Envie d'avoir un impact sur ta vie et sur le monde ? : Découvre l'Ecole des Messagers

Séparer le désir d’enfants du désir de couple

Copy-of-VISUELS-DES-ARTICLES-7

En vivant de longues relations, il y a une chose que j’ai gardée d’elles. Cette envie de construire. D’aller vers le fameux mariage + maison + enfant. La sensation d’avoir commencé quelque chose, d’être sur une lignée, et que tout s’arrête. Avec la flemme de recommencer. Tu veux limite que ta prochaine relation reprenne là où les autres se sont arrêtées (#pastressain)

J’ai compris il y a quelques temps que je confondais le désir d’être en couple avec celui d’avoir une famille. Je ne pense pas être la seule. On associe largement les deux. Pourquoi ce ne serait-ce pas le cas ? En effet, quitte à trouver quelqu’un, autant qu’il soit le potentiel père de tes enfants, non ?

Je ne le crois plus.

En ayant dès le début cette envie, ce besoin de créer une famille, on met sur la personne que l’on rencontre, aussi géniale qu’elle soit, le poids de devenir père ou parent de nos futurs enfants. Plutôt que chercher en lui les caractéristiques qui feraient de lui un bon partenaire de vie, on recherche chez lui les caractéristiques qui en feraient un bon père. Mais… les deux n’ont rien à voir. Ce n’est pas parce que tu ferais un excellent père que tu feras un excellent amoureux ! Et vice versa. Si on pousse la réflexion, comment savoir l’un ou l’autre à l’avance ?

A cette pleine lune, c’est ce que j’ai lâché. Ce besoin de CONTROLER que la personne qui soit dans ma vie soit la personne avec qui créer une famille. Et cette sensation de devoir continuer ce que j’ai commencé dans des relations passées.

En séparant les deux, j’aperçois aussi autre chose : il n’est pas nécessaire d’être en couple pour avoir un enfant. Si j’ai un désir brulant d’enfant, rien ne m’empêche d’en avoir un.

Oui, c’est controversé ce que je dis, et je suis la première que ça étonne. J’ai grandi avec une mère célibataire et je me suis TOUJOURS dit que je donnerais à mes enfants un bon père. Mais encore une fois… donner à ses enfants un bon père ne signifie pas être en couple avec lui !

Je ne dis pas qu’on ne peut pas avoir les deux : un homme merveilleux avec qui être en couple ET qui serait excellent en tant que père. Bien sûr que c’est possible et bien sûr qu’on a le droit de vouloir les deux.

Non, ce que je veux enlever, à moi et un peu à vous j’imagine c’est… la pression. La pression que, parce que tu as 30 ans ou un peu plus, ton prochain mec doit forcément rentrer dans les critères d’excellent père… presqu’avant d’être un excellent partenaire.

A nous d’être 100% honnête avec ce que l’on veut. Ce que l’on veut vraiment, à cet instant T.

Est-ce une belle relation amoureuse ? Ou est-ce trouver ‘le’ père ?

Je crois que c’est en étant honnête avec notre désir qu’on attire la bonne personne dans notre vie sans lui mettre la PRESSION d’être qui que ce soit.

Accepter nos désirs, accepter ce que l’on veut.

Je disais : ‘je recherche un partenaire stable parce que je veux des enfants’.
J’ai arrêté de le dire.

Non, je recherche un partenaire parce que je recherche… un partenaire ! D’ailleurs je ne le recherche pas trop pour être honnête mais c’est une autre histoire haha. Et j’espère qu’il voudra des enfants, et peut-être que s’il n’en veut pas cela amènera une réflexion sur notre relation, je ne sais pas.

Mais ce n’est pas pour ce job que je l’attire dans ma vie. Je lui donne la chance d’être un partenaire pour moi d’abord. Sinon c’est beaucoup à mettre sur les épaules de quelqu’un qu’on vient de rencontrer !

Vous voyez ?

Le couple est une construction de la société. Le couple est pratique. Car il crée une cellule équilibrée et solide dans laquelle un enfant peut évoluer.

Mais qui a dit que c’était la meilleure configuration, pour nous, personnellement ? Qui a dit que cela doit être comme cela ? Que c’est forcément 2 personnes + des enfants. Pourquoi pas… 3 et des enfants, ou 1 et des enfants…

La personne avec qui on est en couple ne sera peut-être pas le parent de notre enfant.
Mais est-ce que c’est grave ?

Aujourd’hui, j’apprends à accepter ce qui est, et à déconstruire ce que je sais de ce que la vie est ‘censée’ être et est censée me donner. Je m’enlève la pression de rentrer dans les clous.

J’enlève les cadres contraignants qui veulent que les choses soient d’une certaine façon, et je CHOISIS ce que je veux à cet instant T. La vie vient dans des formes différentes et variées. J’ai envie d’être ouverte à ce qu’elle va apporter.

Et le jour où je veux vraiment un enfant, eh bien en couple ou pas en couple, je prendrai la responsabilité de ce désir, sans attendre qu’il soit comblé de l’extérieur.

Cela vous parle ? J’ai hâte de lire vos témoignages.

Je vous embrasse !

Lyvia

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.