Envie d'avoir un impact sur ta vie et sur le monde ? : Découvre l'Ecole des Messagers

Les artistes crèvent-ils de faim ? – une confession…

Les-artistes-crèvent-ils-de-faim-une-confession...-

Voici ce que j’ai écrit dans mon carnet aujourd’hui en rapport à l’argent.

Contexte : il y a plusieurs mois j’ai décidé de couper 80% de mes sources de revenu pour me consacrer à l’écriture.
Sachant que… j’ai des objectifs financiers ultra ambitieux car je veux changer le monde
Mais… je ne veux les attendre qu’en exprimant à 100% mon art.

Ainsi.. ça donne ça :

– pourquoi je cherche d’autre source de revenus que les livres….
– Parce que je ne crois pas que je peux atteindre mes objectifs financiers (7 chiffres en 2018) en écrivant des livres
– Pourquoi pas ?
– Parce qu’un livre se vend à 20 euros. Il faudrait que j’en vende des dizaines de milliers pour atteindre cet objectif
– Et donc ?
– Qui voudra les acheter ? Ça voudrait dire que ma communauté doit probablement être multipliée par 10… 20… 30
– Et donc ?
– Okay… mais qui me dit qu’ils aimeront ce que j’écris
– Personne… et donc ?
– Et donc… Ben rien
– Et donc… qu’est-ce que tu choisis ??

Là j’ai posé Le stylo. Cette conversation je l’ai eue avec moi même de nombreuses fois. Comme beaucoup d’artistes, l’idée de gagner beaucoup JUSTE en faisant mon art me semble parfois irréaliste.

Cette croyance qu’on nous a vendue comme quoi il était ‘difficile’ de gagner de l’argent avec son art, que ça ne valait pas le coup d’aller dans cette direction étant donné que seul un petit pourcentage de personnes réussiraient, qu’il était beaucoup plus simple d’aller en direction d’une ‘valeur sûre’, comme un bon job ou un business qui rapporte dont on connaît les codes. Et qu’à la rigueur si on gagnait beaucoup avec son art.. ça se compterait au mieux en milliers, et clairement pas en millions.

Faut ‘redescendre sur Terre’ pas vrai, on ne peut pas tous être Beyoncé, JK Rowling ou Damien Hirst…

On ne l’est pas tous… certes…
On ne le sera pas tous… certes…

Mais…

Pourquoi pas moi ?
Et pourquoi pas toi ?

Il a bien fallu qu’à un moment donné les artistes et performers de ce monde DÉCIDENT quils allaient faire partie de la clique de ceux qui vivent confortablement de leur art, non ?

Personne ne leur a dit un matin : je t’adoube artiste prolifique et abondant, qui gagne sa vie en faisant EXCLUSIVEMENT ce qui le fait kiffer et rien d’autre.

Personne ne donne cette permission à personne.

C’est à nous un jour de se réveiller et de se la donner à soi.

Il y’a peu d’artistes en proportion qui atteignent Le niveau de succès que je veux… mais qu’est-ce qui m’empêche d’en faire partie ??

J’en parlais à ma sœur récemment. Elle est photographe et très talentueuse.
Je lui disais : pourquoi pas toi ? Pourquoi pas toi Ingrid ? Pourquoi tu ne deviendrais pas le photographe de Beyoncé ou Serena ou Willow Smith ? Pourquoi ce serait quelqu’un d’autre, et pas toi ? Pourquoi ?

Pourquoi se dit-on toujours que Le GRAND succès est réservé aux autres et pas à nous.

Voici ce que je crois :
– les artistes que vous voyez qui réussissent bien dans leur métier, l’ont décidé, alors que 99% de la population était en train de se dire ‘on ne gagne pas d’argent en étant artiste’
– les artistes qui ne gagnent pas (beaucoup) d’argent avec leur art sont 1/soit pas en phase avec leur créativité (pas le bon medium, de la retenue dans l’expression, un désalignement dans la vérité…) 2/ont encore des blocages par rapport à l’argent à travailler.

J’ai repris mon stylo, et j’ai écrit :

Je choisis que moi Lyvia, je serai de ceux la.
Je choisis que j’atteindrai en 2018 mes objectifs financiers ambitieux en exerçant mon art.
Je choisis que je fais partie des GRANDS.

C’est une décision. C’est un état d’esprit.
Et tout le temps oú vous ne prenez pas cette décision, oú vous croyez que vos rêves de succès et de célébrité et de décadence ne sont autres que des rêves… eh bien devinez quoi : ils vont le rester.

L’artiste qui crève la dalle est un mythe, entretenu par une société dans laquelle l’art et la création ont été dévalorisés.
Et ce mythe, on peut le renverser.

Pour rassurer mon esprit rationnel, j’ai fait des calculs :

Si mon CA de 2018 vient 100% des livres (supposés auto-édités, sans compter les frais) et que chaque livre est vendu 20 euros, il me suffit de vendre 50 000 livres sur l’année pour atteindre un million, qui est mon objectif 2018.

50 000 livres, ça veut dire que pour un taux de conversion généreux de 10%, il faut que 500 000 personnes y soient exposées.

Pourquoi ce ne serait pas possible ?

Les gros chiffres nous font peur, on se dit ‘mais non, ce n’est pas raisonnable’… mais en même temps… pourquoi pas ?

Vous croyez que JK Rowling savait qu’elle deviendrait milliardaire en lançant Harry Potter ?

Probablement pas. Mais elle n’a pas laissé l’incertitude du succès l’arrêter.

Au pied du mur, elle a persévéré.
Et finalement, tout ce qui va changer la trajectoire de votre vie c’est :

– l’action quotidienne que vous mettez en place et
– l’état d’esprit que vous y mettez.

Cela ne sert à rien d’avoir un état d’esprit de m*.
Entretenez l’état d’esprit de celui qui réussit au delà de ce qui est mentalement concevable parce que…

Pourquoi pas vous ?

Lyvia

PS : Ma sœur et moi nous étions en Live pour BornToBeRich épisode 11. Nous avons parlé de l’état d’esprit nécessaire pour gagner de l’argent avec son art !

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.