Je trouve que le sexe… c’est compliqué

Copy-of-VISUELS-DES-ARTICLES-10-1

version audio

Alors là, le début de cet article a commencé trop bizarrement. Je lisais un article de Mathilde, sur les choses qu’on ne sait pas d’elle. Et je me suis demandée… hmm, quelle est la chose que l’on ne sait pas de moi. Et bim : cette idée.

Je trouve que le sexe, c’est compliqué.

Allons-y donc.

Quand j’étais plus jeune, ma mère m’a parlé de sexualité tôt, surtout pour me protéger de maladies et de grossesses indésirables. Je n’ai pas eu cette relation tendue qu’ont connu certaines autres de mes amies, oú on faisait comme si cela n’existait pas, n’allait jamais arriver.

Quand j’ai eu 9 ans, ma mère m’a parlé des règles.
Quand j’ai eu mes règles, elle m’a expliqué que maintenant que je les avais, je pouvais tomber enceinte.
Et que tant que je n’avais pas 16 ans il était hors de question que je m’approche d’un homme
Mais que si jamais ça arrivait avant, Le plus important était de me protéger.

J’ai des amies à qui on n’a pas dit ça. Et qui du coup se sont mises en danger car elles ne savaient pas.

Ma mère, ceci dit, m’a donné l’impression que le sexe était un sujet léger, simple, sans prise de tête et sans drame. Ma mère est comme ça : relax.

Mais bon… moi je suis pas relax !!

J’ai remarqué qu’au collège, les préoccupations qu’on avait à la cour de récré étaient très tôt tournées vers la sexualité. Pas forcément l’acte sexuel, mais le fait d’être une fille, avec les garçons en face.

Quand un garçon m’a demandé à sortir pour la première fois, en 6ème, je lui ai demandé pour quoi faire et pour aller oú ?

Mes amies avaient des petits copains, mais moi… bof.

La question de la virginité est arrivée assez vite (4ème je crois).
Et puis je me rappèle qu’avant de partir au lycée, j’entendais des conversations du style : ah mais c’est la honte d’arriver au lycée en étant vierge.

(Ah bon).

Qu’on le veuille ou pas, la sexualité devient un sujet de préoccupation prédominant dès un jeune âge. C’est probablement l’une des premières d’ailleurs.

Comment je me place par rapport à tout ça ?
C’est quoi mon interaction avec les garçons, avec les filles ?
Est-ce que d’ailleurs… j’aime les garçons ?
Quand est-ce que c’est d’accord pour moi de faire certaines choses.

J’avais de la chance, ma mère m’a dit : 16 ans et c’était un super repère. Car ‘avant tu es trop jeune pour prendre ce genre de décisions’ (elle a du me dire un truc du genre, mais en créole et fort !).

Ceci dit, plus jai avancé, plus j’ai réalisé à quel point les repères manquaient.

Il y avait ce truc communément admis que c’était fun et que c’était bien, que c’était naturel et instinctif et que c’était l’éclate.

Et aujourd’hui je me rends compte que c’est la télé qui nous a menti !!

Pour une grande majorité des femmes, le sexe ce n’est pas l’éclate.

Tu as du plaisir, bien sûr, mais souvent il s’arrête avec celui de l’homme :

30 minutes de copulation si tu es chanceux, et puis quand il a joui, c’est fini.

Combien d’entre vous ont vécu ou vivent ça ? Ne me dites pas. Je sais.

Du coup…

Le sexe c’était compliqué parce que tout le côté chaud et glamour et parfait et fluide de la télé bain… y avait un peu de ça, mais c’était pas ‘exactement’ ça.

Et puis parfois tu n’as pas envie.
Tu ne sais pas pourquoi, mais tu ne te sens pas à l’aise.

Y’a un truc qui te gêne, mais tu n’arrives pas à mettre le doigt dessus.

Alors soit tu laisses courir, soit tu te forces un peu. Et puis tu dis que comme ça tu es ‘tranquille’ pendant une semaine.

Et ça devient compliqué parce que ton partenaire peut le prendre mal, en mode : mais quoi, tu m’aimes pas, je te plais pas.

Et toi tu lui dis : mais non, c’est pas ça, c’est autre chose…

Et parfois, tu as des fantasmes, des envies, mais tu noses pas les dire.
Parce que les tabous, la honte, les ‘mais je ne suis pas cette personne’.

En fait, en sexe, il y’a l’attente que tout se passe parfaitement bien, naturellement, sans forcer… et quand ça se passe pas, tu te sens un peu nul quoi.

Et je pense que pour moi, tout a basculé quand j’ai compris…

Que c’est une erreur de regarder la sexualité en isolation. Comme un truc à part de ta vie, une petite bulle magique cachée dans une boite qu’on ne ressort que quand les rideaux sont tirés. Et qui n’a rien à voir avec le reste.

C’est une erreur parce que tout est liée.

La raison pour laquelle tu peux ne pas avoir envie peut être que tu ne te sens pas en sécurité dans la relation. Ça n’a rien à voir avec si Le mec est sexy ou pas. Ça peut être un truc très caché et profond du style : si je me rends vulnérable je vais avoir mal.

Eh cette vulnérabilité, pour une relation sexuelle épanouie elle est indispensable.
Tu peux faire semblant dans plein de domaines, mais pas vraiment dans ta sexualité.

Parfois – souvent meme – ce qui rend que ce n’est pas fluide c’est que tu as des blessures à guérir, des traumas du passé, des choses physiques ou psychiques de quand tu étais plus jeune sûrement, et sans soigner ces blessures, et bien l’ouverture, la confiance, la connexion que demandent une belle relation sexuelle… tu ne les auras pas.

En fait, j’en veux à tous les médias qui font penser qu’être une bête de sexe est inné et facile.

Oui bien sûr il y’a des pre-dispositions (d’après ma sœur les Scorpions sont très sexuels, tu es scorpion ?)

Mais au même titre que d’apprendre à développer son business, ou d’être la maman que l’on veut être, il y’a souvent un travail de fond à faire – émotionnel, psychologique, physique, mental à faire.

Aimer son corps, l’apprécier.
Et aussi soigner les blessures de votre âme.

Alors à vous qui trouvez que par moment, la sexualité c’est quand même un peu compliqué, que c’est plus prise de tête qu’autre chose, qui vous sentez par moments maladroit-es, pas vraiment à votre place ni dans votre intégrité : eh bien sachez que ce n’est pas vous.

C’est que les attentes de la société que vous soyez naturellement à l’aise sexuellement sont juste, trop lourd.

Ça demande d’explorer le mental, le spirituel, Le physique. Ça demande tout ça. Et dans ce chemin vous n’êtes pas seul-es.
C’est à nous de sortir peu à peu du silence.

Partagez cet article à celles et ceux qui ont besoin de le lire.

Lyvia
Aka DarkPinkLilly
Aka GuruSexy

Psssssst… tu sais ce qui m’a fait me sentir tellement mieux dans mon corps ? Travailler avec Flora 😍
Grâce à elle, j’ai découvert les couleurs, formes et matières qui m’allaient, et comment tout cela soutient et encourage ma vraie personnalité. Au delà des codes, au delà de la mode et juste parce que je me sens bien.

Jusqu’à dimanche, Flora te donne accès à son programme sur cette page avec 700 euros de réduction 😱

Oui je sais, c’est fou !
Toutes les infos ici :
https://floradouville.learnybox.com/reconnexion-lyvia
700 euros de réduction avec le code LYVIA

Photo : tu connais Jane the Virgin? Ce qu’on lui a dit sur sa virginité (la rose qu’on détruit) c’est…. traumatisant non ?

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.