L’obsession de la chose JUSTE (ou ce jour oú j’étais obsédée par JK Rowling)

uhuhh

J’ai un sabotage. Peut-être que tu l’as aussi.
C’est cette obsession de faire la chose ‘juste’. D’être hyper claire. En alignement. Toujours.
Genre : je fais EXACTEMENT ce qu’il faut. (Pour….🤷🏽‍♀️)

Ça m’arrive quasiment à chaque fois que je finis un truc chouette.
Là c’était mon dernier lancement.

J’ai senti des choses remonter du style…
Et si, en fait, j’étais à côté de mon ‘vrai’ job ?
Et si, en fait, je me distrayais en faisant du business en ligne plutôt que…

Plutôt que quoi ?
Bosser sur mes prochains livres,
Bosser sur le scénario que je me suis promis de faire en 2019,
Devenir ultra célèbre et ultra riche, mais pas n’importe comment : en écrivant de la fiction et en ayant mes livres transformés en films !

Tu ne peux pas savoir le nombre de fois où je me suis dit : je ne suis pas en train de faire ce que je suis censée faire, ça va pas du tout.
Et parfois j’ai raison.
Et le plus souvent, comme là, j’ai tort.

Car j’adore ce que je fais, je kiffe vraiment, vraiment !
Je remets juste tout en question à cause d’un futur hypothétique.

Je te déroule le truc.
Je marche dans Porto, et je pense à J.K. Rowling, qui a vécu ici une partie de sa vie.
J.K. Rowling, Harry Potter, tu connais hein.
12 livres
11 films (dont Fantastic Beasts que putain j’aime tellement).

Et je marche en regardant sa page Wikipedia (normal) et je me dis : elle, elle a bien bossé ! Elle elle fait ce qu’elle est censée faire sur Terre !
Elle, elle fait son vrai job. Elle elle fait des trucs d’écrivains et regarde elle a gagné + d’un milliard dont elle a reversé une grande partie à des oeuvres de charité.

ELLE FAISAIT LA CHOSE JUSTE !

C’est ce que je me dis.
Alors je me dis : je vais étudier J.K. Rowling. Je vais trouver une biographie d’elle et la décortiquer.
AH. J’aurai toute les réponses et je saurai quoi faire.

J’arrive au resto Vegan où j’aime bien manger, et en sirotant ma limonade, j’écris sur mon téléphone :
Qu’est-ce que je veux ?
– Je veux être une grande romancière et essayiste !
Quand je saurai que je suis ‘grande’.
Euh………..
– 1 million de copies vendues ? Passer chez Oprah, je sais pas moi.

Et c’est là que je me suis dit : MERDE. Y a une couille dans le pudding.
Si je me dis ‘j’aurai réussi’ quand, je suis dans la merde parce que 1/ ça se trouve je meurs demain et donc quoi, ma vie est un échec 2/ pire, ça se trouve j’y arrive et encore une fois, je me repose les mêmes questions.

UhOh.

La couille dans le pudding est d’autant + énorme que j’ai écrit 2 livres, l’un vendu à plusieurs milliers d’exemplaires, que je travaille sur 3 autres, j’ai environ 20 000 lecteurs toutes plate-formes confondues, donc comment te dire que si je commence à me dire que j’ai échoué, je suis la meuf la plus ingrate de la planète, tout de même.
Mais bon, comme tout être humain j’ai le droit d’être un peu bidon parfois.

BREF.

Je retrouve José pour boire un café (les joies de vivre dans une ville minuscule) et en marchant je me pose la question : qu’est-ce que je sais ?
– Je sais que je veux faire une différence dans la vie des femmes et des enfants, ça ne changera jamais
– Je sais que j’aime écrire
– Je sais que je veux faire un film.

J’ai un peu l’impression de ne pas faire assez alors que je me dis ça, mais bon, poursuivons.
Café avec José, je lui raconte mes états d’âme et je lui dis que je me sens nulle comme auteure et que je serai jamais JK Rowling parce que je n’écris pas assez.

