J’abandonne le concept du temps…

J’ABANDONNE LE CONCEPT DU TEMPS

Du moins, dans la mesure du possible.
J’ai passé trois jours semi-déconnectée – pleine lune + règles m’invitaient à faire un travail intérieur important, pour mieux me propulser après.
En ce moment je lis sur la joie d’un côté (un livre sur la spiritualité) et sur le fait de prendre de lourdes responsabilités de l’autre (un roman d’amour qui se passe au 20ème siècle).
Ce rapport joie / responsabilité a beaucoup été présent dans ma vie, et l’est encore.
J’ai une discipline, liée à ce que j’ai envie de créer. Nous avons été tellement formatés qu’il faut parfois un autre ‘cadre’ pour nous inciter à créer ce que nous avons envie de créer. J’aime ma discipline, elle soutient ma joie.

Mais il y a des choses qui ne soutiennent pas ma joie, et pendant ces quelques jours, j’ai décidé de les lâcher.
Et parmi ces choses… il y a le temps. Oui vous avez bien lu. J’ai décidé d’abandonner le concept du temps.
Ou en tout cas, le concept du temps linéaire comme on le connaît – chronos en grec.

Le temps te dit que tu dois travailler 8 heures par jour.
Le temps te dit que tu dois être à l’heure aux rendez-vous..
Le temps te dit que si tu arrives en retard pour ton avion, tu vas le rater.

Je décide que ce temps ne s’applique pas à moi.

Je ne dois pas travailler 8 heures par jour. Je peux travailler une minute et cela suffit à avoir l’impact escompté.
Je n’ai pas à être à l’heure aux rendez-vous. Certes, on s’accorde pour être au même endroit au même moment. Mais je préfère être au bon endroit au bon moment.
Je demande aux trains et aux avions de m’attendre. Si je décide qu’ils ne partent pas sans moi, ils ne partent pas.
Je courbe le temps.

La notion de temps linéaire est la notion la plus contraignante qui soit pour moi.
Et pourtant, j’ai la sensation d’être toujours au bon moment, au bon endroit. Là où j’ai décidé.

Hier soir dans la nuit, je parlais de lâcher ce qui nous pèse et qui ne correspond pas à notre personnalité.
Pour moi c’est la notion de créer dans un temps imparti.. La pure liberté pour moi, c’est être libre du temps.

Pas que j’en ai beaucoup, sa quantité n’est pas nécessaire, mais que je puisse l’utiliser selon l’énergie du moment, comme bon me semble.

Maintenant… cela pose quelques complications, car s’il y a une chose avec laquelle on s’est mise d’accord en tant que société, c’est le concept du temps linéaire.
Si on est même plus d’accord sur le concept du temps… cela crée un beau chaos.
Mais on n’a pas à abandonner la notion de temps. Simplement la voir différemment.
Moi.. Je propose un autre temps – Kairos – le concept de faire la chose juste au bon moment.

Choisir d’être dans la pure joie et dans le pur flow, c’est accepter que…
Ce que nous avions décidé avant et qui semblait être ‘la bonne chose’, peut avoir changé entre temps.
C’est accepter que…par rapport aux concepts linéaires qui nous sont imposés, on va faire un pas de côté.
C’est accepter que… on ne va pas être respectueux du temps ‘rigide’ et linéaire, mais de celui qui est circulaire, et qui admet que tout est toujours parfait.

On ne sera pas fiable, aux yeux du monde, si l’on dit…. J’avais dit que je travaillerais 8 heures, mais en fait ce sera une.
Ou bien… je t’avais promis ceci le 12, mais ce serait le 13.

Mais on peut s’engager à être assez DISCIPLINÉ pour s’écouter, écouter son énergie, et être DISPONIBLE pour produire ce qu’il y a à produire au moment parfait.
Ce n’est pas une excuse pour ne rien faire.

Au contraire : il va être nécessaire de dépasser nos propres excuses afin de faire ce qu’il est requis de faire.

C’est l’inverse d’être fainéant. C’est ENFIN le moment où l’on crée ce qui est le plus important pour nous de créer.

Car il s’agit d’être disponible pour l’énergie qui EST… tous les jours,
Tous les jours, l’espace pour recevoir la guidance, les messages, l’intuition,
Tous les jours, l’espace de dépasser les peurs qui nous empêchent de créer ce que l’on a envie de créer,
Tous les jours, l’espace pour créer, et se tourner vers les autres,
Tous les jours, l’espace d’être présent, et de rendre notre énergie disponible,
Tous les jours, l’espace pour accomplir notre mission,
Tous les jours, l’espace d’avancer dans ce qui est juste de nos engagements

Créer l’espace, agir dedans selon ce qui est juste pour nous. Plutôt que de le remplir de tâches et d’obligations, de to do list, de ‘il faut’ de ‘je dois’ qui ne nous laissent pas l’espace de créer ce que l’on est censé créer.

Plus d’efficacité, plus d’impact, car on suit l’énergie, le flow, là où ils nous amènent.
On est puissants, efficaces, car on fait pile ce qu’on est censé faire au moment où on est censé le faire…

C’est chaotique par rapport au monde ‘normal’… mais peut-être qu’il est temps que le monde normal s’habitue à autre chose…

Hors du temps, c’est là où nous faisons nos plus belles créations…

PS : j’aurais voulu expliquer encore mieux… mais le message est le message et je ne vais pas y toucher – aussi obscur qu’il puisse être – alors si tu as une question sur ce concept hors du temps…écris-moi dans les commentaires.

Psttt : il reste encore quelques places pour ma retraite en Guadeloupe, complètement hors du temps. Écris-moi.

(Photo.. maison ‘abandonnée’ à Porto

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.