Je suis rentrée dans ta tête… et tu es des nôtres

Je suis rentrée dans ta tête
Hier soir avant de me coucher, j’ai pensé à toi. Plus précisément à toi qui est ma cliente ou future cliente, qui n’a pas sauté le pas.
Et aussi à toi, qui est sur le point d’assumer… ta vraie identité.
C’est comme si des mots m’étaient venus de loin, et qu’ils m’avaient traversés.
Comme si je pouvais ressentir ce que tu ressentais, et que je pouvais le retranscrire sur papier.
Je pensais notamment au fait que ce que je voulais profondément, c’est que vous soyez nombreuses à vous joindre à moi en avril à Porto.
Qu’au fond, c’est ce que j’aimerais… qu’on soit ensemble.
C’est comme si je ressentais tes noeuds. Que je les voyais. Et comme ça, en une respiration, voici, ainsi, ce que j’ai écrit. Fais-moi signe si tu t’y reconnais :
 
Je sais qu’il y’a des femmes qui lisent et qui se disent… ce n’est pas pour moi.
Je le sens.
Que dire à ces femmes… à part que ce sont exactement elles qu’on attend ?
Qu’en vrai ce que je voudrais vraiment, c’est qu’elles viennent chez moi et qu’elles commencent à travailler avec nous.
‘Tu es des nôtres’, j’ai envie de lui dire. Je sais que tu lis ce que je poste et que tu te dis : ‘ça a l’air d’être pour moi, mais en même temps, ça ne l’est pas.’
 
Tu te dis :
 
« Ok, je peux investir dans le programme, ce n’est pas trop cher. Mais est-ce que c’est assez ? En vrai, en vrai de vrai… j’adorerais rencontrer les autres femmes. Être là avec elles, passer du temps avec elles, mais en même temps… est-ce que je peux me permettre ? Le prix, le déplacement, le temps passé en dehors de ma famille….
 
Pour qui je me prends ?
Qui j’ai cru que j’étais ?
 
J’arrive à peine à joindre les deux bouts. Mon mari se dit que je suis folle de rêver aussi grand. Les gens me regardent bizarrement quand je leur parle de mes grandes idées, de tout ce que j’ai en tête. Alors pour qui je me prends ?
 
Et si…Et si c’était le moment ?
Et si c’était le moment d’y aller concrètement ?
En + Lyvia rajoute un bonus hyper concret, je le sens (ah bon? 😂). Je vais pouvoir appliquer ce qu’elle me dit, ce n’est pas du vent.
Je ne doute pas des résultats.
Je doute des résultats… en moi.
 
Si j’achète ça, si j’investis, je ne serai + jamais la même.
Est-ce que je suis prête à ça ?
Est-ce que je suis prête à endosser cette identité-là ?
 
L’identité de cette femme qui choisit ce qui est bon pour elle, pour ELLE.
Et pour personne d’autre ?
 
L’identité d’une femme qui choisit d’investir en ELLE. Et personne d’autre.
 
L’identité d’une femme qui choisit que c’est maintenant ça, sa vie. Et que ce genre de transformation, elle le mérite aussi.
 
Un jour il faut décider, n’est-ce pas ?
Qu’on est cette personne.
Qu’on est cette personne que rien n’arrête.
Qu’on est cette personne qui veut +, tellement +
Et qui va le chercher. Qu’on est cette personne qui choisit que le banc de touche ne suffit plus.
Que nous aussi on veut jouer dans la cour des grands.
 
Parce que…
Pourquoi pas ?
Pourquoi pas MOI ?
Pourquoi je n’y arriverais pas ?
 
C’est une question de responsabilité, et de choix. N’est-ce pas ?
 
Je veux dire…
Je peux compter sur MOI.
Je peux compter sur moi pour faire ce travail, dépasser mes peurs, mes doutes, et je peux faire ce choix d’y aller, pour moi.
 
Ce n’est pas rationnel, je le sais.
Mais cette nouvelle réalité, cette nouvelle moi que je choisis d’être… il s’agira pour moi de l’assumer.
 
Assumer.
 
Quand je regarde le chemin derrière moi, quand je vois ce que je laisse… cela ne me convient pas.
Je veux plus, tellement plus.
Je rêve grand, tellement grand.
 
Et quand je regarde devant moi, la lumière m’éblouit, me fascine, et en même temps, c’est par là, c’est par là que je veux aller.
J’ai envie de voir, j’ai envie de toucher, j’ai envie de goûter, ce que ça fait… de ne plus se retenir.
 
Oh mon Dieu, je me suis tellement retenue. Je me suis tellement bridée. J’ai tellement cru que je n’étais pas assez.
Mais aujourd’hui, c’est terminé.
 
Je veux aller voir ce que ce chemin me dit.
Je veux aller voir la personne que je suis.
Quand rien ne me retient, et que je suis accomplie.
 
Je veux aller voir et aaaaah…
Pourquoi pas ?
Pourquoi pas ?
Pourquoi pas moi ?
 
Je vais mourir alors, pourauoi ne pas aller voir de ce côté là ?
 
Je suis cette personne.
Je peux le faire.
Je suis là pour ça.
J’ai la magie en moi.
J’ai la puissance en moi.
J’ai tout ça !
Alors… on y va ?
On y va !
 
Il est où le lien déjà ? »
 
(PS : je t’aime, merci)
 
📷 : José 😉
F
0 Partages

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.