Envie d'avoir un impact sur ta vie et sur le monde ? : Découvre l'Ecole des Messagers

ON EST TOUTES LES MÊMES… ET ON N’EST PAS PAREILLES

Copy of VISUELS DES ARTICLES 10
0 Partages

Version audio

Depuis mes divers coming out sexuels (j’écris des histoires érotiques et le sexe me fascine) et spirituelles (j’entends des voix !!) j’échange avec de plus en plus de femmes sur ces sujets.

Il y a quelques mois encore, je me sentais très seule face aux deux. Et surtout face au sexe.

Je n’osais pas discuter avec mes amies de sexualité, de peur de paraitre bizarre, ou étrange. Bien sûr, on partagerait certaines choses, mais j’étais toujours timide à l’idée d’en parler.

La sensation que les questions que je me posais, les préoccupations que j’avais, les peurs, et bien il n’y avait que moi qui les connaissais.

La question qui me trottait en tête souvent c’était… qu’est-ce qu’il est ‘normal’ de vivre, d’accepter en sexualité ? Qu’est-ce qui est attendu de moi ? A quoi je suis censée dire oui ? A quoi je suis censée dire non ?

Avec le manque d’échanges vient le manque de repères.

Et par conséquent les tabous et les dogmes prennent la place.

Et au fur et à mesure, j’ai vu que les diverses questions que je me posais, eh bien, de nombreuses femmes les partageaient avec moi :

Est-ce que c’est normal que je n’ai pas envie plus d’une fois par semaine ? Ou est-ce que je dois faire un effort, me forcer ? Est-ce que ça veut dire que j’ai un problème ?
Ca ressemble à quoi, être sexy, être ‘bonne’ au lit ?
Est-ce que ma relation sexuelle a ‘marché’ si j’ai eu un orgasme ? Et alors pourquoi je ne me sens pas forcément super bien ?
Est-ce ‘normal’ que j’ai besoin de tant de temps pour être dans ‘l’ambiance’ ?
L’amour pendant les règles, c’est chelou, ou plein de gens font ça ?
Dans quelle mesure je dois faire ce qu’il attend de moi ? Quand est-ce que je sais si c’est ok ou pas ?

Sans repères, c’était difficile pour moi de décider ce qui était ok pour moi ou pas.

Les seuls repères que j’avais étaient donnés par de ‘fausses’ personnes : la télé, les magazines, qui tous y vont de leurs règles et de leurs fais-ci et pas ça.

Et puis à force de m’ouvrir, au fur et à mesure de parler aux copines, j’ai réalisé que je n’étais pas seule. Que nous étions plein à se poser des questions.
Et au fur et à mesure les réponses ont commencé à venir.

Souvent les réponses à nos discussions étaient tellement variées que j’ai compris que… en fait : il n’y a pas ‘une’ façon de faire ! La seule façon qui compte est la façon qui est ok pour toi.

J’ai compris que des couples faisaient l’amour tous les jours, et que c’était ok pour eux.
Et que d’autres ne le faisaient pas pendant des semaines, et que c’était ok. Que ça créait des échanges, des discussions et que parfois il s’agissait de débloquer des trucs ensemble, mais que ce n’était pas forcément un ‘problème’.

J’ai aussi appris que dans la sexualité, il n’y a aucune pression nécessaire à quoi que ce soit. Et que globalement : l’essentiel était de se sentir bien, et que je n’avais aucun problème !

Et forcément, j’ai aussi appris que je n’étais pas la seule à me sentir seule.
Et que finalement, face aux questions de libido, de règles, d’orgasmes, de coups d’un soir et de relations sérieuses : on est toutes les mêmes.

On est toutes les mêmes à vivre ces événements, et à se poser des questions.
En somme, on est toutes à avoir une sexualité, d’une façon ou d’une autre !!

Peu importe notre expérience, peu importe notre degré de libération sexuelle, peu importe ce qui nous bloque, et ce avec quoi on est à l’aise, face à l’intime, nous sommes toutes les mêmes.

Et pourtant, nous ne sommes absolument pas pareilles !

Chacune d’entre nous va traverser des blocages qui ne sont peut-être pas connues d’autres.
Certaines d’entre nous vont avoir connu des traumas que seules celles avec les mêmes expériences peuvent comprendre.
Certaines vont avoir bien avancé sur le chemin, et d’autres vont seulement choisir d’avancer dessus maintenant.

Toutes les mêmes, mais pas du tout pareilles.

Et c’est parce que nous avons à la fois ces points communs, ces questionnements communs, et à la fois toutes ces différences et ces variétés dans nos vécus et dans nos approches, que l’on peut s’entraider. Se soutenir, et s’aider à grandir.

Ce qui a fait une très grande différence pour moi a été de parler.
Dire la vérité.
Libérer ma parole. Et trouver des oreilles attentives pour le faire également.

Dans mon programme en cours, Renaissance, j’observe que la parole libère également.
Dire la vérité, sa vérité, sans jugement et sans enjeu.

Alors cette idée me trotte en tête depuis quelques jours.
Créer un espace (en ligne dans un premier temps) où les femmes (essentiellement pour l’instant, mais j’en viendrai aux hommes promis) sont libres d’échanger sur l’amour, la sexualité et la spiritualité – car dans mon approche, les trois sont intimement liés.

Plus qu’un espace d’échange, il s’agirait d’un espace protégé où je partagerai au fur et à mesure et en toute transparence mes propres avancées sur ces sujets (en vidéo, par écrit, plusieurs fois par semaine), où j’inviterai sûrement des personnes également.

Cela fait longtemps que je veux créer un espace de ce genre, mais les thèmes n’étaient jamais évidents. Maintenant, ils le sont. Je suis passionnée, portée, et tellement enthousiasmée !

Je visualise un abonnement mensuel, pour faire partie de la communauté car il est important que chacun soit engagé.

Si cela vous intéresse… mettez-moi votre emoticone préféré Avec votre commentaire, of course.
Je vous embrasse !!!

Lyvia

0 Partages
F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.