Skip to content

Qui suis-je quand je n’ai rien à prouver ?

Qui suis-je quand je n’ai rien à prouver
Quand la seule chose qu’on me demande c’est d’être moi ?
Quand je n’ai aucun drame auquel m’accrocher ?
Quand je n’ai plus d’excuses avec lesquelles me couvrir ?
Quand c’est moi en face de moi, avec simplement ce que j’ai à donner ?
 
Qui suis-je quand je n’ai rien à prouver, et que je ne peux blâmer personne pour mon insécurité ?
Quand mon mode victime ne trouve nulle part où atterrir ?
Quand les boutons sur lesquels j’appuyais pour me faire mal, me faire souffrir, et prouver que je ne suis pas assez,
Ces mêmes boutons, qui finalement, me protégeaient…
Que se passe-t-il quand j’appuie sur ces boutons, et qu’il ne se passe rien : pas de rejet, pas de blâme, pas de douleur.
Je fais quoi quand les boutons qui justifiaient que je me cache, qui justifiaient ma colère, qui justifiaient mon ressentiment…
Ne marchent pas ?
 
Je fais quoi quand je n’ai pas à lutter, à me débattre ?
Je fais quoi quand je n’ai pas à crier fort que je suis assez, que je mérite, qu’il faut m’aimer, m’accepter ?
Qui je suis quand je n’ai rien à démontrer ?
Je fais quoi quand être moi suffit enfin et que je ne sais pas quoi faire de ça ?
 
Quand j’ai passé ma vie à pouver que je méritais d’exister,
Que j’étais en fait une BONNE personne et que je n’étais simplement pas comprise pour qui j’étais,
Quand j’ai eu à convaincre, débattre, expliquer, argument,
Quand ma vie entière était construite sur le besoin de justifier que j’ai le droit d’être moi,
Que se passe-t-il quand en face de moi, je n’ai ni résistance, ni barrière, ni violence.
Que je n’ai plus de mur sur lequel frapper…
Et seulement un chemin dégagé, sur lequel avancer.
 
Qui je suis quand je n’ai rien à prouver ?
 
Je suis moi sans ma lutte,
Je suis moi sans mon drame,
Je suis moi sans mon combat,
Je suis moi sans ma colère,
Je suis moi sans mes excuses, sans mon bullshit, sans mon drama.
 
Je suis moi SANS aucune des justifications, raisons, ou arguments qui m’autorisaient à… ne pas être moi.
Et je suis obligée de vivre avec ça.
Je suis moi, rien que moi.
Et je n’ai plus le choix de me cacher de ça.
 
Et ça fait putain de peur…
De déposer les armes, de voir le mur tomber, et de devoir avancer sur le chemin, sans plus rien ni quiconque contre qui lutter.
 
Lyv xxx
 
Psst : notre travail dans Queen commence aujourd’hui – lien dans les comm.
 
Photo : Hisea YU
F
[social_warfare]

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.

Scroll To Top