Skip to content

Poser ses limites

poser ses limites
  • Poser ses limites ce n’est pas demander aux autres d’agir différemment, c’est de donner des conséquences à leurs actions.

    Ce week-end parisien, j’ai eu le temps de voir plusieurs de mes amies de longue date.

    Et évidemment, les conversations ont tourné autour de relations. Ou plus précisément des divers moments ‘dramatiques’ qu’on a pu connaître dans nos relations.

    J’ai choisi qu’en 2019 j’allais être une bitch et poser mes limites comme si ma vie en dépendait. Parce qu’elle en dépend !

    Et j’ai réfléchi à ce que que cela veut dire, poser ses limites, alors cet article est ma proposition afin qu’on se mette d’accord sur le terme.

    Poser ses limites ce n’est pas demander à l’autre de changer. 
    C’est se positionner par rapport à son comportement. 
    Prenons un exemple.

    Tu as rendez vous avec quelqu’un. La personne te pose un lapin, et ne te prévient pas, oú elle te le dit seulement plus tard.
    Tu as envie de poser tes limites, tu es une personne au taquet, alors tu te dis : ahlala cette fois je ne me laisse pas faire.

    Mauvaise façon de poser ses limites #1: la menace. Si jamais tu me fais le coup une prochaine fois, je pars / j’annule / je ne t’attendrai pas alors tu n’as pas intérêt à le refaire ! Je caserai ta voiture, je piquerai tes roues ! T’as vraiment pas intérêt hein.
    -> énergie envoyée : le désespoir

    Mauvaise façon de poser ses limites #2: se sentir mal, se sentir énervé-e, et ne rien faire. Sourire, faire semblant. Essayer de comprendre en se faisant croire à soi-meme qu’on est en train d’agir en tant que bonne personne et que finalement ce n’est pas si grave. On laisse une chance.
    -> énergie envoyée : mauvaise estime de soi. 
    Mauvaise façon de poser ses limites #3: tu fais la gueule. Tu boudes. Tu te dis que l’autre verra bien qu’il a fait une connerie. Tu attendras de pied ferme qu’il se fasse pardonner. Ou pire, tu feras la même chose. Tu te diras : la prochaine fois c’est moi qui lui pose un lapin !
    -> énergie envoyée : manipulation.

    Bonne façon de poser ses limites :
    Se poser la question : de quelle façon puis-je au mieux prendre soin de moi dans cette situation et appliquer une règle qui correspond à mes valeurs ? (Suite dans les commentaires)
  • Par exemple, par rapport au fait qu’on me pose un lapin, je peux avoir plusieurs niveaux de valeur qui sont tout à fait justes en fonction de qui je suis. .
    Exemple :
    .
    1- je ne suis pas dérangée par les lapins, ça ne me fait rien, je comprends que ça arrive et je suis tranquille avec ça – il n’y a pas de conséquence et donc pas de limite à poser pour moi.
    .
    2- ça m’est déjà arrivé de devoir annuler et je comprends. Ma règle perso c’est que je le tolère une fois dans une certaine circonstance, mais pas deux. J’accepte un deuxième rendez-vous. Si tu es présent et à l’heure, on poursuit. Si tu n’es pas présent ou que tu arrives avec un retard qui est au delà de mon seuil de tolérance, je t’informe qu’il n’y aura pas d’opportunité de se revoir. .
    3- je ne le tolère pas. C’est une de mes limites non négociables. Tu m’as posé un lapin, je t’informe qu’on ne se reverra pas. .
    Et c’est tout.
    Et ça vous pouvez l’appliquer à tout dans votre vie :
    – qu’est-ce qui se passe si on me trompe ?
    – qu’est-ce qui se passe si la personne fume pendant notre rdv ?
    – qu’est-ce qui se passe si je suis invitée quelque part et qu’on me sert de la viande alors que j’ai précisé que je n’en mange pas ?

    Il ne s’agit pas d’être strict ou laxiste, il s’agit d’être au clair sur ce qui est important pour nous, et comment on peut protéger au mieux notre bien être.

    Je nous vois beaucoup nous débattre quand quelqu’un n’agit pas selon nos standards.
    A vouloir que la personne change, alors qu’on ne peut pas faire changer les gens. Déjà c’est dur de se changer soi-même alors vous imaginez !

    Vous avez des valeurs. Une personne n’agit pas en phase avec ces valeurs. Il y’a des conséquences : point.

    Il ne s’agit pas de faire rentrer des carrés dans des ronds.
  • Ce que je vois souvent, quand j’applique une ‘conséquence’ est que la personne peut se trouver heurtée ou confuse et veut vouloir réparer, se rattraper. Mais il n’y a rien à réparer.
    .
    Quand il se passe ça pour moi, la conséquence c’est ça. Je t’informe simplement de la conséquence.
    .
    C’est pour ça que mon conseil serait de réfléchir et réévaluer souvent quelles sont nos valeurs. Qu’est-ce qui est important pour nous et ce qui ne l’est pas ? Il ne s’agit pas d’appliquer des règles toutes faites mais de réfléchir avec honnêteté à ce qui nous dérange ou pas. .
    En appliquant nos conséquences, on peut avoir peur de perdre la personne, ou de passer à côté de quelque chose. 
    On va parfois baisser nos standards simplement pour ne pas être seul ou pour ne pas blesser.

    Mais ça encore une fois c’est une énergie de manque et de désespoir.

    Il ne s’agit pas d’être mauvais, méchant ou manipulateur, il s’agit juste de se choisir soi, à un moment précis, et d’agir selon ce qui est juste pour nous. Cela n’a même pas grand chose à voir avec l’autre.

    Et la conséquence pour nous? – nous sommes entourés de personnes qui ont des valeurs similaires aux nôtres, – nous attirons davantage de personnes avec les mêmes valeurs, 
    et dans certains pas s’il ne s’agit pas d’une conséquence irrévocable : – nous permettons à l’autre de s’aligner à nos valeurs, s’ils le souhaitent.

    Action > conséquence. Simplissime.

    Du coup : quels sont vos standards ? Quelles sont vos limites ? Voyez-vous comment appliquer des conséquences qui sont saines ?

  • Partagez un exemple de vos standards avec nous, je suis curieuse !



F
[social_warfare]

The best way to get to know me is by signing up to receive my daily newsletter. I write at least once a day, and you’ll be receiving 1 message each morning at 7 am, Paris time.

Scroll To Top