Skip to content

La liberté c’est choisir ses propres contraintes

49577968_938098656400051_5411741982181556224_n

On veut tous la même chose.

L’amour, l’argent, la sérénité, la paix, être aimé par nos proches.
On veut tous la même chose, et pourtant… nous ne sommes pas tous prêts à faire ce qu’il faut pour ce qu’on veut.

Ce matin j’écrivais dans mon journal sur comment ma vie avait évolué ces dernières années, et comment elle allait sûrement évoluer les prochaines.

Des choses qui me semblaient impossibles il y a 5 ans sont maintenant mon quotidien.
Et des choses qui sont mon quotidien aujourd’hui me sembleront peut-être aberrantes dans cinq ans.

Si j’observe ma vie, j’ai fait quelque chose de simple, finalement :
A chaque fois que quelque chose ne me convenait pas, je l’ai changé.
A chaque fois que j’ai voulu quelque chose, j’ai fait ce qu’il fallait pour l’obtenir.

Simplement parce que ne pas vivre la vie que je veux est juste…. intolérable. Et franchement insensé. (Pourquoi je vivrais une autre vie que celle que je veux.. je vous le demande)

Ça semble plutôt simple comme formule :
Tu n’es pas contente, change quelque chose. Tu veux quelque chose, va le chercher.
Si c’est si simple, pourquoi on ne fait pas tous ça ?

Pourquoi on reste dans le job pourri, dans la relation pourrie, ou dans la ville qui nous déprime ?
Pourquoi on ne se bouge pas le cul pour écrire notre bouquin, ou faire ce voyage au Panama ou faire cette demande en mariage ?

Pourquoi ?
Parce que la plupart d’entre nous veulent le côté brillant de la médaille, pas le revers sombre qui va avec.

La plupart d’entre nous recherche la baguette magique qui va faire que ça aille bien SANS que ça aille mal.

A chaque fois qu’une situation ne me convenait pas, et que j’ai du la quitter, j’ai du faire face à une horde de démons : la peur, la critique, l’insécurité, la sensation de ne pas être à la hauteur, la solitude, le doute, la perte. Bref – pas les émotions les plus joyeuses de la Terre.

Et à chaque fois que j’ai voulu quelque chose et que j’ai tout fait pour l’obtenir, jai du faire face à autre chose : le travail ! Le fait de passer à l’action, de manière consistante et parfois bien pénible, la peur de me planter, la fatigue, la colère de pas y arriver tout de suite, le regard des autres, le fait d’effectivement me plante.

On ne peut pas décider qu’on va vivre la vie que l’on veut SANS vivre la peine qui va avec. C’est juste impossible.
Chaque moment de croissance se fait dans l’inconfort. Sinon ce ne serait pas de la croissance. Ce serait juste vous qui patinez sans effort sur une patinoire bien lisse sans vous casser la figure.

Ce que j’observe, et qui me fait lever les yeux au ciel, c’est que tout le monde dit vouloir des choses, peu de personnes se bougent le cul pour les obtenir.

Si vous n’êtes pas prêts à passer à l’action, si vous n’êtes pas prêts à vous bouger (le fion) (ça rhyme, je pouvais pas passer à côté!) alors arrêtez aussi de vous plaindre. Arrêtez de regarder vos situations / problèmes / désirs en victime et apprenez à l’accepter telle qu’elle est. Ce sera ça la clé de la paix et de la sérénité pour vous. Et il n’y a rien de mal à ça.

Si vous avez envie de changer, d’évoluer, et de passer à un autre niveau, avec des problèmes plus intéressants à régler (vous en aurez toujours, ils seront juste plus excitants), alors passez à l’action et préparez vous à affronter ce qui se présentera sur votre chemin.

Personne n’a dit que ce chemin était un long fleuve tranquille.
En tout cas pas moi.

Lyvia.

Pssst : j’ai une invitation pour toi.
Le mercredi 9 janvier, à 20h30, j’organise un atelier gratuit sur comment je m’y prends pour gagner un million de CA en 2019 (parce que pourquoi pas) – inscris-toi ici et partage la page à tes amis : + on est de fous, + on rit !

Le million en 2019 – Atelier

PPS : cette plume est mon 6ème essai. J’ai toujours voulu apprendre à dessiner. Alors j’ai commencé à faire des posts Instagram avec des dessins dessus. Si je veux que mon flux soit harmonieux, je suis obligée ! Du coup c’est une petite contrainte que je me suis imposée. Je ne sais pas (encore) faire des choses compliquées ou élaborées, alors je fais comme je peux, un jour à la fois/
Et la satisfaction une fois que j’avais une plume qui me plait : priceless !

F
[social_warfare]

The best way to get to know me is by signing up to receive my daily newsletter. I write at least once a day, and you’ll be receiving 1 message each morning at 7 am, Paris time.

Scroll To Top