Comment je vais te promouvoir mon programme cette semaine

Comment je vais te promouvoir mon programme cette semaine

Les gars, cet article va être chelou. Je vais te dire comment je prévois de te promouvoir ma nouvelle offre mise en ligne hier : Guerrière.

Je trouve qu’en marketing on essaie toujours de cacher et dissimuler les choses. De convaincre de manière indirecte. Ce ne serait pas plus simple que tout soit clair dès le début. Je ne sais pas, je ne suis pas fan des stratégies alambiquées. C’est comme avec les mecs : tu veux coucher, dis-moi que tu veux coucher. Tu veux te marier, dis-moi que tu veux te marier. Comme ça je me fais mon idée tranquillement.

Je veux que cet article serve aussi à ceux et celles d’entre vous qui vendent sur internet. J’ai beaucoup réfléchi à ce sujet et je prends cette semaine comme un cas pratique d’une nouvelle façon de faire du marketing pour moi. On va voir ce que cela donne. Du coup ce sera un peu hybride : à la fois je vais vous vendre des choses, et à la fois je vais vous apprendre comment je vends les choses. Vous êtes partants pour ça ?

C’est pari !

Le contexte :
J’ai décidé de lancer une nouvelle offre en ligne : Guerrière (rose et pétillante) haha).
J’ai l’idée depuis une semaine et je l’ai travaillée avec ma communauté. En cours de lives, j’ai posé des questions, compris où se trouvaient les noeuds et entendu les besoins. En parallèle, j’avais une idée de ce que je voulais proposer pour donner de la valeur et elle s’est affinée.
Ainsi est née ma nouvelle offre : Guerrière – afin de créer la sécurité intérieure qui te permet d’obtenir de la richesse à l’extérieur.
Le prémisse de cela est que souvent on cherche les preuves à l’extérieur pour se sentir en sécurité. Mon postulat est que c’est en se sentant en sécurité à l’intérieur que l’on crée de la richesse à l’extérieur : plus j’ai confiance, plus j’attire la richesse à moi.

Ce lancement :
J’ai fait des dizaines de lancement de programmes dans ma vie. Ils m’ont souvent donné beaucoup d’excitation, et parfois beaucoup d’épuisement. Au cours du temps, mon focus a été qu’ils soient de plus en plus FUN ! Qu’un lancement ne soit pas autre chose qu’un événement où je te donne envie de venir à une grande fête avec moi.
Dans ce lancement, en particulier, je n’ai pas envie de convaincre. Je n’ai pas envie de ‘vendre’ dans le sens marketing du terme. J’ai envie d’attirer à moi les personnes qui ont besoin de cette offre, et leur donner ce dont elles ont besoin pour prendre la décision de s’inscrire. Tranquillo.
J’ai déjà fait ça avant, mais pas dans la mesure où je vais le tester cette semaine.

La stratégie :
J’y ai réfléchi en long en large et en travers jusqu’à arriver à une conclusion :
Personne n’aime qu’on lui vende des choses.

Je vois mon propre comportement sur internet : si tu me proposes un truc à acheter, mon réflexe c’est : non.
En gros : pourquoi tu veux mon argent? Laisse mon argent tranquille !
Les fois où j’achète ceci dit c’est parce que MOI j’ai décidé que c’était bon pour moi. Pas parce qu’on m’a convaincu.
ET les fois où j’achète c’est pour une raison qui parfois n’a même pas à voir avec l’offre en elle-même : c’est parce que j’aime l’énergie de la personne, elle m’apporte de la valeur au quotidien, et c’est limite si je n’attends pas THE offre qui me correspondra pour vibrer encore plus dans son énergie.
Cela vous parle ça ? J’ai découvert une fille sur internet récemment. Je n’attends qu’une chose, qu’elle lance un programme pour que je puisse l’acheter !

Une de mes règles sur internet est que j’observe comment je me comporte MOI pour créer mon contenu.
Par exemple : je regarde peu de vidéos sur Facebook mais je regarde des lives : alors je fais des lives.
Je ne vais pas sur Twitter et très peu sur Pinterest : alors ce n’est pas ma priorité d’être là bas.
Je déteste les pop ups : vous n’en verrez pas sur mon site.

