La pyramide du consentement sur les réseaux sociaux

44528268_893108770899040_6839982499758604288_n

J’ai publié ceci dans ma newsletter aujourd’hui (entre un tas d’autres réflexions) – Je le partage ici car je pense que c’est important :

« J’ai une relation compliquée avec Facebook, comme tu le sais. J’aime, j’aime pas. En fait, je m’y sens surexposée – d’autant plus que j’y ai été très très présente pendant des années.

Alors j’ai pensé à pourquoi, et de façon très intéressante, je l’ai lié à la notion de CONSENTEMENT. J’ai créé une pyramide du consentement.

Si je devais classer les réseaux sociaux (donc moyens de communiquer avec ma communauté) par niveaux de consentement en tant qu’utilisateur, là où il y en a plus, et là où il y en a moins, cela donnerait ceci :

✨1. Newsletter –> 100% des personnes qui lisent ceci ont choisi de le lire, sauf newsletter transférées. (Niveau de consentement : 98)

✨2. Instagram (et Snapchat) –> Il faut choisir de me suivre pour avoir accès à mon contenu – on peut aussi être taggé, des posts peuvent être partagés dans des stories, ou mis dans la partie ‘explore’, mais l’essentiel de l’utilisation de IG part du fait de suivre quelqu’un. (Niveau de consentement pour IG : 80 / Niveau de consentement pour Snapchat : 90 – moins de façon de partager)

✨3. Youtube –> En général on va sur Youtube à la recherche de quelque chose. Mais à partir de cette recherche, de nombreux contenus nous sont proposés. On peut tomber sur des vidéos par hasard, il y en a qui nous sont recommandées, mais en général c’est l’utilisateur qui recherche (Niveau de consentement : 50)

✨4. Facebook –> Evidemment on voit le contenu des personnes que l’on a suivies, mais on voit aussi celui partagé par les personnes que l’on suit, on voit que nos amis commentent tel contenu, alors on peut aller dessus – en gros c’est open bar de contenu : il n’y a aucune limite à ce sur quoi on peut tomber. (Niveau de consentement : 30).

✨✨✨

Qu’est-ce que cela signifie pour moi, qui partage du contenu intime ? Je n’avais jamais pensé à ça avant, mais je pense que c’est une réflexion intéressante pour les personnes parmi vous qui veulent être visibles sur les réseaux sociaux.

Mon contenu, c’est comme moi mise à nue devant une vitrine. Et voici la sensation que j’ai :

En niveau 1 : on a donné son nom à l’entrée, choisi de venir me voir, on entre dans une pièce feutrée et on observe mon corps avec respect. On a choisi de me voir et d’être dans mon univers.

En niveau 4 : je suis debout nue au milieu de la place de la République. Des passants me voient, certains admirent, d’autres me crachent dessus, plein rameutent leurs copains pour voir mon corps nu.

Entre le niveau 1 et le niveau 4, où je me sentirais plus à l’aise de me mettre à nu ?

Dans le niveau 1, évidemment. Et de moins en moins dans le niveau 4.

Et je le vois – ce que j’écris dans ma newsletter est AUTOMATIQUEMENT plus vulnérable et vrai que ce que j’écris sur Facebook. Moi qui pensais être à un niveau de vulnérabilité élevé, de savoir qu’un échange de consentement a été fait change tout.

Qu’est-ce que cela signifie en terme de stratégie et de magnétisation de lecteurs et de clients ?

Et bien…

Ma plateforme de niveau 4 (Facebook) est celle où je me mettrai en avant pour attirer des personnes qui au fur et à mesure choisiront ou pas d’arriver à ma plateforme de niveau 1.

C’est là où je te montre un bout de mon épaule, le bas de mon dos, un peu de ma peau. C’est là où je te dévoile avec vulnérabilité des parts importantes de moi, mais je n’ai pas envie de te montrer mon corps en entier si tu ne choisis pas de le voir et de l’honorer.

Et peu à peu, au fur et à mesure que l’on se connaît, je t’emmène dans ma plateforme de niveau 1, ma newsletter, là où je partage ce qui se passe profondément dans mon coeur, et là où si tu n’es pas content, tu peux partir. Et là où tu choisis de sincèrement lire et écouter ce que j’ai à dire.

Je suis A FOND pour la vulnérabilité. Et je suis encore plus à fond pour la protection de notre intégrité et de notre santé mentale. Il appartient à chacun de déterminer le périmètre sur lequel on souhaite partager sur chaque plateforme.

Avec mes clients, on va visiter les profondeurs de leur âme avec des voyages chamaniques, mais on va aussi échanger beaucoup sur comment se présenter au monde avec intégrité en respect de soi. C’est aussi ce que je fais moi-même, étant à l’écoute de comment je peux utiliser chaque plateforme en accord avec moi. C’est à nous de choisir ce qui est bon pour nous.

Après publication de ce texte, j’ai pensé à deux autres niveaux de consentement.
Le PLUS élevé pour moi est quand on devient mon client privé. Si tu m’as donné de l’argent et que je t’ai donné de mon temps, alors notre échange en consentement est fort. Tu sauras beaucoup plus de moi.

Que je mettrais juste en dessous de la newsletter, ou au même niveau : le podcast! J’aime l’idée d’un podcast, car tu dois choisir de suivre les gens, et ils doivent choisir de t’écouter.

Ensuite, un lieu de consentement dans Facebook ce sont les groupes – même si je ne les mettrais pas en haut de la pyramide – c’est un espace, s’il s’agit de groupe fermés, où chaque personne a choisi d’être là.

A aujourd’hui je me focalise davantage sur mes plateformes du haut – Newsletter, Instagram, et bientôt un podcast. Et très bientôt, je vais réfléchir à mes plateformes du bas – Facebook et Youtube. A réfléchir à comment rester vulnérable et authentique tout en utilisant le pouvoir de ces plateformes qui est leur potentiel à toucher de nombreuses personnes qui elles ne me connaissent pas forcément.

Les plateformes du bas sont importantes, et servent à porter mon message haut et fort. J’ai voulu quitter Facebook 1000 fois mais à chaque fois je me rappelle que c’est grâce à FB que mon message a pu être diffusé si librement.

On peut avoir par moment envie de se cacher, comme moi j’en ai eu envie, et on peut avoir par moment envie de se montrer. Décider avec intégrité ce que l’on est prêt à montrer, avec quelle intention et pour quel impact est une partie importante de notre authenticité.

Si vous pensez que ce texte peut inspirer, partagez 🙂

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.