REFLECTIONS – Lundi 8 octobre

REFLECTIONS – Lundi 8 octobre

Ceci est la newsletter envoyée à mes abonnés ce matin. J’ai été vivement intimée de la partager sur Facebook, même si elle fait 3kms de long 🙂 Alors voilà, en espérant qu’elle vous inspire.

Bonjour toi,

Tu vas bien ? Ta semaine démarre joyeusement ?
Pour ma part après avoir écouté du rap assez violent au réveil (Cardi B), me voilà avec de la douceur dans les oreilles avec India Arie. J’adore son album, SongVersation : Médecine. Il est comme une longue méditation, je ne serais pas surprise que ses guides lui aient soufflé les mots et les accords de guitare…

J’ai regardé Mulan ce week-end, d’où le titre de cet email.

Il paraît qu’il faut ‘un message par newsletter’ pour ne pas perdre ses lecteurs. Je choisis de prendre un risque, et de vous partager, en vrac, mes réflexions/réflections de ce matin. Cela m’étonnerait que cela vous perde. Je veux dire, il suffit de les lire dans l’ordre – et au pire les lire dans l’autre sens pour que les messages de chacun reste, je sais pas moi 😀

.
.

✨Réflection 1 : J’adore Mulan✨

Mulan c’est mon dessin animé préféré. Suivi de près par Moana (Vaiana). J’aime l’idée de ces femmes qui partent conquérir le monde seules, et qui construisent ainsi leur identité indépendamment ce que l’on peut attendre d’elles, en désobéissant au patriarcat ! Go girls !
Y a t’il mieux comme paroles de recherche de soi ? :

« quel est donc ce mirage ?
cette image sans visage
pourquoi miroir reflechis tu sans
me voir
je cherche en ma memoire
qui je suis
pour savoir
perdue dans ces réflexions
où mon âme s’égare
dans mon miroir d’illusions
quelle fille je vais voir »

.
.

✨Réflection 2 : Les moments parfaits✨

J’ai passé la journée hier avec l’une des mes clientes C. J’accompagne C depuis 6 mois, et j’ai adoré travailler avec elle. Je l’ai invité à passer la journée avec moi à Porto, commençant par une longue conversation autour de thé et de croissants, suivie par un long voyage intérieur dans lequel elle a fait des rencontres intéressantes ;), et nous avons terminé la journée à la plage. Et à la plage, il y a eu ce moment parfait, que j’aimerais encapsuler en bouteille, tellement il était bien. Il y avait du vent sur la plage, nous nous sommes assises quelque part où il y en avait moins, dos appuyé, les jambes dans le sable, et il y avait cette parfaite combinaison de vent, de soleil, et de chaleur effleurant notre visage. Pendant 10 minutes, nous étions les yeux fermés, à savourer ce moment.

J’aime avoir pris le temps de vivre ce moment parfait. C’était magique.

.
.

✨Réflection 3 : Comment tu sais que tu es avec la bonne personne✨

Après cette journée avec C, je me sentais comme… nettoyée. Comme si une douce brise m’avait libéré l’intérieur de tensions, de questionnements, de préoccupations. Légère, ancrée, présente… clean.
Mon travail me fait ça. Je passe quasiment la journée dans un état de présence méditatif, où mon objectif principal est de créer l’espace. Créer l’espace pour l’autre, mettre mon ego de côté, et être là pour lui. L’entendre, l’écouter. C’est tellement reposant et revivifiant.

Je sais que C. est l’une de mes clientes idéales parce que passer du temps avec elle m’a apporté de l’énergie, plutôt que de m’en enlever. De notre interaction je me suis sentie grandie. Des mots qui sont venus à elle ont résonné en moi.

Et cet indicateur là : ‘est-ce que j’ai plus d’énergie après, ou pas’, est pour moi le meilleur indicateur qu’on est… avec la bonne personne / en train de faire la chose juste pour nous / au bon endroit.

On peut utiliser ce curseur pour tout : est-ce que cela me donne + d’énergie, ou est-ce que cela m’en enlève.

Fais un Scan de ta vie : avec qui tu passes du temps, où, à faire quoi ? Est-ce que ces personnes, lieux, ou activités, t’apportent de l’énergie, ou t’en enlèvent ? Easy.

.
.

✨Réflection 4 : Aller au bout de la colère✨
.
.

Hier nous avons touché du doigt une notion : celle d’aller au bout de ses émotions :
« quand tu es en colère, crie. Quand tu es heureux, ris » j’ai dis à C. C’est une jolie phrase je trouve.

EDIT : la phrase est en fait ‘quand j’ai mal, je crie, quand je suis contente, je ris’, j’ai oublié ma propre phrase lol.

Cela a l’air simple comme ça, mais en fait… ça ne l’est pas forcément.

Hier, j’ai jeté un oeil sur mon passé, sur mon enfance. Furtivement j’ai eu un flash d’informations que je traiterai plus tard. Chez moi, je ne me laissais pas être en colère. J’ai grandi dans une maison bruyante, colérique, violente. Ça criait, ça insultait, ça tapait. J’ai trouvé cela normal pendant des années. Me faire petite et ne rien dire, ne pas faire de vagues était la meilleure façon de ne pas être embêtée, qu’on me laisse tranquille.

