Version audio

Vous voulez savoir quel est l’article le plus lu depuis la création de mon blog ? Ce n’est pas un article sur trouver sa voie, ce n’est pas un article pour gagner de l’argent en étant soi. C’est le seul article que j’ai écris en des années de blogging sur les relations, bien avant mon tournant récent. ’10 signes qu’il faut te casser de cette relation’ a été écrit le 5 février 2014 et depuis, a été vu des centaines de milliers de fois. Ce dernier mois, 3 ans après publication, c’est toujours l’article le plus lu du blog. Google Analytics m’envoyait un signe clair on dirait !

Aujourd’hui je le ressors des placards, avec la sagesse accumulée. Je laisse le texte tel quel, et entre crochets je mets mes commentaires à aujourd’hui, en sept. 2017. Let’s go

//
‘Je casse, je casse pas? ‘Mais on a eu des si bons moments, et pourtant, ah je sais pas. Je suis confus(e). Que faire? J’ai mis trop d’énergie, trop de moi pour tout laisser tomber maintenant. Et puis, comment je vais payer le loyer? Et puis, il/elle changera peut-être. Si seulement il/elle était plus gentil-le, ce serait parfait. Peut-être qu’il changera d’avis sur les enfants’

STOOOOOOOOOP!!
Excuses, excuses, raisons de ne pas, ou raisons de. On est en pleine situation ‘Je me casse’, là.
Cela fait plusieurs mois qu’on me réclame un article sur comment se casser d’une relation. A chaque fois je me suis dit ‘je ne peux pas parler de ça, je ne veux pas briser des couples’.
Alors, ‘disclaimer’: C’est votre responsabilité de casser, et la décision vous appartient. Je veux juste que vous soyez heureux.
Voila. Vous ne pouvez pas me poursuivre en justice.

Se casser d’une relation est assez facile en fait. On dit: ‘Ça ne marche pas, nous ne sommes pas heureux. Je pense que je mérite mieux, et toi aussi’, puis on prend ses cliques et ses claques, et on va vivre chez son/sa meilleur ami(e), sa mère, des inconnus, puis on pleure tous les soirs sur leur canapé jusqu’à ce qu’on ait la force de se bouger pour chercher un nouvel appart et recommencer.
C’est facile de se casser d’une relation. Mais comment savoir qu’il est temps de passer à autre chose?’

J’ai moi-même été dans une relation de 5 ans, et il m’a fallu six mois pour décider finalement de me casser. Six mois de ‘je vais le regretter toute ma vie, j’en suis sure! Je ne trouverai plus jamais l’amour, je veux mouriiiiir!’. C’était dramatique. J’ai du prendre un billet d’avion pour rentrer chez ma mère et ‘réfléchir’ pendant une semaine.
[Note : je parle ici d’une précédente relation longue de 5 ans. Depuis, je me suis séparée d’une relation longue de 4 ans et demi. Alors je deviens une pro. Je sais pas si c’est une bonne chose ]

Ma mère est un peu radicale. Elle m’a dit: ‘A ton age, on ne devrait pas se prendre la tête dans un couple et on devrait profiter de la vie. Arrête.’ Elle a surement employé des termes plus doux, mais pour ceux qui n’ont pas ma mère pour les conseiller, voici quelques signes qui devraient vous mettre la puce à l’oreille:
(Pour simplifier et éviter les il/elle, on appellera votre moitié Jo)

1. Vous restez parce que Jo est gentil (le) et que Jo serait trop triste si vous partiez.
Aww, c’est mignon… Non, non, non! Les gens méritent mieux que ça. On ne reste pas avec quelqu’un parce qu’il est gentil. Tout le monde est gentil. Si Jo n’est que gentil à vos yeux, passez Jo à quelqu’un d’autre.
[Eh puis franchement, c’est pas trop méchant ça ? ‘Je reste parce que tu es gentil-le’ – la lose !!!]

2. Vous restez parce que vous avez trop ‘investi’
Ça fait 5 ans, 10 ans que vous êtes avec, et vous restez parce que… ça fait 5 ans, 10 ans que vous êtes avec. Et rien d’autre? Dans 5 ans, ça fera juste 5 ans de plus, et 5 raisons de plus de ne pas arrêter.
[Ou 5000 raisons de plus d’arrêter, avec 5000 fois moins de force de le faire : COURS, MAINTENANT !]

