Une nouvelle transition : Dans les coulisses de Lyvia D.

Copie de Copy of Visuel (4)

La semaine dernière, j’ai pris une décision importante. Cette semaine je l’ai partagée avec mon équipe. 
Cette décision, j’ai tourné autour pendant au moins deux ans. Tellement qu’initialement je n’avais pas envie de partager cette annonce sur mon blog/mes pages.
Sauf que… la vérité, c’est que j’aimerais garder ce moment, le garder listé parmi mes 700+ articles comme le moment où j’ai enfin choisi de dépasser mes peurs, et d’arrêter de tourner autour du pot.

Le 7 mars 2019, la veille de l’anniversaire de mon premier livre, j’ai décidé que je changeais de métier.
J’ai décidé d’entamer la transition qui suit :
– Passer d’un business qui vend essentiellement des programmes en ligne et un peu d’accompagnement à :
– Un business dans lequel on vend… DES LIVRES !

Pas mal de choses ont influencé ce tournant, et il révèle nombre de réflexions que je veux documenter ici. D’abord pour moi, et aussi pour vous.

✨NOTRE RETRAITE DE FEMMES✨

La semaine dernière, trois de mes amies et moi nous sommes retrouvées dans une maison, à 25 minutes du centre de Porto. Maison qui donne sur la plage. Il a plu quasiment tous les jours ! Ce séjour était chamboulant car j’arrivais avec mes propres questionnements et démons contre lesquels je luttais : une peur du rejet, révélée par le contraste entre ma nouvelle relation (toujours superbe, merci !) et celles que j’ai pu connaître avec d’autres hommes avant, à commencer par mon père. En parallèle, je sentais qu’il y avait un tournant dans mon business, un truc que je touchais du doigt. Je pensais que c’était une énième offre à créer, et j’en ai parlé à mon amie,Séverine, qui est la meilleure coach (une VRAIE coach, pas une personne qui se dit coach parce que ça sonne bien) que je connaisse. Séverine a dit : prends une feuille. Et elle m’a demandé ce que je voulais vraiment. Mais vraiment, vraiment. 

Je lui ai dit que vraiment, vraiment, j’aimerais consacrer mon temps à écrire des livres et que ce soit ça mon métier, la source principale de mon revenu.

Nous avons beaucoup creusé ma conception de la différence entre être ‘artiste’ et ‘entrepreneure’. Et pour moi être artiste est emprunt de liberté, de ‘je fais ce que je veux et je vois où ça tombe’ (très ‘manifestor’ si vous suivez notre travail avec Jess sur le HD), alors qu’entrepreneure sonne comme ‘plein de personnes attendent des choses de moi’.

Mais ce ‘rêve’ de vivre principalement de mon art m’a toujours semblé inaccessible. Je l’ai beaucoup effleuré du doigt, j’ai annoncé 10 fois que j’arrêtais les programmes pour me consacrer à l’écriture mais je ne l’ai jamais vraiment DÉCIDÉ, avec un vrai plan d’action. 

Nous avons mis en lumière le fait que cette transition ressemblait beaucoup à la toute première que j’ai faite : quitter mon job pour me lancer dans l’aventure de… l’écriture ! A l’époque, en 2013, c’est pour écrire un roman que je partais. 

Et les mêmes peurs revenaient : peur de l’inconnu, inquiétude car je ne sais pas ‘comment’ on fait, peur de ne pas atteindre mes objectifs financiers (c’est toujours important pour moi de rassembler du capital économique), peur, peur, peur. Et aussi la sensation d’impuissance du… « je ne sais pas. »

Ceci dit, en plus des peurs, j’avais des ressources à l’époque, ressources dans lesquelles il était tout à fait possible de taper : 
– Un plan de transition ;
– La FOI que d’une façon ou d’une autre, ça irait.

Un plan et la foi. C’est pas mal déjà ?

J’ai listé toutes les actions que je pouvais mettre en place pour transitionner d’un modèle à un autre, y compris : réfléchir à un modèle économique viable pour gagner des millions avec des livres !
J’ai listé tous les exercices d’état d’esprit que je pouvais faire pour avoir la foi.

Après notre séance de coaching, et après que Séverine m’ait à peine laissé respirer l’odeur de mon bullshit, j’étais un peu secouée – j’ai respiré et je me suis dit : ok, j’y vais.

