Je sais que ça fait mal

Je sais que ça fait mal

Je sais que ça fait mal,
Je sais que tu te dis que c’est impossible de te relever,
Que c’est impossible de survivre à ça
Je sais que tu te dis que tu es au plus bas
Et que tout ce que tu veux faire
C’est t’allonger sur le sol
Regarder le plafond
Et pleurer
Jusqu’à ce que tes propres larmes t’emportent
Loin d’ici.
Très loin d’ici

Loin des soucis
Loin des doutes
Loin des cris
Loin des huissiers qui tapent la porte
Loin de ton couple qui s’effrite
Loin de tes enfants ingrats qui ne te regardent même pas…
Dans les yeux
Loin de ceux qui t’ont brisé le coeur,
Et qui t’ont brisé l’âme
Et les os

Tu te sens par terre
Tu te sens impuissant-e
Tu te sens incapable
Et tu te demandes
Pourquoi ?
Pourquoi on t’a envoyé tout ça
Et pourquoi TU as créé tout ça

Y a t-il une issue ?
La vie a-t-elle un sens quand tout est compliqué à ce point?
A quoi bon, vraiment,
Doit-on maintenant abandonner ?

On va te faire mal
On va te blesser
On va te heurter
Et plus tu voudras monter haut et aller loin,
Plus on va essayer de te freiner et te dire que tu te trompes de chemin.

Qu’est-ce que tu vas faire ?
Abandonner et te laisser dépérir ?
Ou essuyer tes larmes du revers de la main,
Prendre une respiration
Te ressaisir,
Et continuer ?

Parce que tu crois que tu n’as pas ce qu’il faut pour y arriver,
Tu crois que cette fois, c’est la fois de trop
Mais tu te trompes
Tu te trompes TELLEMENT
Chaque jour de ta vie t’a préparé à ce moment
Tu as tout l’entrainement qu’il faut
Tu as les ressources qu’il faut
Tu as le mental qu’il faut

Parfois tu vas crier, et te plier en deux et vouloir abandonner
Et c’est pas grave. Le plus important, c’est de se relever.

Tu oublies juste de quel bois tu es fait.
Tu oublies que tu as traversé 100% des journées difficiles de ta vie
Et que 80% de ce qui t’effrayait n’est probablement pas arrivé.

Alors vas-y,
Tiens-toi droit-e,
Attrape ta plus belle arme,
Que ce soit un clavier, un crayon, une raquette,
Ou tes poings

Et reviens dans l’arène.
Qu’est-ce que tu vas faire à part te battre ?
Tant que tu es vivant-e, ce n’est pas fini.

On y va ?
On y va.

Lyvia.

{Partage ce message à ceux qui ont besoin de le lire}

#Psst.. L’école des messagers est ouverte.

Photo : Memorial Acte, Guadeloupe

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.