3. Vous vous dites que Jo changera
(Je lève les yeux au ciel) Premièrement, quand on aime quelqu’un, on veut justement qu’il reste tout pareil. On ne veut pas le changer, parce qu’il est parfait comme ça. De plus, les gens ne changent pas. Ils évoluent, se transforment, mais seulement quand ils l’ont décidé.
[Ainsi, non seulement c’est pas cool de vouloir ça de quelqu’un d’autre mais en plus, vous vous faites souffrir tous les deux pendant tout ce temps. Tout ce temps où tu n’acceptes pas l’autre comme il-elle est, tu es constamment déçu-e et il-elle se sent constamment coupable. Si vous n’êtes pas capable ou n’avez pas envie de dire : je te prends tel que tu es, alors libérez-vous l’un de l’autre. Franchement quoi !]

4. Vous vous sentez physiquement menacé(e)
Ai-je besoin de le mentionner? Ok, je le mentionne. Si on vous a fait des menaces, qu’on vous a ne serait-ce que levé l’ombre d’une main dessus, que vous soyez un homme ou une femme, partez. Tut tut, pas de conversation.

5. Vous ne voulez pas la même chose
Vous voulez vivre à l’étranger, pas Jo. Vous voulez des enfants, pas Jo. Et vous restez quand même parce que… Jo va changer d’avis ? Ou, finalement, vous n’avez plus trop envie pour les enfants. Est-ce vraiment la vérité ? Vous décidez de tout laisser tomber ? Si oui, parfait. Si non, dois-je rappeler que les gens ne changent pas ?
[Vous pouvez ne pas vouloir la même chose… mais sur des choses fondamentales, comme les enfants, le lieu de résidence, s’il n’y a pas une voie qui met les deux profondément en joie, alors on rentre dans le compromis et le sacrifice – et résultat : du ressentiment possible plus tard sur le chemin… cela vaut-il de coup sacrifier ou de demander à l’autre de le faire pour rester ensemble ? Toi seul sait.]

6. Vous ne vous faites pas confiance
Vous fouinez dans son téléphone, au cas où. Vous posez des questions sur ses fréquentations, au cas où. Vous lui cachez votre salaire, au cas où…Et Jo fait pareil. Hum hum.
[Non mais…]

7. Jo vous dit que vous êtes nul(le), que vos projets sont nuls, de revenir sur terre et d’arrêter de rêver
Ahlalalalala… Pas cool Jo. (Je re-lève les yeux au ciel) Sans quelqu’un qui vous soutient, qui est là quand vous en avez besoin, qui vous dit ‘fonce, tu peux y arriver’, passer à autre chose et créer la vie de ses rêves est difficile. Quand la personne qui compte le plus dans notre vie est celle qui nous décourage, les choses deviennent carrément impossibles.
Vous avez le choix de la personne avec qui vous partagez la majorité de votre temps. Et vous avez besoin du soutien de votre compagne/compagnon à 150%.

[Honnêtement, ce point est le plus important selon moi. Un couple – si vous choisissez d’être en couple – devrait être l’un des endroits où vous vous sentez le plus en sécurité, écouté, compris. Et son objectif n’est pas de tester constamment vos limites et de vous rajouter du doute et de la pression. Mais de vous élever, vous donner de la force et des ailes. C’est ma conception en tout cas. Votre compagne/compagnon n’a pas comme job de vous challenger pour voir si vous tenez debout face à l’adversité. Le monde entier est là pour ça. Son job est plutôt d’être là pour vous aider à vous relever quand vous en avez besoin, et à vous donner aussi la force d’être la meilleure version de vous-même. J’ai lu dans un livre qu’une bonne question à se poser est : est-ce que je deviens une meilleure personne au contact de cette personne ?]

Sheryl Sandberg l’a dit:
Choisir un partenaire qui vous soutient est LA décision la plus importante de votre carrière.
Choose a supportive partner: This is the single most important decision [someone] can make for [their] career.

8. Vous cherchez sur Google ‘Est-ce que je l’aime vraiment?’
Ne rigolez pas. Je l’ai fait. [Plus de fois que je n’oserais l’admettre.] Je suis sure que certains d’entre vous l’ont fait aussi. Vous voulez un secret: Google ne sait pas. Seul vous savez.
[Et si vous vous posez la question, il y a possibilité qu’il y’ait du lard dans le chocolat (oui je viens d’inventer cette expression)]

9. Vous parlez de casser une fois par semaine au moins…
…puis vous vous rabibochez et allez faire un truc fou, comme redécorer la maison, pour remettre du peps dans votre relation. On appelle ça reculer pour mieux sauter, et pas dans le sens positif du terme…
[soupir…]

