**Entre beaucoup d’argent, et beaucoup d’impact , tu choisis quoi ?**

Copy of VISUELS DES ARTICLES 10-2

Mon ami Nicolas a posé une question sur sa page, à peu près dans ces termes. Tu as le choix entre :
– gagner 50 000 euros par mois, faire un travail qui n’a aucun impact et ne touche personne + tu n’es pas connu (il a appelé cela ‘la sérénité’ ou team ‘tranquillité’)
– toucher des millions de personnes avec ton travail, être une star, et gagner le SMIC. (Il a appelé cela ‘la gloire’ – ou ‘team impact’)

Tu choisis quoi ?
Si vous me connaissez, vous savez déjà quelle est ma réponse.

Team impact, for Life.
Je pourrais faire mon travail gratuitement si je savais qu’il toucherait des millions de personnes. C’est (entre autres) pour changer le monde que je le fais.

Et puis, si je suis célèbre, je suis sûre que j’aurai des amis stars qui me fileront une tite chambre d’amis dans leur villa en bord de mer… au pire je peux leur faire un peu de pub au passage
(J’ai précisé à Nicolas que je suis capable de faire du business même sans argent, mais il a interdit les ‘monnaies alternatives’ – en même temps comment on va m’empêcher de faire un peu de pub contre un tour en jet privé. Je vous le demande).

Suffit d’un peu d’imagination pour faire marcher ce qui compte pour nous.

J’étais surprise – ou peut être pas tant que ça – de lire les autres personnes. 90% des personnes ont choisi les 50000 euros.

J’avoue que je me suis sentie déçue. Et seule.
Pas que je ne comprenne pas qu’on puisse vouloir l’argent plutôt que l’impact mais que pas davantage de personnes n’aient cette envie que j’ai d’avoir un impact. J’ai écrit à Nicolas que je me sentais encore plus un genre de bête de foire dans ce monde. Ah. Parfois faut bien se le rappeler hein.

C’était intéressant car certains commentaires disaient : je prends les sous, la gloire ça ne sert à rien, c’est de la vanité, c’est égocentrique.

Wait, what?

Qu’est-ce que la gloire ?
(Comme l’argent, mais un peu moins visiblement, c’est le genre de mot qui déchaîne les passions).

Tu as la gloire quand des personnes estiment assez ton travail pour te la donner.
Tu peux avoir la gloire et te foutre de la gloire.

Et d’ailleurs, c’est impossible d’impacter des millions de personnes sans que quelques autres millions te détestent.
Je me demande si les célébrités se disent : cooool j’ai la gloire, je réussis ma vie !

Ensuite, c’est justement parce que tu n’es pas totalement égocentrique que tu as la gloire. C’est parce que d’une façon qui est probablement, admettons le, narcissique, tu as choisis tout de même de donner au monde une partie de toi, une partie de ta vie, une partie de ton œuvre.

Donc voilà, team impact quoi.

Et là je me dis : mais tu te rends compte ! Traverser la vie en sirotant ton argent et en ne faisant aucune différence dans le monde ???

Mais tue-moi tout de suite. Ça sert à quoi ? Comment on peut écrire un truc cool sur ma tombe avec ça ?

Après j’imagine qu’avec 50k par mois tu peux avoir un impact sur ta famille, améliorer leur vie, mais je sais pas si c’est autorisé dans le jeu… parce que j’ai demandé comment ça se passe si j’investis mon smic et on m’a dit que tout le surplus va à l’État. Bon. Après si l’État fait des trucs cool avec on peut discuter. Mais enfin bon.

Tranquillité, donc.

Je ne serais franchement pas tranquille si je pouvais gagner de l’argent et que je ne pouvais pas transmettre mon message, faire ma part, libérer mon art, et faire une petite différence pour rendre le monde un peu moins merdique.

Ce serait comme regarder une catastrophe en train de se passer sous mes yeux et d’être là en train de siroter une Margarita en mode… arf.

Attention. Je ne suis pas de celles qui veulent sauver le monde. Je ne veux surtout pas sauver les gens. Les gens qui attendent que je les sauve me gavent profondément. Je travaille sur mes réactions (gratitude toussa) mais purée les personnes qui se victimisent m’impatientent. Je peux être aussi sympa que ‘the next girl’ mais franchement j’ai mes limites (récemment franchies à plusieurs reprises alors ne dites pas que je ne vous ai pas prévenues).

Donc il ne s’agit pas de sauver le monde car c’est comme essayer de vider la mer à la petite cuillère.

Mais il s’agit de faire une différence et d’avoir un impact. D’ajouter une pierre à l’édifice, à mon échelle.