✨LA MAGIE DE LA DECISION✨ 

J’ai raconté aux autres filles, et pour elle (of course) c’était évident. J’avais leur soutien.
J’ai raconté à José que j’allais changer carrément de business et ça n’a pas eu l’air de le stresser + que ça. Il m’a dit : ben, c’est simple, t’as qu’à développer ta communauté et avoir + de gens qui te suivent, et qui par conséquent, achètent des livres. #normal.
Tout le monde trouvait possible que je génère 20 000 puis 100 000 euros par mois avec mes livres.
Et en même temps… pourquoi pas ?

Cette décision a eu un effet magique, elle a permis de trier, et d’élaguer. 
J’avais commencé à suivre surtout des artistes – auteurs et dessinateurs – sur le net, et je les ai encore + vu.
Les personnes qui m’agaçaient avec l’idée d’atteindre des résultats astronomiques ont commencé à m’intéresser quand j’appliquais leur modèle au livre.
Plutôt que de voir toutes les raisons pour lesquelles cela ne pouvait pas être possible, j’ai commencé à clairement voir que c’était aberrant de croire que cela ne l’était pas !

Des inspirations me sont venues de toute part : 
– J.K. Rowling (qui a vécu à Porto! Et qui est Manifestor comme moi !)
– Mark Manson (dont j’ai adoré le livre)
– Maya Angelou (aussi Manifestor)
– Alain de Botton (qui a créé the School of Life)

Etc. 
Tant de personnes qui ont laissé leur marque avec les mots.

Cette semaine, j’ai échangé avec toute mon équipe sur cette transition, et c’est là que c’était bien ancré.
J’étais inquiète de leurs réactions pour cet énième changement, mais j’ai eu droit à : 
– ENFIN !
– Trop bien, j’ai 1000 idées

On a décidé de lâcher beaucoup de choses et d’en créer de nouvelles. 

Et à moi et à mon équipe, se concentrer sur UN Métier fait vraiment une différence.

Notre métier tient en deux livres (lignes ha) :
– Ecrire des livres
– Vendre des livres

✨LA TRANSITION✨

Contrairement à d’habitude, cette fois je veux prendre mon temps. 
Enfin, mon temps. L’idée est qu’après l’été, mon travail soit d’écrire des livres, celui de mon équipe de les vendre.
Rien d’autre.

En attendant il y a plusieurs choses importantes pour moi : 
– Je veux créer un dernier programme en ligne. Un tout dernier, sur l’argent. Ce sera MoneyMoneyMoney version 2, pour ceux qui connaissent, avec tout ce que j’ai appris ces dernières années. Je ne me sens pas ‘finie’ pour ma contribution sur ce thème.
– J’ai beaucoup à partager sur la sexualité / les relations mais ce sera par écrit et/ou gratuitement (si je tiens l’engagement de ne pas lancer de programme haha)
– Je veux finir de transmettre à mes clients actuels ce que j’ai promis de transmettre car cela me tient vraiment à coeur (je pense à Queen, DIATC et AYNIF)
Je n’ai pas tout à fait ‘fini’ sur ce plan.

Ensuite, avec mon équipe nous mettons en place deux choses : 

🔥1 – des systèmes pour êtres soutenus financièrement lors de cette transition 
—> j’ai enfin mis en ligne sur mon site tout un catalogue de programmes ! J’ai résisté, il n’était pas ‘parfait’, mais maintenant il est là, alors toute personne qui souhaite les acheter, peut.
—> un tunnel de vente qui sera un cours par écrit de ce que je veux vraiment transmettre, avec les programmes clés qui soutiennent ça (dont mes chouchous, Feu et J’écris ma vie)
—> je poursuis le travail avec Jess sur le Human Design et la transmission de ce que l’on apprend. Là aussi je suis loin de me sentir ‘finie’.

🔥2- augmenter ma visibilité.

En fait ce n’est pas sorcier. Pour remplacer mon modèle actuel en me basant sur les livres, je dois passer d’une stratégie de prix à une stratégie de volume.

C’est mathématique.

Pour obtenir 1000, tu peux faire 10×100 / 1×1000 ou 100×10.
Là où il aurait fallu vendre un programme à 1000 avant, il faut ‘juste’ vendre 100 livres à 10 euros.