10. Quand vous pensez à casser, vous imaginez toutes les raisons pratiques qui vous en empêchent…
…et vous vous dites que quelque chose de magique va se passer et que toutes ces barrières pratiques se soulèveront. Il suffit d’attendre un peu pour qu’un prince charmant ou une princesse charmante vienne vous sauver.
Un autre secret: ces barrières ne se soulèveront pas par magie. Seul vous avez le contrôle.
Je sais que certains ont acheté une maison ensemble, ont des enfants, etc. Mais d’autres ont bien réussi à se séparer d’un partenaire qui n’était pas bon pour eux et à créer une vie satisfaisante malgré tout cela. Même si je n’ai pas été dans la situation personnellement, je l’ai vu arriver, et ces moments ne sont pas faciles, ils sont ‘brouillons’ et clairement fragilisants, mais quand on fait vraiment le choix de s’offrir la vie dont on rêve, on y parvient.

11. Quand Jo part en vacances, vous sautez de joie en imaginant toutes les choses que vous pourrez faire sans Jo
C’est normal d’apprécier la solitude, mais pas à ce point là quand même! Vous êtes censés pouvoir faire ce que vous aimez même (surtout) quand Jo est là.
[Honnêtement, un bon indicateur de la tenue d’un couple c’est : puis-je être moi à 100% quand je suis dans ce couple. Pour x raisons, qui venaient surtout de moi, dans mes deux longues relations ça n’a pas été le cas. Posez-vous la question…]

12. Vous ne voulez plus coucher ensemble
Boom! Je l’ai dit. Vous ne voulez plus être proche physiquement. Quand Jo vous approche, vous touche, ça vous agace et vous voulez être ailleurs. Brrr.
[Maintenant, il peut y avoir de nombreuses raisons pour cela. Ceci dit, éviter l’intimité est souvent un signe qu’autre chose se passe. Il peut s’agir du fait de se sentir peu en sécurité… peu valorisé… à voir ce qui se passe sous la surface]

13. Vous vous censurez quand vous discutez avec Jo, de peur qu’il/elle fasse une remarque et que vous vous sentiez idiot(e)
Parce que Jo vous l’a déjà fait tellement de fois. En public, vous avez peur qu’il/elle vous coupe en disant que vous dites des bêtises. A la maison, vous ne pensez jamais tout haut, de peur d’entendre son avis (souvent négatif).
[Voir le point 11. Si tu ne peux pas être toi à 100% dans le couple, il y a de la confiture dans l’avocat (yup, nouvelle expression)]

14. Vous n’aimez pas du tout faire les mêmes choses
Vous adorez marcher, Jo déteste. Vous aimez le théâtre, Jo déteste. Vous détestez voyager, Jo adore. Vous ne faites rien ensemble, parce qu’au fond, vous n’avez aucun point commun.
[Etre en couple et ne rien partager… c’est compliqué. Pas impossible, mais compliqué…]

15. Vous imaginez ce que serait la vie si vous étiez ‘libre’.
Psst: Vous êtes libre! La plupart des personnes qui lisent ce blog vivent dans un pays développé, où elles ont le choix de leur partenaire dans la vie. Ayez un peu de gratitude, et profitez de cette liberté de vous rendre heureux, et de rendre deux autres personnes heureuses, votre ex qui trouvera la personne qui lui faut, et votre futur chéri(e), qui n’attend que vous!

[Attention, cette liste ne signifie pas que vous ‘devez’ vous casser si les signes se présentent… mais qu’en tout cas il y a des choses à regarder de près. On se demande parfois ce qui est ‘normal’ ou ‘acceptable’ dans une relation. J’espère vous avoir donné, sinon des réponses, quelques repères issus de mes expériences.

Maintenant, je pense que si les deux parties s’y engagent vraiment, on peut améliorer les choses. Mais la décision de partir ou pas, au final vous appartient. Et croyez-moi, une partie de vous sait très bien.

Est-ce que vous pouvez être vous à 100% dans ce couple ? Est-ce qu’il vous fait grandir ? Est-ce que vous avez la place pour soutenir d’autres dans sa croissance ?

Ces questions m’ont grandement aidé, j’espère qu’elles vous aideront aussi ]

Qu’en pensez vous? Avez-vous des signes à rajouter à la liste?

Pssst : les inscriptions à mon programme gratuit 360 sont ouvertes jusqu’à demain dimanche – inscrivez-vous ici : http://Lyviacairo.com/360degres

Une question : plusieurs clients m’ont demandé des programmes sur la rupture (comment décider, comment survivre, comment se reconstruire) vous en pensez quoi ?

Bon… j’imagine que si vous vous posez la question vous ne me direz pas : je veux rompre ! Mais au pire, commentez ici ou écrivez-nous en MP

Psssst : partagez à celles et ceux qui en ont besoin !