MAINTENANT ce post me vient alors que je lis le livre de Garance Doré (Love, Style, Life), alors que je suis dans l’avion entre NYC et LA, un trajet qu’elle fait souvent (helloooo Garance ) – Et je suis tombée sur la partie oú elle explique qu’avec le choix entre de nombreuses opportunités, elle a du décider de quelle était sa propre version de la réussite. Alors j’ai fait pause et j’ai commencé à écrire.

C’est quoi réussir pour toi ?

C’est très facile d’emprunter des versions de la réussite aux autres.

Ça se trouve, en me lisant tu t’es dis : moi je veux plein d’argent ! Comme Lyvia !

Sauf que, minute papillon, je peux atteindre ma version de la réussite sans argent. L’argent est juste un levier intéressant qui me permet de vivre la vie que je veux.

Mais moi tu me mets devant un ordi, tu me dis : écris, tu es une star, on envoie ça à des millions de personnes, viens on t’invite chez Oprah parler de ton message, va voir Garance Doré à LA pour dîner, moi je te dis okay!

Avec mon SMIC, je vis sur une petite plage au Brésil, je fais pousser des légumes, et je suis posée quoi.

Donc c’est une question importante car subtile, et la réponse est moins évidente que l’on croit.

Qu’est-ce que réussir pour toi ?

À quel moment tu te dis : je suis en train de réussir ma vie là ?

Moi c’est quand je reçois des messages de personnes qui me disent que j’ai changé leur vie. Je me dis : yes ! Good job Lyv !

C’était quand j’ai fini l’écriture de mon premier livre : c’est bon meuf, on peut officiellement dire que t’as pas glandé sur Terre, yes !

C’est quand – certes assise avec une superbe vue de Manhattan devant moi ! – j’ai enfin réussi à écrire la suite de mon roman après la fameuse scène de la douche (scène tellement ouf que je ne savais pas comment poursuivre. Si tu ne sais pas de quoi je parle, c’est que tu as zappé les 48 heures oú je vendais la première partie de mon roman sexy hot).

La réussite pour moi, c’est quand je libère ce qu’il y a la l’intérieur de moi et que je suis en train de faire ce que mon âme m’incite à faire : capter, transmettre. Et donc créer.

Mais ça c’est MON truc. Et c’est le truc de beaucoup de personnes ici.
Et peut être que c’est un peu ton truc et pas tout à fait (subtil, tu vois).

Peut être que c’est un peu de ça, et un peu d’autre chose.

Parce que oui, en plus de la créativité, il y a la liberté. La liberté d’expérimenter ce que la vie a à m’offrir.

C’est aussi la réussite pour moi de pouvoir faire NYC – LA tranquillou, de rester dans une maison avec 4 chambres alors qu’on est 2*, d’offrir ce voyage à ma cameraman et de pouvoir le faire sans compter.

C’est aussi la réussite pour moi de pouvoir décider d’où je veux vivre quand je veux, parfois dans les villes les plus chères du monde.

C’est aussi la réussite de manger dehors 99% du temps, et de tester tous les restaurants végé sans me soucier du prix des plats.

MAIS tout ça sans ce qui vient plus haut (écrire et faire une différence) n’aurait absolument aucun sens.

Et c’est ce que ma motivation initiale – impacter les gens – me permet : gagner de l’argent POUR vivre les choses que j’ai envie de vivre.

L’argent est une conséquence et un moyen. Une conséquence qui je pense, vient inévitablement, dans les quantités dont tu as envie/besoin – quand tu fais ce à quoi tu es appelé. Que tu dépasses tes croyances, blocages, résistances et que tu te mets ENFIN à te bouger le cul et à faire ton VRAI job. Celui qui vibre dans chacune de tes cellules. Quand tu te mets à croire que tu le mérites.

Alors… c’est quoi réussir pour toi ?
A quels moments tu te dis : YESSS !!! I’m doing it!!!

Si tu ne t’étais pas posé la question avant, c’est le moment

Dis-moi dans les commentaires

Je t’embrasse d’au dessus des nuages.

Lyvia

PS :
(*) je sais, absolument décadent, mais c’était tellement beau ! Si vous êtes à LA faites-nous signe, Ora voudrait faire des interviews, hihi.

PPS : voici la vue de la maison oú nous sommes. Quand je me suis réveillée ce matin, j’avais la sensation que tout cela était irréel. J’ai regardé par la fenêtre du lit et j’ai presque eu un choc. Quand je rêve à une maison, c’est une maison comme celle ci, entourée d’arbres, au calme, dans une grande ville. Ça m’a fait un choc de me dire : wahoo, j’y suis… ensuite j’ai médité avec le bruit des oiseaux pour ancrer tout ça…

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.