J’ai peur d’être rejetée parce que je suis moi

52440761_961663320710251_7926043402360061952_n

BIM.
C’est dit.
L’histoire de ma vie.
Et probablement ton histoire aussi.

Jusqu’à peu de temps, j’avais peur de dire aux mecs aux premiers rendez-vous qui j’étais, ce que je faisais, et ce que je voulais dans ma vie.
Pourquoi ?
Peur de les voir fuir en courant, voyons !

Est-ce arrivé qu’ils partent en courant ?
Pas exactement.
C’était plutôt le son du silence de mon téléphone avec AUCUNE réponse à mes textos au bout d’un moment.
Oh well.

Jusqu’à il y a peu de temps, j’avais peur de dire sur internet que je ne travaillais pas avec tout le monde, pas comme tout le monde, et qu’en vrai, j’aimais un peu faire n’importe quoi.

Est-ce arrivé que je perde des clients ainsi ?
Bien sûr !
Il y en a même qui sont très très mécontents.
Argh.

Jusqu’à il y a pas si longtemps, je cachais que j’écrivais des histoires érotiques. C’était le truc sur lequel j’avais un déni bien, bien profond.

Est-ce que des personnes ont arrêté de me suivre parce que je parlais de sexualité ?
Mais bien sûr ! Tu rigoles ou quoi ?
On m’a même traité de démon de Satan. Argh.

Et aujourd’hui, à chaque fois que j’affirme encore + qui je suis, que je dis des choses qui.. ohlala peuvent ne pas passer avec tout le monde, j’ai cette petite voix dans ma tête qui se dit : purée on va me rejeter si je dis ça.

La différence avec avant.
Je le fais quand même.
Car je sais que le rejet est inévitable.

On VA me rejeter.
C’est OBLIGÉ.
Je ne suis pas pour tout le monde.
Ce que je fais n’est pas pour tout le monde.
Et la MEILLEURE chose que je peux faire, chaque jour, c’est clarifier et informer sur qui je suis et comment j’agis.

C’est la seule façon pour moi de m’aimer vraiment.

Ça donne quoi dans les faits ?
Ça donne un premier rdv qui dure des heures et où je dis TOUT : c’est à prendre où à laisser coco.
Ça donne des posts / pages de vente / argumentaire de vente où j’explique comment je fonctionne : si ça colle pas avec toi, tandis.
Ça donne des textes et des livres érotiques, qui sont publiés sur mon nom, et que je compte bien brandir avec fierté : si ma sexualité te dérange, sorry, not sorry.

Si je laissais ma peur du rejet mener ma vie et bien je ne ferai rien.

Alors je la vois comme une super indication :
Ohhh, tu as peur qu’on ne t’aime pas si tu dis ÇA ? DIS-LE !

(Eh oh purée, j’entrevois deux / trois sujets qui me font bien peur et que je vais bien devoir aborder.

La peur que l’on ne m’aime est une indication que je ne suis pas en train de m’écouter moi, et que je suis en train d’écouter mon ego qui a peur d’être délaissé.

Mais je m’en fous.
Car si certains me rejettent, d’autres m’aiment, et ça me suffit.

BISOUS.

PS :
Cette peur du rejet qui fonctionne en parallèle avec ce désir de faire vraiment ce que j’ai envie est expliquée en partie par l’énergie spécifique que j’ai dans la vie, mon ‘design’ – nous avons chacun un type d’énergie particulier qui décrit comment on fonctionne dans le monde. Mon amie Jess et moi allons vous parler de ça + amplement la semaine prochaine.

Et sinon en attendant, si vous voulez apprendre comment utiliser votre énergie comme stratégie et devenir la badass Leader que vous avez toujours été, c’est par ici et on commence dimanche : http://lyviacairo.com/queen

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.