages sans nom. Peut être qu’on verrait les humains sous ces masques.

Si on prenait le temps de regarder son prochain, on verrait ce contre quoi il lutte, parfois seul. On ne s’autoriserait pas à faire des raccourcis, entre ce qui est visible, et ce que l’on croit que cela signifie. Je te vois. Je regarde au delà des apparences. Je me connecte à toi, qui es humain comme moi. Je ne fais pas de conclusions hâtives en m’appuyant sur tes habits, ta dégaine, ta couler de peau. Je TE vois.

Je suis une idéaliste, on ne va pas se mentir. Il en faudra plus que ce petit post ou même le travail de toute une vie pour restaurer l’amour dans notre pays. Mais en tout cas, pour vous qui lisez, je vous demande ça : commencez à regarder, et à voir.

Quand vous croisez quelqu’un dans la rue, ou dans le métro, dites simplement au fond de votre cœur : je te vois.

Quand vous êtes en pleine dispute, et que vous avez envie d’avoir raison, dites : je te vois.

Quand vous vous faites du mal à vous mêmes ou que vous ignorez votre souffrance, murmurez : je te vois.

C’est le premier pas vers une déclaration d’amour. Je te vois. Tu existes. Tu es humain, comme moi. Tu connais l’amour, la peur et la peine. Je te vois. Et je te transmets l’amour que j’ai en moi.

 

Lyvia, libératrice du Feu
PARTAGEZ ce message – il est important !

 

0 Partages
F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.