Envie d'avoir un impact sur ta vie et sur le monde ? : Découvre l'Ecole des Messagers

Etre toi suffit, dans tes relations – jour 1 {vérité dans les mots}

4

Cette semaine, j’ai envie de me focaliser sur le sujet des relations – amoureuses, amicales, familiales – mais soyons honnêtes, surtout amoureuses ! (Obsédée des comédies romantiques).

J’ai 30, et j’ai passé plus de 10 ans de ma vie dans des relations ‘sérieuses’.
Cela fait maintenant presqu’un an que je navigue le célibat, et que j’apprends quelle est ma vérité dans cela, et comment la mettre en oeuvre dans l’interaction avec l’autre. Ca a été un chemin semé d’embûches, ha !

Dans mes longues relations, j’étais moi, mais pas complètement, pas en entier.
Il était impossible pour moi d’être moi en entier, étant donné que je ne m’autorisais même pas à voir qui j’étais. Pas complètement.

Depuis un an, j’enlève des couches et des couches pour enfin apercevoir qui est ‘moi’ sur ce plan là.
On m’a prédit – par plusieurs biais – que j’allais découvrir une nouvelle partie de moi dans les jours prochains….A suivre.

Mais en attendant, j’ai passé un an à tour à tour révéler…
Lyvia, auteure de fiction érotique,
Lyvia, intéressée au tantra,
Lyvia, collectionneuse de sex toys,
Lyvia, qui aime le sexe, en fait,
Lyvia, qui est spirituelle,
Lyvia, sensuelle,
Lyvia, exploratrice de fantasmes divers.

Et depuis peu, suite à des expériences peu concluantes, j’apprends à dire davantage la vérité.
Et à accepter que dans la majorité des cas, elle ne soit pas bien reçue (rejet)
Et à autoriser que dans une minorité de cas, elle soit non seulement reçue, mais complètement bienvenue (jack pot).

J’ai rencontré quelqu’un récemment.
Et je lui ai TOUT dit.
Je lui ai dit toutes les choses qui me traversaient la tête et qu’il devait savoir sur moi, AVANT qu’on se rencontre.
Ca a commencé par… tu sais quoi, avant qu’on se rencontre, il y a une liste de raisons pour lesquelles les hommes me fuient en général. Je sais que ça n’a pas qu’à avoir avec eux, mais tant qu’à faire, autant gagner du temps.

Je lui ai fait une liste :
– J’ai beaucoup d’énergie, je dis ce que je pense, quand je le pense, et je suis affectueuse vite. Ca fait peur, on peut croire que je veux me marier dans l’heure parce que j’apprécie les gens très passionnément.
– Je suis très ambitieuse, je vois grand, et je m’en sors très bien sans un homme. Ca intimide, car… où est leur place ? (J’ai remarqué à quelques rendez vous que certains hommes mettaient en avant leur réussite personnelle comme ‘argument’. Ca ne marche pas vraiment sur moi).
– Je suis spirituelle. Je crois aux anges, j’entends des voies, et je crois à des mondes invisibles.
– J’écris sur la sexualité et j’ai envie de continuer à l’explorer.

Et de conversation en conversation, j’ai sorti toutes les choses que j’avais peur de dire auparavant, de peur qu’on me rejette.
On aurait pu me rejeter cette fois. Et ça aurait été ok, car on m’aurait dit la vérité.

A la place j’ai reçu un :
Il n’y a absolument rien d’intimidant là dedans. Je me demande quel genre d’homme tu croises !

J’ai répondu : okay toi je te garde !
(Je n’ai pas répondu ça, mais presque).

Les conversations ‘sérieuses’ que l’on a beaucoup plus tard on eu lieu avant notre rencontre :
– Quelle est ta conception d’une relation (pour moi, j’ai un concept de ‘monogamie honnête’ où l’engagement c’est d’être les seuls partenaires l’un de l’autre, sauf si un désir profond autre ce présente, auquel cas on en discute).
– Quel est ton langage de l’amour – comment veux-tu être aimé ?
– Comment tu aimes passer ton temps, et en couple, ça donnerait quoi (beaucoup de temps seule pour moi, + seule en compagnie de quelqu’un, c’est l’idéal)
– Quels sont tes fantasmes sexuels ? Comment aimes-tu faire l’amour,

Etc.

Je ne dis pas que tout le monde devrait se poser ces questions AVANT.
Mais en tout cas, pour nous c’est ce qui s’est fait.

