Ne plus avoir le contrôle sur rien et laisser faire l’univers

51757393_956933581183225_2297997602907488256_n
On est jeudi 7 février quand j’écris. Je suis à une table qui donne sur un petit balcon, dans un appartement dont je ne connaissais pas l’existence il y a une semaine.
Si tu te rappelles bien, le mercredi 31 janvier je faisais un atelier sur comment attirer l’amour (replay dispo jusqu’à dimanche, le lien + bas)
Dans cet atelier, j’expliquais précisément les étapes de la manifestation / magnétisation appliquées à l’amour. Similaires à magnétiser l’argent, mais avec quelques spécificités. En résumé :
 
1- savoir précisément ce que tu veux ;
2- enlever les choses (croyances / peurs et en l’occurence souvenirs du passé / pensées) qui t’empêchent de croire que tu peux l’avoir ;
3- incarner, et agir comme une personne qui a déjà ça, où pour qui c’est CERTAIN que c’est en chemin.
 
Le même jour, j’ai lancé mon programme Queen (+ de news dessus en bas de page, il y a quelques changements) et je travaillais à finir le manuscrit de mon deuxième livre et premier roman.
 
En gros BUSY GIRL.
 
Ça c’était mercredi soir.
 
Vendredi, je me balade dans les rues de Porto, et je me dis : je le sens pas. Je sens pas que je vais rencontrer mon ‘homme’ de manière fortuite. Je suis trop timide et lui aussi. Alors je me suis dit pour la DERNIÈRE fois que je télécharge Tinder. C’est la seule appli qui marche ici. Mais cette fois, je le fais avec intention. Je suis super précise dans ma bio, et je ne retiens pas mon ambition, le fait que je recherche une relation stable, etc.
 
Le soir, je matche avec quelques personnes, mais comme on dit chez moi ‘je ne suis pas sur ça’ – car je termine la dernière réécriture de mon roman, Party Girl. C’est quand même un gros truc dans ma vie. Je travaille jusqu’à 4 heures du matin, avec la réalisation que je dois réécrire la fin. Et je me dis bon, samedi je suis à fond, je finis.
 
Samedi je me réveille à 11 heures, et j’ai le message d’une personne. Il me demande sur quoi j’écris, je lui explique que j’étudie le lien entre sexualité et argent et comment se déconditionner nous permet d’être + libres et d’avoir un meilleur impact sur la société. En temps normal j’aurais dit un truc plus ‘compréhensible’ mais bon, j’ai pas le temps, et en fait… il comprend. Il fait référence à une oeuvre d’art qu’il a vu dans l’un de mes musées préférés et je me dis ‘ah…’ Et il me propose un café + tard, à 5 minutes de chez moi. Je lui dis que comme c’est à 5 minutes c’est pas trop mal, mais ‘je dois juste terminer un livre’ (#normal). Je termine le dit livre, entre temps, je fais un appel de dernière minute à relecteurs (merci encore !), je leur envoie le manuscrit et bim bam boom, je sors et je vais littéralement en bas de chez moi rencontrer cette personne.
 
Faut bien voir mon état d’esprit : je suis une meuf qui vient de finir le roman sur lequel elle travaille depuis des années ! Je suis super contente. Et… mon focus n’est pas de trouver quelqu’un ! Je me dis que c’est la première étape pour recommencer à sortir avec des gens avec intention.
 
Dans le café, je suis attendue par Mr. qui a un large sourire, les yeux marrons pétillants et qui se tient debout quand il me voit rentrer. Trop CHOU ! (C’était ma première impression). On discute et ça avance tranquillou. Je vérifie mon téléphone pour voir si les personnes qui ont la gentillesse de relire mon livre ont besoin de quelque chose, et très honnêtement, j’ai l’excuse parfaite pour partir si j’ai envie. On parle deux heures. Mr se montre de plus en plus ouvert, vulnérable, et il est VRAIMENT honnête. Et je réalise que… Je n’ai pas vraiment envie de rentrer.
 
Alors on parle encore +, on se balade, et dans ce premier rdv on aborde tout : le mariage, les enfants, la religion, le racisme, l’homophobie, le ‘white privilege’, ma famille, sa famille, notre conception du couple, des relations. On fait L’INVERSE du ‘il faut laisser du mystère’. Et tout est mis à plat
Je lui demande son ‘deal breaker’ le truc qui n’est pas acceptable pour lui, il me dit : une femme qui ne lit pas. Et là je me dis : mais attends, on t’a envoyé pour moi ?
 
