‘Woooa, tu l’as encore fait !’ Ouais ouais…

‘Woooa, tu l’as encore fait !’ Ouais ouais

Hier, j’ai dépassé l’une de mes peurs. Ou peut-être, 25 de mes peurs ?
Evidemment ça bouillonnait et ça évoluait depuis un moment,
Mais là j’ai la sensation d’avoir enfin rassemblé des parties de moi qui luttaient les unes contre les autres.

Je suis un tas de choses, et ce n’est pas toujours simple d’arriver à les faire fonctionner ensemble.

Il y a ce que j’aime faire :
Ecrire, parler, me balader, passer du temps avec des gens inspirants.
Il y a ce que je sais faite :
Ecrire, parler (ben oui), sentir les énergies, les messages, voir là où peut-être on ne dit pas la vérité.
Il y a les sujets qui me fascinent et que j’explore pour moi :

La sexualité, la féminité, la liberté, le fait qu’on nous laisse vivre, la politique et la façon dont la société nous a, dans certains cas, formatés.
Il y a la façon dont je vis :

En tâchant du mieux possible d’être moi, en suivant mon intuition, au jour le jour, dans le flow.
Il y a comment on me voit :
Un coup ‘boss lady’, un coup enfant délurée. Parfois timide, parfois carrément excentrique.

Et il s’agit de rassembler toutes ces personnes en une. D’accepter toutes les parties.

On nous a a appris à choisir. Un trait de caractère, une façon d’être, une façon de vivre.
En business c’est encore pire, tu dois avoir TON truc, ta niche, tout doit être bien délimité.

Mais l’humain n’est pas comme ça.
L’humain est complexe et change à chaque seconde.
Chaque instant est différent du précédent.

Et je donne l’impression de changer souvent,
Alors qu’au fond je deviens de plus en plus moi-même.

Hier, j’ai admis que, même si je tournais autour depuis des mois, même si j’ai écrit dessus, partagé, fait des vidéos, il y a une partie de moi que je taisais. La partie de moi qui est sexuelle, sensuelle, et qui s’intéresse à ses fantasmes et ses désirs.
Une partie qui dans notre société est souvent mise de côté… alors que derrière les portes c’est souvent celle qui me préoccupe.

Hier j’ai posé une pierre. J’ai ouvert un groupe pour discuter de cette vérité.
Et enfin, je me sens entière et complète. Pfiouuu.

Les dissonances, la sensation d’être un pas à côté, la fatigue physique aussi est ce qui nous indique que l’on est pas pleinement nous mêmes.
Etre pleinement nous mêmes c’est accepter toutes nos parts d’ombres et de lumière.
C’est avancer dans la vie comme un être entier.

Et je me rends compte que si je dois choisir UNE chose qui représente qui je suis et ce que je fais, je dirais que c’est le fait de vivre en étant SOI, et en entier.

Je le fais, j’essaie du mieux possible de vous donner l’exemple – même quand c’est VRAIMENT dur.
Et je le transmets. Ce que j’apprends, les subtilités, les possibilités qui se présentent quand on s’accepte comme on est et qu’on se présente comme tel.

Pourquoi ne pourrions-nous pas être nous-mêmes ?
Pourquoi ne pourrions-nous pas être nous en entier ?
Pourquoi devrions nous vivre des bouts de vie qui ne nous correspondent pas ?

Cela n’a aucun sens, de traverser la vie en étant autre chose que soi.

Alors je vous encourage à regarder, à voir quelles parties de vous ont été niées.
Et à les embrasser. Même, et surtout quand ça fait peur !

All you need is flow xx

Je vous aime fort
(Mon programme pour vous apprendre tout ça ferme ses portes mardi, lien dans les commentaires)

Pssttt – partagez ce message à ceux qui ont besoin de le lire
Pssssssttt – le lien du fameux groupe est dans les commentaires aussi xxx Déjà +270 personnes en pile 24h ! Wahou.

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.