Ma communauté me ressemble d’une certaine façon. Alors je ne leur ferai pas à eux ce que je ne voudrais pas qu’on me fasse à moi.

La stratégie donc.

Personne n’aime qu’on lui vende des choses… mais tout le monde aime qu’on lui donne de la valeur. Tout le monde.
Tu me donnes un bonbon au chocolat, je le prends. Tu me vends un bonbon au chocolat, pas sûr. Mais si tu m’as donné 3 bonbons au chocolat et que tu me dis : par contre les fraises tagada c’est 1 euro, je te donne un euro, tu as été sympa avec moi. Ce n’est pas parce que tu m’as prouvé les bienfaits de la fraise tagada. C’est parce qu’on a noué une relation, et que je t’aime bien.

Alors mon focus cette semaine sera de nouer une relation avec toi – car je ne sais pas depuis combien de temps tu es là.

Mon programme a six grandes parties.
Je veux que tu aies une bonne idée de ce que nous allons aborder dans ces 6 parties, de façon à que tu puisses prendre ta décision de te joindre ou pas. Je veux aussi que tu aies une bonne idée de mon énergie pour sauter le pas quand tu es prête.

Tout simplement, chaque jour de cette semaine, je vais faire :
– Un Facebook live portant sur une partie du programme (comme une intro)
– Un article portant sur une partie du programme, qui te donne beaucoup de valeur, avec à la fin un clair appel à l’action ‘pour t’inscrire’
– PLUS mon post quotidien pour te divertir et partager ce qui se passe en ce moment pour moi (sans ‘call to action’)

Le risque en donnant autant de contenu gratuit est que tu te dises que tu n’as pas besoin du contenu du programme. Que tu auras toutes les clés en main.
Voici ma philosophie :
– Ce que je te donne gratuitement, c’est de l’exposition. Tu vas peut-être faire des choses avec, cela va te donner des idées, mais pas forcément profondément.
– Ce que je te donne de manière payante, c’est du travail. C’est du travail balisé, par étape, avec des exercices costauds pour avancer. Mon intention est que tu sois transformé.

Dans le premier cas tu regardes le jeu. Dans le second c’est toi qui joue.

Une autre chose importante qui m’est venue aujourd’hui c’est que je ne peux pas attendre de ma communauté qu’elle me donne son argent comme si de rien n’était.

C’est aussi ma responsabilité d’éduquer sur le fait d’investir en soi, et de comprendre les dynamiques de prix.
Mes programmes ne sont pas bon marché car j’y donne beaucoup, beaucoup d’énergie. Et c’est pourquoi je fais autant de gratuit, pour qu’il n’y ait pas d’excuse à travailler sur soi.

Mais en tant que ‘chef de communauté’, c’est ma responsabilité d’expliquer comment je vois le fait d’investir en soi, la mise en place des prix et ce qui peut nous empêcher de passer à l’étape d’après. Je compte écrire dessus alors si tu as des questions n’hésite pas à me les mettre en commentaire 🙂

Conclusion :
Je ne veux désormais plus voir la vente comme moi d’un côté et vous de l’autre. J’aime l’argent, mais j’ai surtout un JOB à faire. Et ce job est que le maximum de personnes aient les outils pour faire le leur. Mes programmes apportent énormément de valeur à moi et aux participants et nous enrichissent tous. Et c’est cette avec cette idée de co-création, de générosité, de transparence et de don de valeur que je me lance dans ce lancement.

Qu’en pensez-vous ?

– Si vous faites du marketing et que vous vendez à votre communauté, comment cela résonne en vous ?
– Si vous faites partie de la communauté et que vous êtes plus souvent dans la peau des acheteurs, est-ce que cela vous parle et comment aimeriez-vous qu’on vous vende les choses.

Pourquoi deviner quand on peut demander 😉
Je suis curieuse.

Faisons les choses différemment 🙂

Lyvia x

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.