Envie d'avoir un impact sur ta vie et sur le monde ? : Découvre l'Ecole des Messagers

La vie nous fait vivre des extrêmes afin de trouver notre centre.

La vie nous fait vivre des extrêmes afin de trouver notre centre

J’ai vécu ça avec l’argent.

Au début, j’ai grandi dans une famille modeste. Je me suis dit : plus jamais je manque d’argent !
Alors quand j’ai eu mon premier boulot je me suis vite empressée de dépenser : résultat, des dettes, beaucoup trop de vêtements et de chaussures de mon placard, et zéro économies pour me lancer.

J’ai quitté ce boulot et me suis lancée en indépendante. J’avais tellement peur de me retrouver dans une situation financière encore plus compliquée que j’ai opté pour l’austérité : je ne dépense RIEN !!! Rien de rien.
A un moment je me suis dit que ça n’allait plus. A force de me comporter comme si je manquais de tout, c’est bel et bien ce qui allait se passer. Alors j’ai commencé à acheter en conscience et à être plus précise dans mes achats.

Eh puis l’aiguille a bougé de nouveau. J’ai commencé à créer de plus en plus d’argent, et peu à peu je lâchais la bride des dépenses. J’avais l’argent, cela semblait aligné, alors je dépensais dans… tout : mon équipe, mes voyages, des hôtels, des super restaus, ma maison, un week-end pour mon équipe.
Je vivais enfin la vie bling bling de superstar qui m’allait bien. (Mais toujours pas d’obsession pour le shopping. Ouf)

Jusqu’à ce que l’aiguille bouge dans l’autre sens, à l’opposé : là je réalise que j’ai moins d’argent dispo que je croyais (mince !) et que surtout, j’en dois.. beaucoup. Damn! Moi qui croyais si bien faire. Je ne reviens pas à ma phase d’austérité du début, mais je réduis tout ce qui n’est pas 100% aligné. Et même mon équipe passe de 8 à une personne.
Et là ben, je suis arrivée à une phase où… l’argent me gavait. Je n’avais plus envie d’en créer. L’opposé de la phase d’avant. J’avais tellement était secouée et frappée qu’une part de moi se dit… à quoi bon.

Et….
C’est maintenant le moment de redresser la barre, et d’arriver plus proche de mon centre.
Une vie sans (beaucoup) d’argent, pour être honnête, ça ne me ressemble pas vraiment !
C’est le moment de prendre ce qui est bon. De laisser le reste et de vraiment décider quelle vibration je veux avec l’argent. J’ai appris tellement !!

Je garde mes dîners dehors parce que je ne cuisine toujours pas, sauf pour faire plaisir aux amis. Je garde les voyages, en classe affaires de préférence car j’ai du mal à dormir dans l’avion. Je garde les fringues de qualité en petite quantité.

Je garde surtout les expériences.
Et je laisse les objets, je laisse l’accumulation. Je laisse ma maison qui est devenue un peu trop grande suite à ma phase hippie hawaïenne (qui n’est pas finie 🤣). Je cherche à la place de la nature pour planter mes pieds dans l’herbe. Je laisse les dépenses qui ne sont pas nécessaires et je vais vers celles qui me font envie.

Et surtout, je me rappelle pourquoi je veux de l’argent. Et pourquoi ne pas en gagner n’est pas non plus ma vérité.

Je veux de l’argent parce que je veux vivre de belles expériences sans avoir à me retenir. Je veux pouvoir faire les voyages et les retraites dont j’ai envie, manger aux resto oú j’ai envie et offrir des cadeaux à ma famille et mes amis.

Je veux de l’argent pour continuer mes projets de tatouages : les deux bras et tout le dos !

J’admets que je veux d’abord créer de l’argent pour MOI. Moi moi moi.
Je me suis cachée derrière le désir de donner, de contribuer, d’inspirer. Mais ce n’est pas la partie principale ! Je veux de l’argent parce que je veux une belle vie !!!

Le matériel ne m’attire toujours pas, mais si ça m’attirait je ne me priverais pas. En fait si, j’aime bien les maisons. Je m’achèterais quelques maisons tiens.

Eh puis il y’a cette envie d’inspirer, de montrer que c’est possible, de briller, d’être la star qu’on invite et qui a du poids.
De l’ego, pourquoi pas, mais l’ego n’est pas toujours mal placé.

Et il y’a l’idée de contribuer, de créer, de donner avec. On peut faire sans, mais on peut aussi faire avec !

Conclusion :
Je ne ferai ni l’apologie de la pauvreté, ni l’apologie de l’extrême richesse financière.
J’aime la liberté et les possibilités que l’argent me donne, et en même temps, ce n’est pas lui qui commande.
L’abondance se vit au sens large : est-ce que tu vis la vie que tu as envie de vivre ???
Parfois tu n’as pas assez d’argent pour la vivre.
Parfois l’argent que tu as t’empêche de la vivre.

Restons souverains de notre propre vie.
Décidons, et créons l’argent nécessaire pour accomplir nos rêves !!!

Et vous où se trouve votre curseur ?
Pourquoi voulez vous de l’argent ?

🧚🏽‍♀️L’abondance et la magie à 360 degrés sont les thèmes de ma retraite en Guadeloupe en novembre. Le lien est dans les commentaires !

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.