C’est l’histoire d’un secret

Cest-lhistoire-dun-secret

C’est l’histoire d’un secret,
Un secret bien gardé
Sa mère ne sait pas
Son père ne sait pas
Seule elle sait.
Et lui, bien sûr.

C’était un soir,
Un soir d’hiver,
Quand emmitouflée dans son manteau
Elle s’empressait de rentrer.
Vite vite.
Les soirées étudiantes c’était bien beau…
Mais ça finissait toujours trop tard.

Elle ne l’a pas vu s’immiscer derrière elle
Et la suivre dans l’escalier,
Elle avait sorti les clés tôt
Avec une seule envie,
Rentrer, se lover dans ses draps, dormir.

Elle ne dormira plus jamais sans cauchemar,
Encore des années après,
Cette main sur sa gorge,
Cette lame contre son flanc,
Cette haleine fétide,
Contre sa peau.

Le black out,
Pour se sauver,
Pour ne pas se rappeler.
Mais les cauchemars,
Qui reviennent, qui reviennent.

Aujourd’hui, elle ose en parler
A demi mot
Il y’a encore quelques temps, elle murmurait
Entre ses dents…
J’aurais dû..
Peut être…
Eh puis des mains posées sur la sienne…
Non, non, pas ta faute

Pas ta faute
Mais toujours
Le souvenir qui ne partira…
Jamais.

Elle se croyait seule,
Elle ne disait rien,
J’aurais dû…
Eh puis..
Une amie lui a dit..
Moi aussi,
Et une autre…
Moi aussi,
Et un autre…
Quand j’étais petit.

Et alors elle a compris,
Qu’elle était victime d’une force obscure et plus grande
Une perversion qui s’est infiltrée dans sa culture même
Des siècles de non dit,
Des années d’Interdit et de silence,

Et la sexualité… détournée.
Détournée comme arme violente,
Meurtrière…

On lui a dit que ça pouvait être beau,
On lui a dit que cela pouvait être vrai,
On lui a dit qu’elle pouvait…
Être respectée, aimée, adorée…
Et qui sait… apprécier.

On lui a dit, alors son engagement, c’est d’essayer.
De ne pas fermer la porte,
Et de trouver le courage,
D’aimer et de se laisser aimer,
Et de croire au côté lumineux,
En dépit du côté sombre.

Et pour ça, elle a besoin de ses sœurs,
Qui partagent et racontent,
Qui expliquent le oui, le non, les limites.

Et pour ça, elle a besoin de ses frères,
Qui la voient, au delà de son corps,
Et qui l’apprécient, en entier.

La sexualité fera des dangers tant qu’on l’a taira,
Tant qu’on l’interdira,
Tant que les mots, expériences, désirs, fantasmes,
Tant que le fait d’aimer toucher et se toucher et se laisser toucher seront tabous,
Alors c’est la place ouverte aux loups,

Ceux qui ne se gênent pas,
Ceux qui ne te voient comme une proie.
Tant que ce sera caché, ils feront la loi,

Alors ne nous taisons plus,
Disons, parlons,
Pas seulement de ce qui nous a fait mal,
Mais de ce que nous aimons.

Ne laissons plus un voile obscur se poser
Sur ce qui fait de nous des humains, en entier.

Disons les mots, partageons les.
À nos amis, à nos amants.
À nos enfants, afin qu’ils sachent tôt,
Oú se placer dans cette conversation.

Il est temps que la sexualité devienne lumineuse,
Et cela commence par nous.

Pour mieux nous protéger,
Finis les faux semblants,
Tombons les masques,
Disons la vérité et…
Arrêtons les tabous.

Lyvia

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.