À quoi ça sert de dire la vérité en amour et en sexualité ?

C2

Et le mystère dans tout ça ?

Pendant longtemps j’ai cru que la sexualité etait quelque chose d’automatique, censé être complètement intuitif pour tous, et qui par conséquent ne nécessitait pas grande communication.

Nos corps bougent en harmonie, comme par magie. On devine les désirs de l’un l’autre et forcément, naturellement, ça fait des feux d’artifice.

Mais ça, c’est si on ignore tout ce qui se passe sous la surface.

C’est au fur et à mesure que j’ai avancé sur le chemin que j’ai compris que l’alliance des corps était la partie visible de l’iceberg.

De nombreuses choses peuvent affecter la sexualité et la rendre plus ou moins visibles.
Et si on ne vas pas regarder ce que c’est, on peut passer sa vie à avoir une sexualité pas tout à fait exceptionnelle, sans savoir pourquoi.

En matière de sexualité, honte et culpabilité sont des sentiments qui s’accumulent sans même que l’on s’en rende compte, et ce depuis l’enfance.

On a honte d’avoir eu envie, ou certains désirs, trop tôt peut être, ou trop tard. On a honte d’avoir succombé. On de ne pas avoir succombé.

On se sent coupable de ne pas avoir bien fait. Ou d’en avoir trop fait.

Et de petits episodes s’accumulent, ce souvent depuis l’enfance et jusqu’à très tard à l’âge adulte. Jusqu’à ce que l’on décide d’avoir une sexualité consciente et non pas mécanique.

Parler de sexualité, échanger sur la sexualité, avec un partenaire notamment, ce n’est pas seulement dire ce que l’on aime ou pas – et cela même peut être un challenge – mais c’est aussi partager le sous-texte.

Voici ce qui m’a blessé.
Quand j’ai fait ça, j’ai eu honte.
J’ai eu tellement de plaisir… et après je me suis sentie coupable.
Je fais ça en cachette, et je ne le dis à personne.

La sexualité ‘visible’, notamment dans les médias est souvent décomplexée et joyeuse. Tout le monde a l’air de prendre son pied en deux minutes trente.

La sexualité ‘vraie’ est beaucoup plus complexe que ça. Dans une société oú la sexualité est tabous, les sentiments qu’on y associe sont souvent complexes, ambigus et contradictoires.

Parler de sexualité, ce n’est pas révéler un mystère, ce n’est pas perdre du sex appeal.
Mais c’est parfois montrer ses blessures, se montrer vulnérable, et c’est surtout, être honnête.

Si vous me lisez depuis un moment, vous savez que pour moi, l’ingrédient numéro 1 pour une belle sexualité, c’est la capacité à se rendre vulnérable.

À se montrer tel que l’on est.
Afin en retour, d’être vu.

‘Je te vois’ est la plus belle déclaration d’amour.
Je te vois avec le beau, et le moins beau.

Et pour recevoir cet amour, il ne s’agit pas de se cacher. Mais au contraire, de révéler, au fur et à mesure de ce qui est confortable pour nous,
Notre vérité.

Lyvia

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.