Envie d'avoir un impact sur ta vie et sur le monde ? : Découvre l'Ecole des Messagers

La vie que j’ai choisie

La-vie-que-jai-choisie
0 Partages

La vie que j’ai choisie, c’est une vie dans laquelle…
Être moi suffit.

C’est une vie dans laquelle, j’avance sur scène, avec presqu’aucune préparation, je parle une heure et je sais que c’est juste. Parce que je suis mon intuition.

C’est une vie de discipline et de plaisirs.
Une vie qui est loin d’être dilettante, mais qui est tellement, tellement fun.

C’est une vie oú je fais attention : à mes pensées, mon état d’esprit, mes émotions, mon coeur. C’est une vie que je ne traverse pas en autopilote. C’est une vie oú je profite de chaque moment.

La vie que j’ai choisie, c’est une vie oú Air France et Eurostar sont devenus mes amis.
Allez retours Paris-Londres en moins de 24h, ça je connais.
Et surtout, dans la vie que j’ai choisie, je passe du temps dans de magnifiques lieux… parce que j’ai décidé.

Dans la vie que j’ai choisie, je ne suis pas toujours chez moi, pas ces jours ci en tout cas. Mais quand je rentre, je suis dans l’endroit le plus paisible et ressourçant du monde : dans ma maison.

Dans la vie que j’ai choisie, je ne manque de rien. Je ne manque pas d’argent, car je décide que je le crée.
Je ne manque pas de foi, car je décide que je l’ai.
Je ne manque pas d’amis, car j’essaie de chérir aux mieux ceux que j’ai.

Dans la vie quand j’ai choisie, je suis merveilleusement bien entourée.
Mon ami d’enfance est à mes côtés depuis 28 ans. J’ai beau faire toutes les folies du monde, il ne me lâche pas et je l’aime tellement pour ça.
Quand je flanche, ils sont là.
Quand je grandis, ils sont là.
Quand je minimise mes réussites, ils sont là.
Et sans eux, tout serait un peu gris.

Dans la vie que j’ai choisie, Le repos n’est pas vraiment ma priorité. Dormir 4, 5, 6 heures est ok. Dormir plus de 8 heures c’est le stress assuré (je vous jure ! Trop dormir m’angoisse).

Dans la vie que j’ai choisie, mes peurs ne comptent pas. Elles sont minuscules, infimes, par rapport à ce que je veux créer et l’impact que je veux faire.

Dans la vie que j’ai choisie, je fais les choses d’abord pour moi, mon plaisir, mes envies, et ensuite beaucoup pour les autres.
Pour vous, adultes. Pour les parents, pour les enfants, dans l’espérance folle que notre monde devienne de plus en plus beau.

Dans la vie que j’ai choisie, Le bonheur et la joie passent avant tout. Les entraves et les luttes ne sont pas autorisées.

Dans la vie que j’ai choisie, il faut une certaine dose de courage, pour dire la vérité. Et surtout vivre la vérité. Et comme c’est une vérité tellement personnelle et souvent tellement folle, aucun conseil ne peut aider, car à part moi, personne ne sait.

Dans la vie que j’ai choisie, on ne peut pas être feignant. Sinon on passe simplement à côté. Bon on peut être feignant sur un tas de choses (la cuisine, le Menage, la conduite), mais pas pour le job auquel on est appelé.

Dans la vie que j’ai choisie, ce n’est pas moi qui compte. Pas vraiment. Car si c’était que pour moi, je m’allongerais sur une plage à lire des bouquins. Sauf qu’en fait je ne le ferai pas parce que je m’ennuierais. Donc je compte, haha, mais ma mission compte plus que toutes les fois où j’ai envie de ne rien faire.

Dans la vie que j’ai choisie, je choisis de ne pas garder pour moi ce que j’apprends, et de transmettre. D’ouvrir l’espace pour que des femmes et des hommes, qui se sentent appelés eux aussi, à faire de grandes choses, puissent avancer sur le chemin des braves.

C’est comme ça que je l’appelle.
On pourrait l’appeler Le chemin des barges aussi ! Ça marche.

La vie que j’ai choisie, je l’ai choisie.
Elle ne m’est pas tombée dessus ainsi.

J’ai choisi de faire des sauts là où tout le monde serait resté sagement au bord.
J’ai choisi de parler de sujets qui piquent là où tout le monde aurait sagement fermé sa bouche.
J’ai choisi de me plonger au plus profond de moi même, de mes envies et de mes limites aussi, là où tout le monde aurait sagement fermé les yeux.

Je n’avance pas seule sur ce chemin.
Mes Amazones, ces femmes courageuses que jai eu l’honneur d’accompagner il y’a une semaine sont les femmes que je connais qui ont un engagement à vibrer dans qui elles sont à un niveau comparable au mien.

Au début j’écrivais pour moi, puis pour vous, et maintenant pour elles.

Chacune a pris des décisions puissantes, difficiles, a regardé à l’intérieur pour en sortir des choses sombres parfois. Pas seulement pour avancer sur le Chemin des Braves, mais pour être un guide et une lumière dessus.

Merci, à vous, lecteurs, de créer et maintenir cet espace oú je peux transmettre et écrire. Par votre présence, chaque mot fait d’autant plus sens.

Merci, à vous, mes Amazones, de m’avoir choisi comme guide. Par votre présence, vous avez fait grandir en moi encore plus de force et de foi.

Ce chemin n’est pas un chemin facile.
Mais c’est pour moi Le seul qui vaut la peine aujourd’hui.
Envie d’avancer sur le chemin des braves ?

Remontez les bretelles, on y va !

Lyvia

0 Partages
F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.