Son corps était trop remarquable.

Son-corps-était-trop-remarquable

Des petits seins.
Des grosses fesses.
Elle avait l’impression que chaque regard était une opinion sur elle : un peu trop de ça, pas assez de si.

Alors elle a caché son corps derrière des vêtements pas sexy.
Et là on voyait son bel esprit.

Et alors elle en a eu assez qu’on ne la voit que pour son intelligence, au point de n’être jamais être attiré par elle,
Alors elle a mis les vêtements qu’il fallait pour montrer son corps.
Pour être une femme.

Elle jouait à la fille libérée et délurée
Alors qu’au fond elle était cette fille prude,
Qui ne savait pas ce qu’était être une femme.

Quand elle montrait son corps,
Elle ne pouvait pas être elle-même,
Car alors on verrait,
Qu’elle n’est ni à l’aise, ni confortable
Qu’elle est en fait cette fille timide
Qui tremble de se mettre nue la première fois.

Soit on voit son corps
Soit on voit son âme
Mais les deux ensemble… c’est trop dangereux
Les deux ensemble… c’est incompatible

Car on verrait alors qu’elle n’est pas si sûre d’elle.

Elle en a voulu à ceux et celles qui ne l’ont aimé que pour son corps, sans voir son esprit
Elle en a voulu à ceux et celles qui ne l’ont aimé que pour son esprit, sans voir son corps

Déchirée entre les deux : que faire ?
Ils risquent de voir à quel point, en fait, je ne suis à l’aise avec rien de tout cela…
Ils vont voir qui je suis…
Ils vont me voir en entier…

Elle se dit…

Car je réalise maintenant
Que mon corps
Et mon esprit
C’est en fait… moi

Et quand je montre l’un en cachant l’autre
Ou l’autre en cachant l’un
Alors je me cache en entier…
Moi

On nous a appris à être l’un ou l’autre
On nous a appris à déconnecter l’esprit du corps
Longtemps, ce n’est que l’esprit qui compte : comme tu es brillante !
Et puis on en a marre alors on montre le corps : comme tu es sexy !

Et puis on en a marre et on ne montre plus rien, car personne n’a l’air de voir, comprendre qui on est en entier.

Je suis un corps.
Je suis une âme.
Je suis un esprit.

Je ne suis pas l’un ou l’autre.
Je suis tout cela en entier.

Et je crois qu’une grande partie du chemin vers l’épanouissement vient de l’accepter.

Ce n’est pas une insulte à mon intelligence que de prendre plaisir dans mon corps.
Ce n’est pas négliger ou cacher mon corps que de montrer mon âme.

Chaque cellule de mon corps contient un peu de mon esprit et de mon âme
Et aimer mon corps c’est accepter qu’il est plus qu’un ensemble d’organes, d’os et de chair qui sert à englober quelque chose de plus ‘important’.

Mon corps est important.
Autant que mon esprit.

Et à passer des années à vivre dans ma tête.
Il est temps de descendre.

Elle le sait. Je le sais. Tu le sais.
Il est temps d’arrêter de faire comme si ton corps n’était pas toi.
Il est temps d’arrêter de faire comme si ton corps était une excroissance de ton cerveau.
Il est temps d’arrêter de le voir comme un point embarrassant qui n’est pas ce qu’il devrait être.
Il est temps d’arrêter de le juger comme étant trop ou pas assez.
Il est temps de te prendre dans tes bras et de t’aimer, en entier.

Ton corps est ton corps.
Il mérite de l’amour, de la reconnaissance, et que tu le vois et que tu l’honores tel qu’il est.

Ton corps c’est toi.
Toi c’est ton corps.
Tu n’es pas un cerveau qui flotte.

Tu es un être sacré et complet avec des couches et des complexités et tant de beauté.
Tu es ce qui est visible, ce qui est invisible et ce que tu ressens.

Et le chemin pour toi est de t’accepter en entier.
Le palpable comme l’impalpable.
Et le chemin pour toi est de les rassembler.

D’aimer toutes les parties de toi.
Et te rappeler que chaque cellule vibre de ton énergie de vie.

Être TOI suffit.

Lyvia

…j’écris ce message pour moi, d’une traite, résultat de ma première semaine de retraite chamanique. Peut être qu’il fera sens pour toi, et qu’il résonnera au niveau de ton âme même si les mots ne font pas forcément sens.
Aime toi. Aime ton corps. Il est toi. Il n’est pas séparé. Il est pas une excroissance. C’est toi. Corps âme et esprit. Ne l’oublie pas.

Si cela te parle, laisse moi un commentaire.
Et si d’autres personnes peuvent en bénéficier, partage.

Nous aurons l’occasion de parler de vive voix à mon prochain atelier le 10 février – clique ici pour plus d’infos : http://lyviacairo.com/10fevrier

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.