(NOTE : l’aspect financier est important dans la réflexion car c’est vraiment ce qui m’a bloqué. L’idée de devoir mettre de côté mes ambitions financières si je veux être écrivaine. Je refuse cette idée. C’est trop important pour moi d’être une femme qui gagne de l’argent !).

Pour vendre 100 livres à 10 euros, il y a deux leviers —> toucher + de monde / vendre plusieurs livres !
Une même personne peut acheter plusieurs livres par exemple.

Ainsi notre ‘stratégie’ si je puis l’appeler ainsi, consiste dans un premier temps à toucher plus de monde, par divers leviers :
– Les réseaux sociaux (Instagram marche très bien pour moi en tant qu’auteure) et nous allons nous développer sur Twitter + Youtube + iTunes (hehe Podcast à venir)
– Les interviews. Ma team s’est mise une MISSION de me trouver plein d’endroits à être interviewée – du coup si tu veux m’interviewer, écris-nous : hello@lyviacairo.com
– Les médias. J’ai eu une bonne exposition sur les médias, l’idée est de capitaliser sur ça et de développer encore plus !

En gros, à partir du moment où une décision est prise, les solutions émergent ! 

✨ET L’ÉCRITURE DANS TOUT ÇA✨

On a compté avec l’équipe, il y a pas moins 12 (DOUZE) projets de livres possibles cette année, entre ceux que j’écris et ceux qui sont des compilations de contenus que j’ai disséminé de ci de là. Bon, on va étaler un peu, mais activement je travaille aujourd’hui sur 2 livres : Party Girl, qui est en cours de mise en page, et un nouveau livre qui est une compilation de textes sur l’amour de soi et l’amour tout court.
J’écris chaque jour, même si c’est quelques minutes, avant de faire quoi que ce soit d’autre dans ma journée (je le fais avec José, il écrit lui aussi – c’est pas trop chou 

:D).

Il y a de quoi écrire ! Ainsi cela devient une priorité !

✨CE QUE L’ON DOIT LÂCHER✨

L’alignement vient par le tri, et tout ce qui n’est pas fluide doit partir. Je l’ai assez répété.
Pour devenir une nouvelle personne, avoir un nouveau modèle, il s’agit de lâcher ce qui était ‘nous’ avant.

Je lâche : 
– La création de programmes en ligne comme ma source principale de revenus (sauf le dernier dont je vous parlais !)
Et à la place : 
– Je recherche la consolidation et la pérennisation de ce que j’ai déjà créé pour que 1/cela puisse aider de nouvelles personnes 2/cela nous soutienne financièrement 

Je lâche : 
– Tout projet qui ne soutient pas cette intention : écrire des livres / vendre des livres 
Et à la place : 
– Je recherche des projets qui me soutiennent en tant qu’auteur

Je lâche : 
– La multitude de groupes Facebook que j’ai créés et que je n’ai pas du tout l’espace d’animer 
Et à la place : 
– J’en garde un : Celui des Confidences – avec Lyvia Cairo (ancien Confessions) que vous pouvez rejoindre ici qui soutient énormément mon travail sur les relations et la sexualité 

Je lâche : 
– Les services où il est attendu quelque chose de moi, un certain résultat 
Et à la place : 
– Je choisis qu’on peut tout à fait me payer pour être dans mon énergie, passer du temps avec moi, et avoir accès à tout ce que j’ai, en immersion et sans attente autre que ‘voyons ce qui va se passer’.

Il y a beaucoup d’autres mouvements en cours, que je ne me sens pas encore de partager ici, mais qui viendront. 

En tout cas, si vous voulez rester au courant de cette transition et ne pas en rater une miette, le mieux est de vous abonner à ma newsletter : 
👉🏽http://lyviacairo.com/sabonner.
L’endroit où vous êtes sûrs de tout suivre 
(Surtout après la Facebook Apocalypse d’hier!)

Et vous pouvez découvrir tous nos programmes business, état d’esprit, sexualité ici:
👉🏽http://lyviacairo.simplero.com/

Voilà pour moi !

Qu’est-ce que ce texte vous inspire pour VOUS sur ce que vous devez lâcher ?

F
[social_warfare]

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.