Il me dit : ben oui, tu écris tous les jours.
Je lui dis : nan ça compte pas, c’est pas des livres.
Il répond : ce n’est pas parce que tu écris pour un autre résultat que des livres que tu n’écris pas.

AH.
Le résultat.
L’obsession du résultat.

Ding dong…

Et là dans ma tête, ça fait ça :
En fait, tout ce temps, je me cassais la tête sur comment arriver à un résultat précis (être J.K. Rowling, en noire, en française, et tatouée. Bref).
Et j’ai perdu de vue le fait que fondamentalement, je fais ce que j’aime et ai envie de faire. Tous les jours.

On poursuit en échangeant sur un projet que j’ai qui implique de la vidéo.
Et je dis à José : J’adore être devant la caméra !
Il me dit : ça se voit et c’est d’ailleurs impressionnant (ah José), c’est comme si elle n’était pas là.

Quoi, attends une petite minute.
C’EST VRAI ! J’adore !!!!
J’adore être en live. J’adore filmer du contenu pour mes clients. J’adore me dire : aujourd’hui c’est shooting, woohoo !
Y a un truc hyper fun dedans.

J’écris. Je passe en caméra. J’enseigne des trucs chouettes à des femmes qui pour beaucoup on des enfants : que demande le peuple ???

Et du coup, alors que je marche jusqu’à mon bureau, je raconte tout cela à Jess en marchant (oui moi c’est text and walk le problème) et on arrive à des conclusions qui sont, je dois le dire, pour le mieux évidentes :

– On s’en fout de qui tu veux être, ou dois être dans le futur – ça se trouve demain tu crèves : fais ce qui te fait du bien MAINTENANT !
– On est souvent + obsédés par le futur que par le présent. Dans le présent, si tu fais ce que tu as envie de faire, tu as, par définition, une belle vie. Arrêtons de s’accrocher aux résultats.

Et pour finir :
– J.K. Rowling ne savait pas qu’elle était J.K. Rowling avant de devenir J.K. Rowling. Elle l’est devenue un jour par accident. Certes elle a écrit un livre. Mais il aurait pu planter. Ou être nul. Elle ne savait pas à l’avance ce qu’il fallait faire pour !

CONCLUSIONS :

– Ton manque de clarté, ou la sensation que tu as de manquer de clarté est sûrement du sabotage. Lâche. Et décide de faire n’importe quoi. Ce que tu as envie, là.
– Il n’y a pas de destination. Il n’y a nulle part où aller. Il n’y a pas ‘quand je serai plus grand je’. Tu vas crever de toute façon. Tu sais juste pas quand. Parce que tu peux mourir là. VIS AU PRÉSENT (Oh putain comme c’est cliché.)
– Ce que tu fais est BIEN du moment que tu t’es senti BIEN en le faisant (sauf si tu tues des gens, ça c’est mal). Ce n’est pas le résultat qui compte, tu n’as aucune emprise sur ça. Ce qui compte c’est : as-tu kiffé sur l’instant. Parce que si c’est oui, c’est bon !

WALA
BISOUS.

PS : l’atelier qui m’a permis de rencontrer José est accessible en replay à vie. Tu peux l’acheter là. 3 heures de + bonheur et de conseils (QUI MARCHENT) pour manifester l’amour + des livrets de travail créés par la belle Anthonia : ici —> https://lyviacairo.com/amour2019/

PPS : Jess et moi ouvrons bientôt notre mastermind : tu rentres dans nos conversations de déblocage quotidiennes ! C’est putain de précieux. Le mastermind porte sur le Marketing, le Mindset, la Magie. Je suis censée écrire une page de vente pour. Que je ferai. Promis Jess haha. Mais en attendant tu peux déjà nous écrire en MP.

PPPS : la photo est à New York, on fera la même à Porto 😂

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.