Envie d'avoir un impact sur ta vie et sur le monde ? : Découvre l'Ecole des Messagers

J’aime mes règles ✨

zgiojrg

Avant de commencer, je dois te dire la vérité.
Je n’ai pas des règles difficiles.
Elles durent 4 jours max.
J’ai mal, certes, mais je peux fonctionner.
Du coup, c’est normal si tu me détestes en lisant ça.
Je veux dire… peut être que les tiennes durent 10 jours, et/ou qu’elles sont ultra douloureuses et/ou que c’est juste… super dur !

Auquel cas je te pardonne si tu fermes la page et que tu m’insultes fort.

Mais je t’aimerais beaucoup si tu lis la suite.

Donc voilà, j’aime mes règles.

Évidemment, ça n’a pas toujours été le cas.
J’ai eu de la chance, ma mère m’avait prévenu à l’avance, je savais un peu ce que ça voulait dire.

Mais les règles pour moi, ça voulait dire deux choses : tu es une femme maintenant. Attention tu peux tomber enceinte.

Du coup… trois choses : ne t’approche pas des garçons !

En plus, c’est pas super glamour, c’est un peu crade, et au début on a tendance à tacher sa culotte. Voire son pantalon. Voire le pull qu’on s’est attaché à la taille pour cacher.
(Oui, tu vis en Guadeloupe à 30 degrés mais tu as un pull avec toi au cas où).

J’ai été déconnectée de mes règles très tôt. À mes premières relations sexuelles j’ai pris la pilule. J’ai 30 ans. J’ai eu deux longues relations de 5 ans. Fais le calcul, j’ai au moins passé 10 ans de ma vie sous pilule.

Ainsi je n’étais pas au courant de mes ‘vraies’ règles.

Dans un désir de me reconnecter à mon corps et à mon cycle, j’ai testé le stérilet non hormonal, mais c’était la cata. Douleurs, saignement, encore plus intrusif de la pilule.

Et il y’a bientôt un an, j’ai tout arrêté.
Pas de pilule, pas de stérilet. Juste mon corps et moi. Et sa façon naturelle de fonctionner.

Eh wow… j’en découvre des choses !!!

J’ai découvert les différentes phases du cycle féminin.
J’ai appris comment nos énergies changent à chaque étape, suivant la cadence de notre corps, nous permettant d’accomplir des choses différentes et pour autant toutes importantes à chaque instant.

J’ai appris que le moment des règles n’était pas ‘négatif’ ou une fatalité.

Qu’au contraire, c’était un cadeau. Vraiment.

Parce que quand tu as tes règles, tu es puissante.
Tu es tellement puissante.

Tu redonnes à la Terre ce qu’elle t’a donné, chaque mois, pour créer la vie. Tu laisses ton corps se laisser porter par un cycle millénaire et ancestral bien huilé qui a pour seul but de créer. C’est super Badass.

Quand tes règles viennent de se terminer, tu recommences encore à créer.

Et quand tu es en plein dedans, tes canaux d’intuition sont si ouverts que tu reçois des informations auxquelles tu n’aurais pas pu avoir accès autrement.

Aujourd’hui, je profite de mes règles.
C’est comme un rendez-vous business avec moi-même, mon intuition, mes guides.

Pendant les règles, le corps ralentit.
Tu as envie de cocooner, de t’enfermer. D’être en solo et au chaud.

Et c’est le meilleur moment pour écouter.

Vulnérable, tes canaux sont grands ouverts.
Tu es aussi puissante : toutes les informations t’arrivent puissance 1000.

Des messages, des intuitions, des sensations qui vont te donner l’information nécessaire pour le cycle suivant.

C’est un moment dont j’adore PROFITER. Si, je te jure.

Je le disais à une cliente l’autre jour. À mes dernières règles, j’étais entre plusieurs avions. Je n’ai pas pu en profiter.

Elle a rigolé : en profiter ??

Mais oui.
Tout est important.
Le ralentissement, la douleur même, les émotions à fleur de peau et développées : j’aime bien !

Même le sexe pendant les règles est plus puissant ! Dans ton corps il se passe quelque chose de dingue !!!

Quid des règles très difficiles alors ?

Voici ma croyance : si c’est très difficile – au delà de la douleur ‘normale’ alors il y’a une chose à en apprendre ou quelque chose d’énergétique à découvrir.

Plus j’aime mes règles, plus elles sont agréables.

Et je viens de lire ceci dans un livre :

– ‘Toute situation dans la vie t’apprend comment aimer’
– ‘Si tu détestes quelque chose, tu vas l’attirer encore et encore à toi, jusqu’à ce que tu apprennes à l’aimer. Une fois que tu l’aimes, tu peux t’en libérer’

Je pense sincèrement que plus tu honores, respectes et aimes tes règles comme un moment sacré, et vraiment très privilégié, moins elles seront douloureuses.

Travailler avec une ‘moon mother’ et faire une guérison de l’utérus peut aussi aider.

Pour ma part, j’attends toujours mes règles avec impatience car je sais que j’y aurai réponse à mes questions.

Voici comment je me prépare :
je limite mes rendez-vous et je m’arrange pour être dans ma maison à ce moment là, au moins pour le début et les 2 jours qui suivront
je fais attention à mes sensations avant leur arrivée, et quand elles pointent le bout de leur nez, je prends des notes sur les questions que je me pose en ce moment, et les réponses que j’attendrais de ce moment oú je suis la plus intuitive
je rassemble plaids, thé, carnets. Je prends des livres aussi car souvent je reçois l’intuition d’ouvrir et de lire une page
pendant 2/3 jours je suis en retraite menstruelle : j’écris, je lis, je médite, je mange des légumes et je bois du thé.

Les plus belles réalisations de ma vie sont arrivées quand j’ai eu mes règles.
Et les aimer m’a réconcilié à mon corps au global.

Tant de sagesse m’est transmise pendant ce moment, et aujourd’hui je les aborde avec gratitude et humilité, consciente du privilège que j’ai d’avoir ce corps de femme, si complexe et puissant.

Êtes vous prêtes à aimer vos règles ?

Ce message est important, partagez le s’il vous a touché ❤️

Lyvia

Ps : ma communauté fermée pour parler de sexualité consciente et sacrée ouvre bientôt.

Pour être tenu-e au courant (c’est ouvert aux hommes et aux femmes) commentez ‘j’aime les règles !) (haha. Homme ou femme, ça marche. Et même si vous n’aimez pas vraiment, ça peut être un premier pas !)

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.