Mais est-il normal pour une petite fille d’avoir pour objectif qu’on la laisse tranquille ? Ne devrait-elle pas chercher à exister, à s’imposer ? Je ne faisais pas de vagues pour me protéger…

Aujourd’hui je reste quelqu’un de très calme, de présent et de posé. Je ressens peu la colère car j’ai souvent du recul dessus, mais lorsqu’elle vient, je l’autorise à sortir. J’écris, je cris, je sautille, je transmets à qui veut l’entendre que je suis gavée, eh puis, ça va mieux. Je me suis autorisée à exister…

.
.

✨Réflection 5 : je suis fiable, en fait.✨
.
.

Je crois que pour gérer les attentes des uns et des autres, j’ai exagéré un de mes défauts : je ne suis pas si peu fiable que je l’ai laissé entendre !

Mon amie Severine est venue me voir quelques jours à Porto, et elle m’a répété x fois son heure d’arriver pour s’assurer que je serai bien là et que je ne serai pas portée par quelque aventure hors de Porto.

Je lui ai dit choquée : mais comment tu peux imaginer une seule seconde que je t’abandonne ???
Je veux dire, mon amie vient me voir, j’ai envie de la voir, je ne vais pas disparaitre, nan mais oh !

Alors je vais préciser quelque chose : je suis fiable. Et hyper loyale. Si tu me demandes service et que je dis oui, je serai là. Je ne vais pas annuler à la dernière minute.
Maintenant, je suis très protectrice de mon temps et de mon énergie. C’est à dire que dans l’exemple de mon amie, si je ne le sentais pas, je lui aurais dit AVANT qu’elle arrive que ce n’est pas possible. Je ne mets pas les gens dans l’embarras enfin ! En tout cas pas volontairement !

Voilà, je devais préciser ça.

J’ai aussi du mal avec les tâches qui sont décalées dans le temps. Si je ne fais pas quelque chose tout de suite, ce sera dans 6 mois. Mais ce sera fait. Sauf si je meurs avant, auquel cas c’est un peu plus difficile…

Alors tu peux te dire : Lyvia est fiable, et loyale. C’est juste que c’est un être humain connecté qui s’écoute, et si elle ne peut pas, elle te le dira honnêtement. Voilà.
Je décide officiellement que je n’ai plus ce défaut car dans les faits il n’est pas avéré !

(maintenant je ne sais même plus quel défaut j’ai, je suis essentiellement parfaite là, non ? Ah oui, un poil arrogante, on va mettre ça sur la liste 😀 – carrément snob serait plus juste ^^)

.
.

✨Réflection 6 : est-ce que tu craches sur le plateau d’argent de la vie ?✨
.
.

Okay, celle ci est la dernière issue de mon carnet ce matin…
En ce moment, j’ai des questionnements.
On m’a proposé une solution plutôt lumineuse.
Mais…accepter cette solution, c’est me confronter à mes peurs, certaines bien profondes. Argh.

Ce matin, je me faisais cette réflexion : parfois on demande des choses, mais parce que la solution ne se présente pas dans un package parfait, on se dit ‘non mais pas comme ça !’.
C’est malin hein. La vie nous présente un plateau d’argent, et on crache dessus.

J’observe que la vie a un mouvement, et nous souffrons quand nous allons à l’opposé de ce mouvement, par peurs, par insécurité, par crainte. Mais si on suivait ce mouvement, cette énergie, bien sûr qu’on serait confronté à nous-mêmes, mais nous nous rapprocherions de ce que nous recherchons.

Je sais ce qu’il me reste à faire : plonger à pieds joints dans le plateau de la vie, surfer dessus, et m’éclater un peu ! C’est parti !!!

.
.

✨Réflection 7 : ma prochaine expérience✨
.
.

Ce n’est pas vraiment une réflection, je ne voulais pas casser la structure de ce merveilleux email.
C’est le dernier email où je mentionne ma prochaine expérience 🙂
Certaines d’entre vous ont déjà reçu et répondu à l’appel.

  • Voici ce que j’ai en tête :
  • Une expérience de 7 mois au total
  • Un groupe de femmes
  • 3 week-ends / retraites au Portugal
    * Où nous allons : Nous retrouver entre femmes,
    * Travailler sur des sujets qui vont du spirituel au matériel : comment je me connecte à mon intuition, à mon essence de femme, à l’invisible, pour faire descendre dans mon corps, dans la matière, l’énergie de vie qui me permettra d’incarner ce que je décide d’être. Aucun sujet ne sera mis de côté : nous parlerons spiritualité, sexualité, argent, et… mission !
    * Et… vivre ! Une grosse intention, comme je l’ai avec mes clients en immersion, est de vous accueillir dans ma vie, avec ce qu’elle comprend de balades sur la plage, de délicieuse nourriture et de sessions de danse… (et de surf maintenant !).
    Si cela t’appelle, t’intéresse, réponds à cet email. Je ne ferai plus de rappel et consacrerai cette semaine à constituer le groupe 🙂

.
.

Allez, je te laisse avec le clip de Vaiana / Moana que j’adore ‘How Far I’ll go’
(J’ai vu Mulan en Francais toute ma vie, et Moana en anglais, donc la connaissance des paroles est en langue mixte)

« See the line where the sky meets the sea? It calls me
And no one knows, how far it goes
If the wind in my sail on the sea stays behind me
One day I’ll know, if I go there’s just no telling how far I’ll go »

–> Pour t’inscrire à ma newsletter et recevoir mes réflexions chaque matin, clique sur ce lien 🙂

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.