Et la cerise sur le gâteau, on réalise qu’on habite à 300 mètres l’un de l’autre ! WHAT ?
 
Je pourrais vraiment écrire beaucoup mais j’en garde pour de futurs articles ou pourquoi pas un film tant qu’on y est !
 
Machine avant 5 jours + tard (I KNOW, 5 jours !), on est voisins donc on passe la moitié du temps l’un chez l’autre. On a les plus belles conversations, et je découvre quelqu’un que je ne croyais pas exister. Enfin si, je l’ai imaginé BEAUCOUP dans ma tête, et c’est comme si on me l’avait mis là : BAM.
 
La compréhension, le soutien, la solidité qu’il a (il n’a absolument pas peur de moi, est au contraire ravi d’avoir trouvé la meilleure femme sur Terre haha) tellement de détails jusqu’à la façon dont on parle des films etc. sont assez hallucinants. Et aussi à quel point il est certain de ce qui est en train de se passer. (+ son deuxième nom c’est José, pour ceux qui se rappellent de ma prédiction).
 
C’est de la manifestation dans la plus pure forme et quand je lui ai expliqué ce que signifiait manifester il m’a dit : c’est logique, je t’ai choisi bien avant de t’avoir rencontré. Quand je t’ai vu et qu’on a parlé, je t’ai reconnu et je me suis dit : voilà ! C’est elle / ce que je cherche.
(Il est déjà à fond sur les trucs chelou aussi, c’est bon)
.

 
BREF.
Ces 5 jours je n’ai pas trop compris ce qui m’arrivait. Pas du tout même.
Je ne contrôle rien du tout. Je comprends rien. C’est pas du tout logique.
 Et le temps semble être une donnée qui a un intérêt assez minime.
 
Au début j’ai un peu paniqué ! C’est que j’ai du boulot moi ! Je suis en plein lancement de programme. J’étais censée tourner une vingtaine de vidéos cette semaine, mon agenda était vide. Tout était ‘prévu’ – et on dit ‘life happens when you’re busy making other plans’ et là ça se passe juste pas comme prévu.
Ah ben non ! Moi j’avais prévu d’avoir un ou deux rdv de deux heures par semaine tranquillou. Pas d’avoir ma vie qui se mêle instantanément avec celle de mon voisin !
 
Cette semaine j’ai dû faire preuve d’un lâcher prise de fou, et aussi d’une acceptation : j’ai demandé ça. J’ai DEMANDÉ ça. Alors quand ça arrive dans ma vie, que puis-je faire à part l’accueillir ? Est-ce qu’il y a, à ce moment, quelque chose de fondamentalement + important que ça ? Que la manifestation d’un désir profond. Eh bien non !

C’est comme si on me filait un million et que je disais ‘pour quoi faire ?’.
 
Alors j’accueille, je reçois, j’accepte. Je vis au présent et surtout… je lâche prise sur le FUTUR.
 
Car c’est ça le truc. C’est facile de s’emballer, de se questionner sur ce qui va se passer, et ce dans un sens ou dans un autre.
 
Et la part de moi que j’écoute c’est celle qui vit au présent, et qui finalement, apprend à connaître quelqu’un et à voir comment ma vie change avec une personne dedans. 
Personne ne peut savoir à l’avance ce que ça va donner, mais on peut choisir d’accueillir ce qu’on a souhaité manifester.
 
Notamment, le travail n’est pas fini. J’ai juste un domaine d’application + concret, mais le travail de déconditionnement, et de manifestation de la réalité quotidienne se poursuit. C’est juste que j’ai une ‘preuve’ physique que ça marche. Et que ça marche d’une façon assez dingue, magique, et au millimètre.
 
On verra ce que cela va donner.
Je promets de vous tenir au courant, car c’est tellement important.

Mais voilà, un mot pour vous dire que… la manifestation marche !
Et qu’il faut être prêt à accueillir au présent ce qui vient.
 
Notre réalité peut changer en un instant 😉
 
Beijos,
Lyvia
F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.