Version audio

Comme cela arrive souvent, j’ai écrit tout un article ce matin, 1000 mots presque. Je suis partie déjeuner, et quand je suis revenue, il ne me plaisait plus : « ce n’est pas vraiment ce que tu veux écrire, Lyvia. » Si vous suivez le site depuis longtemps, vous êtes familiers avec ce phénomène. Sinon, welcome dans mon monde. J’écris ce qui doit être écrit, comme j’aime dire.

Je réalise que je parle peu de créativité sur le site quand pourtant c’est au cœur d’absolument tout ce que je fais.

Je crée chaque jour, et j’encourage aussi chacun à créer ce qu’il souhaite voir dans sa vie. Un peu de créativité peut vous emmener bien loin.

Créativité. C’est un mot qui peut paraître abstrait, loin de nous. Réservé aux artistes, aux génies, voire à certains entrepreneurs. Pourtant moi je trouve que c’est presque banal la créativité, tellement cela fait partie de nous.

Aujourd’hui, je veux vous en dire plus sur ce concept, car il n’est pas seulement au cœur de ce que je fais, il est au cœur de votre vie aussi. Être davantage conscient de votre créativité et la cultiver, peut faire toute la différence !

1 – Dire « Je ne suis pas créatif-ve » est un mensonge
« Je ne suis pas créatif » – « je ne suis pas aussi créative que lui » est faux. Même si vous le dites avec tout le coeur et toute la bonne foi du monde, c’est faux, et archi faux. Vous êtes absolument, indéniablement créatif, sinon vous ne seriez probablement plus sur Terre.

Je m’explique.
Dans la question de ce qui distingue l’homme de l’animal (grand débat philosophique) viennent souvent en réponse les capacités intellectuelles, et la capacité d’adaptation.
Depuis son apparition sur Terre, l’homme a pu s’adapter à des situations auxquelles il n’avait jamais été confrontées auparavant. Imaginez la première attaque de bison, ou la création du premier feu. Imaginez toutes les situations traversées au courant des millénaires pour lesquelles nous n’avions pas de réponse préalable ?

(En aparté, j’ai vu un film de Di Caprio où le mec s’est caché dans le ventre d’un cheval pour se protéger du froid. Si c’est pas être créatif ça !)

Nous avons dû inventer, et faire.

Il y a à peine quelques dizaines d’années, la majorité de la population, privée d’ordinateurs, de feuilles Excel et de Google, travaillait de ses mains. Les intellectuels et penseurs ont toujours existé, mais à côté d’eux a toujours évolué toute une lignée d’artisans, de forgerons, d’ébénistes, de cuisiniers et de peintres.

Chaque homme, chaque femme est créatif-ve. Vous êtes créatif-ve. Et vous n’avez besoin ni de pinceaux, ni de crayons pour l’être. Vous l’êtes au quotidien : quand vous choisissez ce que vous allez porter comme vêtements, quand vous gérez un conflit en famille, quand vous devez prendre une décision à laquelle vous n’étiez pas préparé-e.

Vous devez créer car même si internet existe, il y a encore peu de questions avec des réponses toutes faites, juste pour vous. Vous devez trouver les vôtres.

Créer c’est donner matière à ce que vous avez en tête. Vous le faites chaque jour, comme vous respirez.

2 – La créativité n’est pas un « truc d’artistes ». Elle peut vous aider concrètement, dans votre vie de tous les jours
Je répète souvent cette phrase : ce n’est pas toujours facile, mais c’est possible.

C’est possible, cela signifie qu’il y a un moyen. Et c’est la créativité qui vous permettra de le trouver. A chaque impasse, à chaque blocage, à chaque excuse et raison de ne pas faire, l’un des outils les plus précieux et facile à utiliser, c’est votre créativité. Trouver une idée !

Les idées sont dans l’air, il y en a partout. Il suffit de faire attention.

Vous êtes dans une impasse ? Vous vous posez une question au boulot, à la maison ? Vous êtes à la recherche d’un cadeau d’anniversaire ou vous décidez de la prochaine phrase de votre roman ? Écoutez.

Les idées sont là, disponibles pour vous. Et ma version un peu scientifique de cela c’est que votre cerveau a trié des milliers et des milliers d’informations sans que vous vous en rendiez compte. Cela se passe dans le background, inconsciemment.
En faisant un mix de vos observations, vos réactions, vos expériences, ce que vous pensez, aimez, trouvez dégoûtant, etc. il prépare des réponses (les idées) à vos questions (votre situation ou votre problème). Ajoutez-y un peu de magie, et boom ! Une nouvelle idée voit le jour.

Faites attention. C’est le conseil numéro 1 que je donne toujours à quelqu’un en recherche d’une idée d’activité. Faites attention. Vous avez déjà en tête toutes les informations qu’il vous faut. Il suffit alors de se poser les bonnes questions, et une première idée viendra. Essayez, vous verrez.

3 – La créativité va de pair avec la peur. Et tant mieux !
En lisant Big Magic, je dois avouer que je n’ai pas appris grand chose mais j’ai été confortée dans nombre de choses que je croyais déjà. C’est intéressant de voir un autre auteur d’accord avec soi, mais qui l’exprime avec ses propres mots.
Et « la créativité au-delà de la peur » n’est pas choisi au hasard.

Vous aurez des obstacles à votre créativité.

Elle s’exprime rarement complètement librement car si vous avez imaginé des informations qui peuvent nourrir votre inspiration, vous avez aussi imaginé des informations qui sont là pour mettre un frein à vos aventures un peu trop rocambolesques.

Je suis la première à dire que j’ai souvent peur. Mais ce n’est pas une raison suffisante pour ne rien faire. La peur est une information précieuse. Si elle n’était pas là pour jouer son rôle, nous passerions probablement des moments beaucoup plus désagréables.

Mais il faut savoir quand la laisser parler (un « vrai » danger, prouvé, qui menace notre vie) et quand il faut la faire taire un peu : quand on veut écouter une idée, se lancer et voir ce que cela donne.

Exprimer sa créativité au-delà de la peur, c’est choisir d’être curieux. C’est accepter qu’on n’a pas toutes les réponses. C’est accepter qu’on ne peut absolument pas savoir à l’avance ce qui va se passer. Et c’est choisir d’aller voir quand même, comme Alice qui n’a pas pu s’empêcher de poursuivre le lapin blanc.

La créativité fait partie de vous. Rappelez-vous en toujours.
Et vous, de quelle manière vous êtes créatif-ve dans votre vie. Je suis curieuse de voir comment la créativité s’exprime chez chacun-e d’entre vous et quel est votre Feu intérieur.

Vite, nous ré ouvrons pour quelques jours notre programme Feu : pour nous y rejoindre c’est par là –> https://lyviacairo.com/programmefeu

Je t’embrasse,

Lyvia