Et parfois, j’avais ces moments où je me disais : voilà, ça y ‘est, c’est le moment où il flanche et dit bye. Et ce n’est pas arrivé. Et même si ça arrive, c’est ok.

Le mystère dans tout ça ?
Plus j’en dis sur moi, plus il me trouve mystérieuse. C’est fou non ?
Il trouve mystérieux non pas les ‘faits’ sur moi. Mais cette façon d’aborder la vie.

Il n’y a pas à dire, nous sommes des personnes ‘différentes’ qui avons un peu de mal avec le monde ‘normal’.
Mais le temps de quelques jours maintenant, on s’est croisés.

Je partage ça non pas pour donner un exemple ou un mode d’emploi de ‘voici comment se comporter’.
Mais pour dire que…. Dire la vérité est parfois le plus simple.
Ca relaxe.

Car on n’est pas là en train d’anticiper à se dite : est-ce que cette chose, sera ok.

Je trouve que dans les relations, et surtout dans les façons dont elles sont mises en avant aujourd’hui, on est plus axé sur le fait de ‘faire ce qu’il faut pour obtenir et garder quelqu’un’, que faire ce qu’il faut pour être simplement soi et être heureux.

On va voir des conseils du style :
– Ne couche pas le premier soir
– N’envoie pas trop de textos
– Ne révèle pas tout, trop vite.

Mais tout ça, pour moi, c’est un peu du bullshit.
C’est de la stratégie si ton objectif c’est de chopper quelqu’un et genre, lui mettre la bague au doigt.
Il ya des listes et des listes de choses à faire ou ne pas faire pour obtenir un homme et le garder.
Comme si l’homme était un animal fragile et furtif et qu’il fallait des techniques spéciales pour le chopper.

Appelez-moi naive ou perchée, mais je crois dans le fait que…
Dans les relations, être soi SUFFIT.
Et que si dans une relation, cela ne suffit pas, c’est que la relation n’est pas la bonne et c’est okay.
Quel est l’intérêt de vivre ne serait-ce qu’un moment dans lequel on n’est pas soi, sous prétexte que ça va nous donner ce que l’on veut… plus tard ?

Si j’ai envie de t’embrasser, je le ferai.
Si j’ai envie de faire l’amour avec toi, je le ferai.
Si j’ai envie de dire que tu me manques alors que ça fait 5 heures qu’on se connait, je le ferai.
Si j’ai envie de dire que je t’aime alors que bon, je suis même pas censée penser à cela, je le ferai.

Pourquoi ?
Parce que l’alternative ne marche pas pour moi.

Il y a plein d’arguments sur le fait de suivre les règles et se comporter de x ou y manière.
Mais c’est comme en business : c’est bien de savoir les règles pour savoir quand les envoyer balader.

Si j’avais suivi des règles rigides de business, je ne serais pas où j’en suis.
Si j’avais suivi des règles rigides sur les relations, je ne serais pas où j’en suis aujourd’hui non plus.

En amour, en sexualité, en relations, et finalement, dans tout, j’ai trouvé le concept qui aide : et c’est celui de tâcher, du mieux qu’on peut d’être dans sa vérité et dans son intégrité.
Ce n’est pas facile. Ca demande du travail. Et on se prend des baffes.
Mais l’alternative, c’est de ne pas être soi, et je trouve ça bien pire.

Comment faire pour être célibataire, aller en rdv et dire sa vérité ?
Comment faire pour être en couple, surtout dans un couple où l’on parle peu, et dire sa vérité ?
Comment dire sa vérité quand on ne la connais pas soi même ?

Je crois bien qu’entre les relations longues, les relations courtes, et les presque-non relations, je commence à avoir des réponses à ce sujet.

On va en parler cette semaine, j’ai envie.
Considérez cette semaine comme celle où l’on dit la vérité sur les relations 🙂

– Des questions sur le sujet : commentez ce post !
– Je sens que je vais créer quelque chose pour aider à aller plus profond sur le sujet de la communication et de la vérité dans nos relations… je verrai ce que c’est. Laissons bouillonner.
– Bientôt, d’ici un mois, à Paris, je co-organise un atelier sur l’amour de soi, le tantra et le plaisir. Le facilitateur est celui de ma retraite chamanique au Costa Rica… nous finalisons les détails, mais si cela vous intéresse, écrivez-nous en MP. Les places seront limitées 🙂

De belles choses approchent, je le sens.

Je vous embrasse et j’envoie plein d’amour dans votre direction.
Partagez ce message à ceux et celles qui ont besoin de le lire 🙂

Photo : @hisea.yu

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.